Accédez directement au site compétition

MCA : Zarabi en route pour le Mouloudia

A la recherche d’un défenseur polyvalent, l’entraîneur du MCA semble avoir trouvé l’oiseau rare pour le mercato hivernal. C’est l’ancien international, Abderaouf Zarabi, qui évolue actuellement au CSC.

Comme nous l’avons déjà annoncé juste après le match du CSC, nous avons appris d’une source digne de foi que le coach mouloudéen a eu une autre discussion, hier, avec l’ancien joueur du NAHD. Djamel Menad semble déterminé à s’attacher les services de Zarabi, mais les deux parties veulent rester discrètes sur leurs contacts, car les dirigeants du CSC pourraient décider de ne pas donner au joueur ses papiers lors du prochain mercato.

Djamel Menad connaît parfaitement Zarabi avec qui il a travaillé au NAHD avant que l’ancien international décroche un contrat professionnel en France. En outre, la venue de Zarabi au MCA constitue une solution pour Menad, dans l’axe de la défense ou sur le couloir gauche. Ce serait un renfort de qualité qui pourrait donner un plus au compartiment défensif du MCA et même sur les balles arrêtées, car Zarabi a souvent marqué des buts, ce qui est son point fort.

Ainsi, Abderaouf Zarabi pourrait  être la première recrue du MCA au mercato et, du coup, il pourra se rapprocher de sa famille, sauf si les dirigeants du CSC ne lui délivrent pas sa lettre de libération.

M. Z.

 

Le capitaine tance ses équipiers

Babouche : «Arrêtez de rire, c’est mieux !»

 

Au coup de sifflet final, le capitaine des Vert et Rouge a rejoint les vestiaires. Il n’est pas allé par quatre chemins pour mettre tout le monde devant ses responsabilités, car, pour lui, le match nul contre le MCEE a un goût de défaite amère. Réda Babouche a tenu un discours très sévère pour secouer le cocotier.

 

Le Mouloudia d’Alger n’a pu enchaîner une autre victoire après son retour victorieux de Tizi Ouzou. Le MCEE a tenu en échec le doyen des clubs algériens à Bologhine. Une situation qui n’a pas plu au capitaine qui a explosé dans les vestiaires. Réda Babouche a lancé à ses coéquipiers : «Depuis une semaine, vous ne cessez de rigoler. Un peu de sérieux ne tue pas quand même. Trop de parlotte déconcentre.» Il fallait mettre fin à l’euphorie après le retour glorieux de Tizi, car, battre la JSK c’est bien, mais garder le même rythme, c’est mieux et les camarades de Djallit n’ont pu assurer la gagne sur leurs terres face à une équipe eulmie prenable malgré tout. D’ailleurs, dans son discours, Réda Babouche l’avait souligné quand il s’est adressé à ses camarades : «Je ne nie pas que le match contre les Eulmis était difficile, mais on pouvait le gagner, si on s’était montrés très concentrés devant le but.» Les occasions ne manquaient pas à Omar Hamadi, mais les Mouloudéens n’en ont pu concrétiser aucune. Ses camarades lui ont fait savoir que le ballon ne voulait pas rentrer et que ça peut arriver dans un match de foot. Réda Babouche n’admet pas que ses équipiers trouvent des excuses bidons et leur dira : «Certes, la balle n’a pas voulu rentrer, mais si on était plus réalistes, je pense qu’on aurait obligé le ballon à rentrer.» Quand la rage de vaincre, la volonté et la détermination sont bien présentes, l’équipe assure devant n’importe quel calibre et arrive même à forcer le destin, comme ce fut le cas lors du déplacement à Tizi, où le Mouloudia d’Alger était bien présent depuis le coup de sifflet de l’entame du clasico jusqu’à la fin. Et c’est ce qui a mis en rogne Babouche qui ne comprend pas pourquoi ses camarades n’ont pas proposé le même visage que celui face aux Kabyles : «Quand on bat la JSK chez elle, il n’est pas acceptable de perdre des points chez soi.» Très déçu, l’arrière gauche mouloudéen et il a raison. D’ailleurs, le coach Menad, lui aussi, était attentif au discours de Babouche et a fait savoir au groupe qu’il était entièrement d’accord avec lui. Babouche a secoué la troupe afin qu’elle sache que le championnat ne se limite pas à la JSK. Pour postuler au titre de champion, il ne faut pas perdre des points à domicile et tenter d’engranger le maximum à l’extérieur…

A. Z.

 

Yalaoui : «On est passés à côté»

Le milieu de terrain offensif mouloudéen admet que lui et son équipe n’ont pas bien joué contre les Eulmis. Pour lui, l’équipe est passée à côté de son sujet, mais promet qu’ils vont rectifier.

En effet, lors du match contre les Eulmis, le MCA a raté une occasion en or de renforcer sa position au classement. Nabil Yalaoui dira : «On aurait voulu enchaîner une autre victoire après notre succès de Tizi, mais le destin en a voulu autrement. On a voulu marquer, mais le ballon n’a pas voulu entrer. On s’est créé moult occasions nettes de scorer, mais on n’est pas parvenus à faire vibrer la cage de l’adversaire.» Ce ne sont pas les occasions qui ont manqué face au MCEE, mais le manque de réalisme a fait que le MCA rate la victoire et se contente du partage des points. Yalaoui déclare : «C’est un faux pas, je l’admets, je ne vais pas trouver des excuses pour ce résultat, mais, incha Allah, on trouvera la bonne formule pour assurer lors du prochain rendez-vous.»

«L’ESS me réussit bien»

Rectifier le tir pour les Mouloudéens rime aujourd’hui par aller convaincre les Sétifiens de céder des points chez eux. Une tâche qui ne s’annonce pas facile, mais Yalaoui et ses camarades sont décidés à relever le défi : «Je ne nie pas que la prochaine journée ne sera pas une partie de plaisir, comme d’ailleurs tous les matches qu’on a joués jusque-là, mais on va mettre tout notre savoir-faire afin que le semi-échec concédé contre le MCEE soit effacé dans les Hauts Plateaux et face au leader.» Nabil Yalaoui a toujours réussi à marquer à Sétif ces dernières années et compte perpétuer la tradition en déclarant : «Comme vous le savez tous, l’ESS me réussit bien chez elle. Incha Allah, je ferai tout mon possible pour réussir à marquer cette fois encore. On va reprendre le chemin des entraînements et faire ce qu’il faut pour corriger nos erreurs et aller à Sétif pour conquérir les Hauts Plateaux. On a réussi à le faire à Tizi, pourquoi pas à Sétif. On a tout ce qu’il faut pour.» Le semi-échec concédé contre le MCEE ne semble pas affecter beaucoup les Mouloudéens qui croient en leur étoile et sont décidés à mettre le feu à Sétif la semaine prochaine. Le match contre l’ESS a déjà commencé…

A. Z.

 

Les Chnaoua mécontents

«Le MCA a joué au volley-ball»

Dans ses impressions de fin de match, Djamel Menad a balancé : «Le foot se joue à terre, pas en l’air.» Certains supporters étaient d’accord avec le coach, ils ont décrit le match contre le MCEE comme une partie de volley-ball.

«Le Mouloudia d’Alger a joué au volley-ball contre les Eulmis et c’est pour cette raison qu’on n’a pas pu gagner le match», ont lâché certains fans, déçus par la prestation de leur équipe : «Les longues passes sont utilisées quand il y a un avant-centre de grand gabarit qui peut recevoir ses passes pour marquer. Mais le MCA n’en a pas. Djallit n’est pas grand de taille et donc cette façon de jouer ne nous arrange pas.» Ils ont raison ces fans, car, depuis un moment, les Vert et Rouge procèdent par les longues passes, et ce n’est pas Menad qui leur a dicté cette façon de faire. Bien au contraire, le coach a toujours dit qu’il fallait construire et monter avec le ballon pour réussir à marquer. Ce que les Djallit et consorts n’ont pas appliqué sur le terrain d’Omar Hamadi, et, résultat des courses, le doyen des clubs algériens perd deux précieux points qui l’auraient réconforté dans sa position au classement. Les Vert et Rouge sont appelés à revoir leur copie et faire en sorte de changer cette façon de jouer qui n’arrange guère les affaires du Mouloudia d’Alger. Djamel Menad aura donc du pain sur la planche pour régler ces détails. Pour un club qui postule à jouer les premiers rôles, il est interdit de perdre à domicile des points comme ça. Les supporters ont dit leur mot tout en souhaitant que lors de la prochaine journée, le Mouloudia d’Alger retrouve son vrai football qui a toujours porté ses fruits. Les fans croient en cette équipe et en Menad qui, pour eux, vont tout mettre en œuvre pour régler ces soucis.

A. Z.

 

Reprise cet après-midi

Les Vert et Rouge reprendront le chemin des entraînements cet après-midi afin de préparer la prochaine journée qui verra le Mouloudia d’Alger se déplacer dans les Hauts Plateaux pour affronter une équipe sétifienne qui a le vent en poupe et qui mettra tout son poids afin de rester leader.

 

Ghrib : «Je n’arrive pas à comprendre»

Le coordinateur de la section football du Mouloudia d’Alger, Omar Ghrib, comme tous les Mouloudéens, était très déçu et énervé en même temps par le match nul qu’a concédé le MCA à domicile face au MCEE. Il n’a pas été tendre avec les joueurs et n’a pas omis de les remettre à leur place.

Comme tous les Mouloudéens, Omar Ghrib était très irrité par le comportement de l’équipe sur le terrain. Une équipe qui n’a pas su enchaîner les victoires et cela après le succès enregistré  à Tizi. D’ailleurs, il leur dira : «Je n’arrive pas à comprendre comment une équipe qui a battu la JSK chez elle soit tenue en échec sur ses terres. Ce n’est pas normal.» Des paroles dures qu’il a utilisées pour faire comprendre au groupe qu’il a fauté sur ce coup. Un groupe qui se doit d’être régulier dans ses résultats. Un groupe qui se doit de faire tout ce qu’il faut pour rectifier le tir et, dans ce sens, Ghrib a abordé ce sujet devant les joueurs en leur déclarant : «On se devait de garder les trois points à la maison, avant le match contre l’ESS. Une victoire nous aurait permis d’aller à Sétif sans pression.» Mais en offrant un point aux Eulmis, les Vert et Rouge se doivent d’aller à Sétif avec l’intention de réussir un bon résultat. Ils sont même condamnés à réaliser au moins le match nul pour espérer rester en haut du tableau. Ce qui est certain, et Ghrib l’a bien compris, le Mouloudia d’Alger, en acceptant le partage des points avec le MCEE, a perdu l’occasion de renforcer sa position dans le haut du tableau.

«ESS-MCA, que le fair-play l’emporte»

Après une bonne nuit de sommeil, Omar Ghrib semble digérer le résultat enregistré contre les Eulmis et a préféré parler du prochain rendez-vous en déclarant : «On a perdu deux points contre les Eulmis par précipitation. Maintenant, le mal est fait et on ne peut rien changer. J’aurais aimé sortir de Bologhine heureux, malheureusement, ce n’était pas le cas. Maintenant, on ne va pas continuer à ressasser le passé, puisqu’on ne changera rien au score. Je préfère songer au prochain match. On se déplacera chez nos amis ententistes. On va se préparer comme il se doit et j’espère que le rendez-vous sera à la hauteur, puisque c’est une rencontre entre deux grandes équipes.» Face aux Sétifiens, les Mouloudéens se doivent d’assurer un bon résultat. Quand on demande à Ghrib ce qu’il en pense, il dira : «ESS-MCA ? Que le fair-play l’emporte. J’espère assister à un grand match et que le meilleur soit récompensé par la victoire.» La préparation débute aujourd’hui et Ghrib sait qu’il faut un grand travail sur tous les plans pour réussir le déplacement, mais il compte sur Menad afin de préparer une équipe guerrière pour samedi prochain.

A. Z.

Tags: ,

Classement