Accédez directement au site compétition

MCO : mettre fin à l’hémorragie

Avec seulement quatre points récoltés, le MCO connaît l’un des pires parcours de son histoire en championnat.

En rendant visite à El-Eulma, le club oranais stoppera-t-il l’hémorragie ? Si pour les spécialistes, la mission des Rouge et Blanc sera des plus délicates, le MCO nous a tellement habitués à des performances positives une fois loin de ses bases qu’on ne se hasardera pas à prévoir un nouveau camouflet des Oranais. Surtout, ne le dites pas à Mecheri. En effet, le néo-coach du MCO demeure optimiste et croit même que son équipe peut damer le pion au MCEE sur ses terres, même si le pronostic de ce dernier s’avèrera juste, les Oranais qui attendent depuis longtemps leur premier succès en championnat se libèreront certainement de la pression qui commence à se faire sentir avec la montée au créneau des supporters lesquels samedi à l’issue de la défaite, qui a été concédée à l’ESS, n’ont ménagés personne. Mais comment en finir avec les résultats mitigés alors que 72 heures auparavant l’équipe venait de subir un cuisant échec à domicile, pour Abdelah Mecheri, la génération n’a rien de comparable à la sienne. «Lorsque j’étais joueur, après une défaite, on ne retrouvait le sourire qu’après avoir gagné le match d’après. Les jeunes d’aujourd’hui ont tendance à relativiser les échecs», nous a répondu le coach mouloudéen lorsque nous l’avions interrogé sur le moral des troupes après la défaite de samedi.

 

Mecheri : «De nombreuses équipes ont gagné à l’extérieur»

Si psychologiquement les Oranais ne sont pas totalement affectés par leur parcours catastrophique en championnat, pour Abdellah Mecheri, les équipes en Algérie évoluent sans complexe loin de leurs bases. «Preuve en est, de nombreuses équipes ont gagné à l’extérieur, ce qui est un signe encourageant pour nous avant d’affronter El-Eulma», prétend le coach oranais, il faut dire que le MCEE à l’instar de son adversaire de ce soir ne connaît pas énormément de réussite lorsqu’elle évolue à domicile. En tout cas, les Oranais qui ont enfin pris conscience de la situation peu reluisante en championnat, sont déterminés à réagir d’autant que le scénario de la saison écoulée hante leurs nuits. Alors le MCO signera-t-il sa première victoire aujourd’hui ? Attendons pour mieux le voir !

M. S.

 

Equipe probable

Ouamane (Dahmane), Bellabès, Mazari, Zidane, Bouazza (Bentiba), Bouterbiat, Chérif, Beradja, Aoued, Dagoulou, Aouedj

 

Aoued s’est excusé

Le meneur de jeu de l’équipe, qui s’est absenté avant-hier à la séance de décrassage, ignorait, nous a-t-on rapporté, qu’il y avait une séance d’entraînement dimanche après-midi et comme l’entraîneur avait communiqué la liste des convoqués, Amin Aoued a vu son nom sauter de la liste. Finalement, le transfuge du CRB a appelé son entraîneur pour s’excuser auprès de lui, et hier matin, Aoued était dans le bus avec le groupe à l’heure du départ pour Sétif.

 

Voyage par route

Initialement la délégation oranaise devait prendre l’avion pour Alger d’où elle rejoindrait après Sétif, néanmoins dimanche en fin d’après-midi il y a un changement dans le plan de voyage, il a été décidé que la délégation rejoigne directement Sétif par route, ainsi rendez- vous a été donné aux joueurs à 7h près du complexe des Castors, ce changement dans le plan de voyage est-il dicté par le besoin d’économiser de l’argent ? Non, rétorque Mecheri : «On sait que le vol de 12h30 à destination d’Alger connaît souvent des retards alors pour éviter un tel désagrément, on a décidé de rallier directement par route Sétif, et puis les déplacements par bus, ça crée l’ambiance et fait souder le groupe.

 

Sebbah et Layati, out !

Pour le déplacement à El-Eulma, le staff technique ne pouvait pas compter sur les défenseurs latéraux qui souffrent de blessures, alors que Sebbah se plaint de douleurs au niveau des métatarses, pour Layati qui a demandé lui-même à être exempté pour ce match, il souffre d’une contusion musculaire, à noter que Senouci n’est pas également du voyage, il paraît qu’il supporte mal le traitement médical que lui a prescrit le médecin.

 

L’ESS met son terrain à la disposition du club

Ayant programmé une séance d’entraînement sur le terrain du 8-Mai-45, le MCO remercie par le biais de son entraîneur la direction de l’ESS pour avoir accepté de mettre sa disposition son terrain, pour une séance qui était prévue hier en fin d’après-midi.

 

Retransmission du match, un soulagement pour les Oranais

En apprenant que le match MCEE-MCO sera retransmis en direct par l’ENTV, dans le camp oranais on est soulagés. «Quand un match est télévisé, les arbitres font souvent très attention, au moins cette fois on a des chances que notre équipe ne soit lésé par l’arbitre comme ce fut le cas lors des précédents matches», prévoit-on dans le camp oranais.

 

Boumechra boude !

Mécontent par son statut de remplaçant, Salim Boumechra l’était encore plus lorsque son entraîneur ne l’a pas incorporé samedi face à l’ESS pendant le match, vexé l’ancien sociétaire de l’ASMO n’a plus donné signe de vie après, selon un de ses proches, Boumechra va demander à la direction de lui résilier son contrat, affaire à suivre !

 

Ouasti a refusé de rentrer

Samedi au stade Ahmed Zabana, les présents étaient surpris de voir le jeune Mohamed Bentiba occupé le poste d’arrière droit lorsqu’il était rentré en cours du match, finalement d’après des indiscrétions Abdellah Mecheri qui avait essuyé un refus de Zoubir Ouasti pour jouer dans ce poste, s’est rabattu sur Bentiba qui accepta courageusement d’évoluer dans un poste inhabituel pour lui.

 

Agbo n’a pas accompagné l’équipe

Hans Agbo que les nouveaux locataires du club font tout pour pousser vers la porte de sortie afin d’économiser de l’argent quitte à le faire au détriment des intérêts du club n’a pas accompagné hier matin l’équipe, en effet l’ancien international camerounais devait se réunir avec les dirigeants pour négocier son départ, à rappeler que la direction veut lui verser qu’un seul salaire tandis qu’Agbo exige au minimum trois mensualités pour résilier son contrat avec le MCO.

 

 

Zidane : «Le MCEE est moins à l’aise sur son terrain»

 

En bon capitaine, Amine ne veut pas baisser les bras et croit dur comme fer à une réaction d’orgueil de son équipe aujourd’hui à El-Eulma.

 

- La défaite de samedi a laissé certainement des traces…

- Comment oublier une défaite aussi amère, si on n’avait pas bien joué on n’aurait pas eu des regrets, mais dans cette rencontre, nous avons fait comme même le jeu. Si nous voulons gagner nos matches à Oran, dorénavant on doit marquer les premiers et après on fera tout pour préserver le score, samedi après que l’ESS eut ouvert le score alors qu’on courait derrière l’égalisation, on a été piégé par un contre meurtrier des Sétifiens, lesquels au vu de leur prestation ne méritait absolument pas de gagner, néanmoins on ne va pas baisser les bras, car on est qu’à la septième journée du championnat, on a le temps devant nous pour redresser notre situation sportive.

- La saison écoulée, vous teniez un discours identique à pareille époque !

- Exact, la saison écoulée après chaque défaite à l’aller, pour se remonter le moral on disait que le championnat est encore long, à la fin on a failli le payer cher (relégation évitée de justesse ndlr), cependant cette fois on sait s’en tenir pour éviter qu’un tel scénario se reproduise, il faut vite réagir pourquoi pas ce mardi à El-Eulma, le CABBA, que nous avions contraint au nul sur son terrain, vient de gagner à Chlef comme quoi le football tout reste possible.

- Pensez-vous revenir d’El-Eulma avec un bon résultat ?

- C’est une mission difficile, mais pas impossible, nous savons très bien que le MCEE est une équipe qui éprouve des difficultés à domicile, soit une situation presque identique à la nôtre et comme en parallèle, notre équipe joue mieux à l’extérieur, sincèrement on y croit beaucoup surtout que j’ai remarqué que tous les joueurs sont décidés à faire un bon résultat afin de fêter dans la joie l’Aïd.

- Quel a été le discours de votre entraîneur au lendemain de la défaite ? 

- Pour le coach, on a les moyens de battre El-Eulma pourvu que tous les joueurs soient bien concentrés sur leur sujet et surtout très volontaires. D’ailleurs, Mecheri, dès la fin du match, samedi, a commencé le travail psychologique en remontant le moral au groupe qui était très affecté par la défaite.

                                    M. S.

                     

 

 

 

 

 

Tags:

Classement