Accédez directement au site compétition

JSMB/ A. Michel : «Coulibaly et Bangoura dans 2 semaines»

«En principe, Coulibaly et Bangoura seront avec nous dans deux semaines. Nous avons tout conclu avec eux et nous n\'attendons que la signature des contrats», a déclaré Alain Michel.

 «Coulibaly est un défenseur central de qualité qui évolue au Stade malien, alors que Bangoura évolue en pointe de l\'attaque et vient de décrocher une place en finale de la coupe de la CAF avec son club Djoliba Bamako», a-t-il ajouté. «Tant que les deux joueurs n\'ont pas encore signé leur contrat avec nous, on ne peut avancer qu\'ils sont acquis. Personnellement, je crains d\'éventuelles surenchères pouvant compliquer la conclusion des deux transactions», a-t-il expliqué. La JSMB devait engager les deux joueurs en question lors de la période des transferts d\'été, mais elle a buté sur les exigences financières jugées «exorbitantes» des clubs employeurs respectifs des deux internationaux maliens, préférant ainsi reporter l\'opération à la fin de l\'année, qui coïncide avec l\'expiration de leur  contrat, rappelle-t-on.

 

 

Les Béjaouis, comme on les aime

Etant sur deux victoires successives, les Vert et Rouge de la JSMB ont reçu samedi le leader du championnat, l’USM El-Harrach. Un club qui pratique du beau jeu et qui ne s’est pas déplacé à Béjaïa dans la peau d’un club vaincu d’avance, mais pour poser des problèmes à la bande à Alain Michel.

 

Les Béjaouis, qui savaient qu’un succès face aux Harrachis leur ferait du bien, ont débuté la partie comme il se doit, avec cette tentative de Niati (3’), mais ce dernier rata le cadre. Les Vert et Rouge sont arrivés à ouvrir la marque par l’entremise de Zerrara, d’un un coup franc magistral, qui ne laissa aucune chance au portier d’El-Harrach. Un but qui donna des ailes à la bande à Michel qui ont achevé la première période à leur avantage, sur le score d’un but à zéro. En deuxième mi-temps et alors qu’on s’attendait à ce que les Vert et Rouge gèrent leur acquis, ils sont allés tout de même inquiéter l’arrière-garde harrachie, avec une action qui a apporté ses fruits, celle se situant à la 50’ qui verra un centre de Zerrara bien exploité par Niati, qui voit sa tête mourir au fond des filets de Doukha. La messe était dite, et il était dit que la JSMB allait mâter l’un des leaders du championnat. Un score qui permet à la JSMB d’être sur le podium en attendant mieux pour les prochaines journées.

 

Les résultats enregistrés en faveur de Béjaïa

Tout en ayant comme seul et unique objectif de gagner le match d’El-Harrach, c\'est-à-dire prendre les trois points, la JSMB avait les oreilles ailleurs, notamment au stade du 5-Juillet où évoluait le Mouloudia d’Alger, soit le troisième et le stade Boumezrag de Chlef, où évolue l’autre leader du championnat, l’ESS. Pourquoi ? Pour la simple raison qu’une victoire de la JSMB et un nul ou une défaite du MCA propulserait les Vert et Rouge à la 3e place, et une défaite de l’Aigle noir, permettrait aux Béjaouis de réduire l’écart à deux points, du moment que l’un des coleaders jouait à Béjaïa. Ce qui fut fait, la JSMB a gagné face à El Harrach, alors que le MCA a été tenu en échec par le Mouloudia d’El Eulma, alors que l’ESS a perdu à Chlef face à l’ASO local. Ce qui fait que la JSMB gagne une place au classement (3e au lieu de 4e occupée à l’issue des résultats de la 10e journée), tout comme l’écart qui sépare Béjaïa des deux leaders, l’ESS et l’USMH, est redescendu à deux points. Ce qui prouve que la JSMB a les capacités de reprendre sa première place, qu’elle a occupée à l’issue des cinq premières journées.

 

La tactique de Michel a payé

Tout en mettant en place un schéma tactique de 4/4/2, le coach Alain Michel a réussi dans sa tactique, en mettant en place deux rideaux de deux lignes, de quatre défenseurs et quatre milieux de terrain. Lorsque la balle est chez l’adversaire, les quatre milieux reviennent et forment un rideau de plus à quelques mètres de celui de la défense. Ce qui a gêné considérablement les joueurs harrachis à faire le jeu, eux qui ont bien circulé la balle, mais n’ont pu arriver dans la surface de Béjaïa que rarement. D’ailleurs, même les présents au stade et voyant que l’USMH n’a rien fait pour inquiéter l’arrière-garde béjaouie, surtout en 1re période, ont affirmé qu’El Harrach n’ont pas montré leur statut de leader du championnat. Bref, le coach Alain Michel, qui a mis un schéma tactique à la limite de contrer cette équipe d’El Harrach, a réussi dans ses choix de joueurs. Ces derniers sont à créditer d’une belle prestation. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

R. M.

 

… Et de 4 pour Zerrara

Zerrra Toufik semble l’un des joueurs les plus en forme de cette équipe de Béjaïa. La preuve en est qu’il est arrivé à inscrire son quatrième but depuis le début de saison et toujours de la même façon, à savoir les balles arrêtées, comme ce fut le cas face au MCO, l’USMBA et le CAB. Il devient ainsi le meilleur buteur de l’équipe avec quatre réalisations, suivi de Mebarki par trois et Boussaha avec deux.

 

Mentions spéciales pour Zafour, Mebarakou, Si Mohamed

Le premier et le deuxième ont montré qu’ils sont de véritables maestros dans la défense, ou en d’autres termes, dans l’axe de la défense, ou Zafour a usé de son expérience pour faire face aux joueurs adverses, et Mebarakou de son talent à dégager le cuir hors de danger, mais surtout avec ce jeu de tête dont rares sont les joueurs qui l’ont. Quant à Si Mohamed, même s’il n’a pas été trop inquiété, n’empêche qu’il a été impérial sur ce penalty que voulait transformer Bounedjah à la 87’. Un penalty imaginaire, dirions-nous et c’est l’avis de tous les présents et même certains présents de l’équipe visiteuse, ont reconnu que le referee Achouri avait offert un cadeau à leur équipe. Si Mohamed s’est fait justice en annihilant ce penalty qui aurait pu changer la donne si l’attaquant de l’USMH l’avait marqué. Alors que Zerrara était ce jour-là le véritable meneur de jeu de cette équipe de Béjaïa, avec un but sur coup franc direct et dont Doukha n’avait vu que du feu et une passe décisive sur le deuxième but inscrit de la tête par Niati.

 

55’, Alain Michel furieux

Sur une action de Zerrara sur le côté gauche, ce dernier, après avoir dribblé deux joueurs d’El Harrach, a raté sa passe en direction de Mebarki. Ce qui n’avait pas plu au coach, car si le joueur avait bien ajusté sa passe, cela aurait été une action dangereuse puisque Mebarki avait des espaces pour aller vers la cage de Doukha, avant qu’un joueur de l’USMH n’intercepte le cuir.

 

1er but de Niati

Revenu d’une blessure, l’enfant de Chlef, le milieu récupérateur Niati Belkacem a voulu réussir son retour et ce qui fut fait, puisqu’il a pu marquer le deuxième but pour son équipe à la 50’, son premier de la saison. Un joueur qui est aussi à créditer d’une bonne prestation, à l’image de la majorité des joueurs qui ont joué ce match.

 

Le supporters : «Danse, danse Doukha»

En Kabylie, il y a la célèbre chanson de Ghazi qui dit «Chtah, Chtah à Touas». C’est le titre de cette chanson que les fans ont scandé comme refrain à l’encontre du gardien de l’USMH, Doukha Azedine, qui a montré par la même occasion qu’il encaisse toujours à Béjaïa face à la JSMB. Les supporters chantaient donc «Chtah, Chtah à Doukha/Danse, danse à Doukha» et ce dans une ambiance des grands jours.

 

85’, quel beau geste technique de Mehamha

Après avoir été incorporé pour la première fois de la saison dans un match officiel face à Bordj, à la place de Hadji où il a joué 13 minutes (10 du temps réglementaire et 3 additionnel), l’émigré de la JSMB, Saïd Mehamha, a joué cette fois 22 minutes (18 + 4), puisqu’il a été incorporé à la 72’ à la place de Mebarki. L’ex-Lyonnais s’est distingué à la 85’ par ce geste technique qui lui a valu des applaudissements. En effet, ce dernier s’est joué de trois joueurs d’El Harrach et ce sur la ligne de touche sans qu’il ne perd le ballon. Il l’a fait dune manière qui rappelle aux fans les fameuses prouesses des Ronaldo, Zidane et Figo, pour ne citer que ceux-là.

 

2 jours de repos

De par les efforts effectués par les joueurs avant le match d’El Harrach et pendant le match, le staff technique a décidé de libérer les joueurs pour plus de 48 heures, puisque la reprise est fixée pour demain à partir de 10h30. Ca sera du biquotidien, puisqu’une autre séance a été programmée à partir de 17h30.

 

Zerrara : «Battre E-Harrach est stimulant»

 

L’autre émigré de la JSMB, Zerrara Toufik, s’est illustré de fort belle manière dans ce match entre les Vert et Rouge de la JSMB et les Jaunes et Noir de l’USMH. Il a été l’auteur du 1er but avec ce coup-franc magistral et une passe décisive qui a permis à Niati d’ajouter un deuxième but.

 

- C’est une victoire importante face à une bonne équipe d’El Harrach, qui plus est le coleader du championnat…

- C’est vrai qu’on avait en face de nous une équipe d’El Harrach qui joue bien au football et si cette équipe est première, ce n’est pas par hasard, je pense. En tous les cas, cette équipe d’El Harrach a montré qu’elle joue bien et qu’elle peut causer des problèmes à n’importe quelle équipe. C’est un match à six points et on l’a gagné.

- Un succès qui vous permet de gagner une place au classement…

- Nous sommes actuellement sur le podium. Et je dois dire que ce n’est pas facile pour une équipe comme la JSMB qui est remaniée à plus de 85%, mais qui a su comment sortir son épingle du jeu pour y arriver. La JSMB est un club qui a une ossature jeune certes, mais qui a du talent et des atouts pour bien faire à l’avenir.

- Vous concernant, vous êtes à votre 4e but depuis le début de saison…

- C’est vrai, je suis à ma quatrième réalisation, mon deuxième de suite après celui de Batna que j’ai inscrit sur penalty. Je dirais que la chance était de mon côté, et j’ai tiré et cela a marché. Je dirais aussi que c’est le fruit du travail et de la préparation que j’ai effectués qui sont en train de payer.

- Peut-on dire que vous êtes le maître à jouer de cette équipe de Béjaïa ?

- La saison passée, lorsque je suis venu à la JSMB, il m’a fallu un temps d’adaptation et cette saison, les joueurs, ce n’étaient pas les mêmes. La saison passée, on avait des joueurs individualistes qui ne jouent que pour eux, et cette saison, on a un collectif, avec un groupe jeune. En ce qui me concerne, j’ai eu toujours confiance en mes capacités de rebondir. Maintenant, je suis là et je ferai de mon mieux pour être toujours utile à l’équipe.

- Le prochain match sera face à la lanterne rouge…

- Ça reste un match comme les autres quoi. En Algérie, il n’y a pas de petites équipes et nous, nous allons nous déplacer là-bas dans l’optique de revenir avec la victoire qui nous fera encore du bien pour la suite du parcours. En tous les cas, la victoire acquise face à El-Harrach va nous aider à faire de notre mieux pour continuer sur notre lancée et avec cette même dynamique de bons résultats.

R. M.

Les U20 se qualifient

Les U20 ont put se qualifier avant-hier au 5eme tour de Dame Coupe sur le  compte de leur adversaire le NAHD. Le match s’est terminé sur le score de parité 0 à 0, mais la chance à sourie aux béjaouis lors des tirs au but par 4 à 1.

Tags:

Classement