[Alt-Text]

CAB-USMBA- Assas : «La chasse aux points est ouverte»

Le coach d’El-Khadra, Mokhtar Assas, tente d’expliquer le problème d’inefficacité de son équipe. Il affirme qu’il devra beaucoup plus se pencher sur le plan mental afin de pouvoir mettre son groupe dans les meilleures conditions possibles. Il estime que son plan d’urgence est de glaner le maximum de points afin de sauver l’équipe de la relégation.

- Comment se sent le groupe après sa brillante victoire face au MCA ?

- On a été tous très satisfaits du résultat obtenu face au MCA, car il est venu au bon moment devant une grande équipe du MCA, composée d’individualités capables de faire la différence à n’importe quel moment de la partie. On avait besoin de ces trois points. Dieu merci, les joueurs se sont mouillés dans le match, ils ont joué avec une hargne indescriptible malgré le fait d’avoir encaissé un but en première mi-temps, nous avions en nous une certaine confiance qui nous a aidés à surmonter ce handicap d’un but. Ce succès a été un bon stimulant et a permis au groupe de croire en ses moyens et d’aborder l’avenir avec beaucoup d’assurance

- Votre équipe progresse, est-ce un sursaut d’orgueil du groupe ou votre touche ?

- Ecoutez, j’ai accepté une mission des plus difficiles, je n’avais pas peur de la situation du club, il fallait bien aider ce club à s’en sortir et je l’ai fait avec beaucoup de conviction. L’équipe progresse d’une journée à l’autre. Malgré les absences, le groupe est toujours là pour répondre présent. Les joueurs jouent toujours avec la même hargne, toutefois, ils manquent d’efficacité. Par exemple, face au  MCA, on n’avait pas le choix, il fallait faire le jeu, on a bien joué en première période, le MCA a eu une seule occasion, il a su comment la concrétiser, par contre, nos joueurs ont eu plus d’occasions que leurs adversaires et ils n’ont pas pu les mettre au fond, je crois que c’est cela qui fait la différence entre des joueurs d’expérience et ceux qui ne le sont pas. En seconde période, on n’a pas changé de rythme, tout en essayant de l’augmenter au moment opportun, on a demandé aux joueurs de continuer à presser l’adversaire et de jouer avec des attaques placées, car on a constaté que l’axe central du Mouloudia fléchissait à plusieurs reprises, donc les joueurs étaient réceptifs au message, chose qui nous a permis de scorer et de prendre l’avantage par la suite. Sur le plan mental, on était très forts, j’ai vu que les joueurs voulaient gagner ce match.  

- Votre équipe manque encore d’efficacité, elle marque peu de buts, comment expliquez-vous cette situation ?

- Tout le monde sait ce qui est arrivé à ce club au début de la saison, nous n’avons apporté un plus que sur le plan mental, on a mis un plan de travail, on savait d’abord que le moral du joueur algérien est toujours au plus bas, quand les résultats ne suivent pas, donc la première mission du staff technique était de trouver une solution pour débloquer la situation sur le plan mental. On n’est pas des génies, mais de temps à autre, il faut bien un savoir-faire pour communiquer avec les joueurs. Cela va demander un peu de temps, mais par la suite, les résultats viendront si les joueurs sont libérés moralement. La preuve, notre défense a beaucoup progressé, on encaisse moins de buts qu’à la phase aller, on a encore des carences sur le plan offensif, on essayera d’y remédier au fur et à mesure.

- Pensez-vous que l’espoir du maintien vient de renaître, après ce succès face au MCA ?

- L’espoir a toujours existé. On n’avait pas d’autre alternative que de gagner  le match du MCA. On joue bien, mais on manque d’efficacité et parfois il y a d’autres paramètres que je préfère ne pas citer et qui peuvent influencer sur le résultat final de la rencontre.

- Ce samedi, vous irez à Batna où le CAB vous attend de pied ferme après son réveil ces deux derniers matchs…

- Vous savez, je ne vois pas vraiment pourquoi mettre en la pression sur le groupe. J’ai dit à mes joueurs de ne pas trop regarder les autres équipes. La situation de notre club est bien connue. Elle ne nous permet pas de faire des approches précises sur une équipe particulière. On a un plan d’urgence à concrétiser. Pour nous, l’important est de glaner le maximum de points pour sauver notre peau. Il faut surtout bien préparer son team  sur le plan moral, savoir communiquer avec son groupe est très important, car c’est ce paramètre qui fait des joueurs très solidaires sur le terrain. Je pense que si on continue à jouer de la même façon lors de nos prochains matchs, on a beaucoup de chances de remporter un bon nombre de victoires. 

M. B.

 

16e confrontation entre les 2 équipes

Le  CAB et l’USMBA vont se rencontrer pour la 16e fois seulement en championnat national. Cela s\'explique par le fait que les deux équipes n’ont pas joué souvent dans un même palier en raison de l\'accession de l’une en élite et la rétrogradation de l\'autre en seconde division, comme cela s\'est produit durant l\'exercice 75-76. Cette année-là, le CAB venait de rejoindre l\'élite pour la première fois de son histoire au moment où El-Khadra allait quitter ce palier après avoir y passé neuf ans, c’est durant cet exercice qu’eut lieu leur première confrontation. Le même scénario s\'est reproduit durant l\'exercice 80-81, sauf que cette fois, les rôles seront inversés, El-Khadra accède et le CAB descend en second palier. Le hasard a voulu que les deux équipes se retrouvent 13 ans après, soit en 93-94, lorsqu’elles accédèrent simultanément en élite et ce fut leur dernière confrontation en élite durant les années 90. Les deux clubs se croisent de nouveau en 2004-2005 et en super division deux. Cette année-là, El-Khadra rétrograde en inter-régions, mais rencontre le CAB, deux ans après, soit en 2007-2008, puis la saison d’après (2008-2009). Cette  année, le CAB accède en élite aux côtés du WAT et du MCO sous la coupe du coach Abdelkrim Benyellès. Le CAB n’a passé qu’une seule année en élite, puis revint en Ligue 2 où il ne séjourne qu\'une seule année. Les deux équipes se retrouvent de nouveau en élite. Le match aller disputé à Sidi Bel-Abbès s’est soldé par la victoire de l’USMBA par un but à zéro.  

 

Changement d’itinéraire à la dernière minute

Finalement, la délégation d’El-Khadra a décidé de changer son itinéraire en optant pour un voyage en deux temps. La délégation, qui devait rejoindre la ville d’Aïn Mlila dès le soir de jeudi, a choisi  finalement de faire une halte à Staouéli où elle a décidé de passer sa première nuitée avant de poursuivre directement le lendemain, soit le vendredi matin, son chemin vers la capitale des Aurès. L’arrivée à l’hôtel Chélia est prévue en début d’après-midi.

 

Tags: , ,

Classement