[Alt-Text]

CAB 2 – 1 MCO : Coaching gagnant de Fergani

Au terme d’un match d’un niveau moyen, le CAB a assuré l’essentiel en battant le MCO. Les locaux doivent ce succès surtout à l’apport des deux remplaçants, Sapol dans un rôle de passeur, et Merazka dans celui de buteur, soit un coaching gagnant de la part d’Ali Fergani.

Revigoré par son précieux nul ramené en milieu de semaine de Béjaïa, le CAB accueillait un de ses concurrents directs pour le maintien. Le MCO mettra du temps pour entrer dans le match. Après un round d’observation qui aura duré un petit quart d’heure, les Batnéens daigneront enfin attaquer afin de trouver la faille, mais leur mission était des plus difficiles. En effet, la formation oranaise était bien en place sur le terrain. Certes, le CAB avait une emprise sur le jeu, en étant légèrement supérieur dans la possession de la balle. Paradoxalement, l’action la plus dangereuse en première mi-temps était à l’actif du MCO. C’était à la 32’, quand Boumechra a vu son coéquipier Kouriba devant dans la surface. Il lui adressa un centre précis qu’il reprendra de la tête. Heureusement pour le CAB, le portier Babouche, d’un réflexe étonnant, sauvera ses bois d’un but certain, en détournant le cuir en corner. C’était l’unique occasion dangereuse qu’on a notée durant les 45 premières minutes d’une partie loin d’être emballante, comme l’illustrent le peu d’occasions que les deux équipes se sont procurées, et ce n’est qu’au bout de l’heure de jeu que les présents assisteront au premier but de la rencontre inscrit par les locaux. Le hasard aura voulu que ce soient les deux joueurs incorporés après la pause par Ali Fergani, à savoir Sapol et Merazka, qui seront à l’origine de cette ouverture du score. Le bon travail préparatoire de Mani Sapol est ponctué par un but de la tête par Merazka (65’). Le même duo, décidément en verve, enfoncera les Oranais. On jouait la 86’ lorsque Mani Sapol récupère le ballon du milieu de terrain et lance Merzaka qui ne rate pas son face-à-face avec Ferradji. Les Oranais qui manquaient de détermination réduiront la marque par le rentrant Benyettou (88’) qui exploitera un moment de relâchement de la défense locale. Néanmoins, le CAB, qui tenait bien la partie, ne laissera pas passer l’occasion d’ajouter trois précieux points dans son capital.

                   H. N.

 

Stade 1er-Novembre, climat instable, pelouse en bon état, affluence moyenne, arbitrage de M. Amalou assisté de MM. Azrine et Bounoua

 

Buts : Merazka (65’ et 86’) – CAB

Benyettou (88’) – MCO

 

Averts. : Kouriba (21’)

 

CAB :

Babouche 4

Bendoukha 3

Benayada 4

Saïbi 3 (Sapol 63’)

Heriet 4

Fergani 4

Hadjidj 4

Adel 5

Debbih 3 (Merazka 55’)

Fergani 4

Bouraba 3 (Daïra 81’)

Ent. : Fergani

 

MCO :

Ferradji 4

Bellabès 4

Bouazza 3 (Sandaogo 55’)

Zidane 3

Mazari 3 (Achiou 81’)

Sebbah 4

Berradja 4

Kouriba 3

Benyettou 3

Aoued 3 (Bouguerra 73’)

Boumechra 4

Ent. : Slimani

 

Film du match

10’ Belle action individuelle de Hadjidji, alors qu’il était dans une position excentrée, son tir rasera le poteau de Ferradji.

15’ Bouraba se joue de deux défenseurs, mais termine mal son action, son tir est capté sans difficulté par le portier oranais.

32’ Contre oranais bien mené par Boumechra, le centre de ce dernier est repris de la tête par Kouriba qui obligera Babouche à se détendre pour sortir le cuir en corner.

59’ Mésentente entre Babouche et l’un de ses défenseurs, mais les attaquants ne profitent pas de cette faute.

65’ Long centre de Sapol, Merazka surgit et marque de la tête.

86’ Sapol chipe le ballon à un joueur oranais et le transmet rapidement à Merazka qui mystifie de près l’infortuné Ferradji.

88’ Bien embusqué devant, Benyettou réduit le score de près.

                

 

Quelques dizaines de fans oranais

En dépit de la longue distance qui sépare Oran de Batna, ils étaient quelques dizaines de supporters du MCO à effectuer le lointain déplacement pour soutenir leur équipe favorite.

 

Affluence, on s’attendait à mieux !

Vu l’enjeu du match et le dernier résultat positif ramené de Constantine, on s’attendait à une présence plus massive des supporters du CAB pour ce match. Finalement, le stade 1er-Novembre n’était qu’à moitié rempli.

 

Mani Sapol, remplaçant

L’international togolais a fait les frais des choix de l’entraîneur Ali Fergani qui ne l’a pas titularisé hier, préférant le laisser au coup d’envoi sur le banc de touche. Incorporé vers l’heure de jeu, Mani Sapol a délivré deux passes décisives à son coéquipier Merazka.

 

Bouazza renoue avec la compétition

N’ayant que très peu joué cette saison, le jeune arrière gauche Krachaï Bouazza a fait son retour hier dans l’équipe type. Cet élément bénéficie de la défection de Dagoulou. En effet, à la place de celui-ci, l’entraîneur Slimani a décidé de faire avancer d’un cran Seddik Berradja qui évoluait lors des derniers matches au poste d’arrière gauche.

 

Réunion du CA jeudi

Le conseil d’administration de la SSPA/MCO tiendra une réunion ce jeudi. Lors de ce conclave, le CA devrait prendre la décision d’ouvrir le capital social de la société, a-t-on appris.

 

Djebbari à l’écoute de l’équipe

Bien qu’il n’occupe pour l’heure que le poste de président du CSA, Youssef Djebbari aide, on le sait, les actuels dirigeants du club. N’ayant pas fait le déplacement avec l’équipe à Batna, Djebbari a appelé l’un des accompagnateurs pour avoir des nouvelles concernant l’équipe.

 

 

L’œil du coach

Fergani : «On croit au miracle»

Petit à petit, le CAB, qui était dans les profondeurs du classement, remonte la pente, une réussite qui fait plaisir à son entraîneur. «Tant que le championnat n’est pas fini, on jouera à fond nos chances. Dans ce match, le MCO ne nous a pas facilité la tâche, il a fallu lutter bec et ongles pour arracher la victoire, désormais on croit au miracle», affirme Ali Fergani, qui reconnaît que dans son effectif, il dispose de solutions intéressantes. «Nous avons un banc de touche qui nous offre des opportunités pour bien gérer nos matches, en plus du bel état d’esprit qui caractérise le groupe», reconnaît l’ancien capitaine des Verts.

 

Slimani : «Cet arbitre a toujours cassé le MCO»

Très remonté à l’encontre de l’arbitre du match, M. Amalou, l’entraîneur du MCO ne mâchera pas ses mots à l’issue du match au sujet de la prestation du directeur de jeu. «Cet arbitre, on dirait qu’il n’aime pas le MCO. A chaque fois qu’il officie nos matches, on a eu des problèmes avec lui. Franchement, ça ne peut continuer ainsi», déplore Slimani, qui n’omet pas de signaler «le manque de volonté de mes joueurs qui n’ont rien fait de bon pour gagner ce match», critiquera-t-il.

 

 

 

Tags: , ,

Classement