Accédez directement au site compétition

RCA-NAHD : Le match de Dziri

Pour son match face au RCA, le Nasria se présentera au stade Ismaïl-Makhlouf avec un atout non négligeable, Billel Dziri était l’entraîneur du club de l’Arba.

Dziri Billel constitue un atout non négligeable pour les Sang et Or lors de cette rencontre, lui qui connaît parfaitement la maison du RCA, et un effectif qu’il avait lui-même façonné à sa manière, avant de devoir quitter le navire du RCA, suite à un désaccord avec le président Djamel Amani. Dziri Billel ne manquera pas d’apporter les tuyaux nécessaires à son compagnon dans le staff du Nasria, en l’occurrence Youcef Bouzidi, qui prendra en considération toutes les recommandations de Dziri avant de s’arrêter sur la stratégie de jeu à adopter lors de cette rencontre. Une chose est certaine, Dziri Billel saura comment contrer cette équipe de l’Arba, aux joueurs de suivre ses instructions, cela les mènera très certainement vers un bon résultat.

 

Attention à la réaction des joueurs du RCA !

Posséder Dziri Billel dans le staff du Nasria est une arme à double tranchant pour les Sang et Or. En effet, s’il pourra apporter tous les tuyaux nécessaires à Youcef Bouzidi pour qu’il puisse établir sa stratégie de jeu pour cette rencontre, lui qui connaît les points faibles et les points forts de cette équipe du RCA, Billel Dziri pourrait bien être un élément stimulateur pour certains joueurs du RCA, notamment ceux qui ne jouaient pas trop sous sa coupe lorsqu’il était à la tête de la barre technique du club de l’Arba. Il est vrai que les joueurs auxquels Dziri ne faisaient pas trop confiance lors de son passage au RCA vont certainement tenter de lui prouver qu’il s’était clairement trompé sur leur compte. Il faudra donc faire très attention à la réaction des coéquipiers de Hocine Harrouche, car si Dziri les connaît bien, eux aussi le connaissent assez bien.

M. A.

 

Aït Abdelmalek s’engage pour 5 ans

Dans le sillage de la mesure qui a été prise afin de s’assurer de la présence des meilleurs éléments qui évoluent dans les jeunes catégories du Nasria, la direction du club nahdiste a réussi à trouver un terrain d’entente avec le jeune Aït Abdelmalek Riad, après moult hésitations de la part du père du joueur, qui ne voulait pas qu’il s’engage pour un si long bail. Il aura fallu l’intervention du coach Youcef Bouzidi qui a tenu à rassurer son poulain et son père, pour que la signature du contrat ne soit finalisée. Le jeune joueur de 18 ans s’est engagé pour les cinq prochaines années au profit du Nasria, une très belle affaire pour le club nahdiste qui s’assure ainsi les services d’un joueur prometteur.

 

Le président chouchoute ses joueurs

Le président Ould Zmirli ne cesse de chouchouter ses poulains, puisqu’une semaine seulement après leur avoir accordé une prime de 10 millions de centimes pour les récompenser après leur belle victoire enregistrée face au Mouloudia d’Alger, le président nahdiste a encore une fois mis la main à la poche, en accordant une prime similaire à celle qu’il leur avait accordée pour leur victoire face au MCA. Les coéquipiers de Bendebka ont touché hier après-midi la coquette somme de dix millions de centimes pour avoir battu la JSK à domicile, une mesure qui n’a fait que des heureux au sein du groupe nahdiste, lequel respire la joie et la bonne humeur depuis quelques semaines.

 

Allag incertain, Zeddam out face

Alors qu’il a bien repris le chemin des entraînements, le milieu de terrain nahdiste Nassim Allag n’est pas encore certain de prendre part à la rencontre de demain après-midi face au RCA. Le joueur devra attendre la séance d’entraînement de cet après-midi pour connaître la décision de son coach le concernant. Le coach Youcef Bouzidi ne prendra toutefois pas seul la décision d’inclure ou non Allag dans le groupe qui affrontera le RCA, puisqu’il consultera le staff médical du club, avant de prendre une décision concernant son capitaine. Par ailleurs, le coach Bouzidi devra se passer des services de son défenseur central Hamza Zeddam, lequel n’est pas encore remis de sa blessure, ce qui le privera de la confrontation face à son ancienne équipe.

 

Il poursuit son bonhomme de chemin avec le NAHD

Ghazi : «Ne surtout pas sous-estimer le RCA»

 

A le voir évoluer sur le terrain, Karim Ghazi donne l’impression d’avoir dix ans de moins. A 36 ans, le milieu de terrain nahdiste est non seulement en train de réaliser une très belle saison, mais le comble c’est que ses belles performances, il est en train de les réaliser en évoluant à un poste qui n’est pas le sien.

 

 

Le NAHD va beaucoup mieux, peut-on dire que le déclic a été provoqué par la victoire du Mouloudia ?

C’est vrai que le déclic a été provoqué par la victoire arrachée dans le derby face au Mouloudia d’Alger, mais je peux vous assurer que ce qui a métamorphosé l’équipe c’est ce stage effectué en Tunisie qui nous a été très bénéfique. On a vraiment bien travaillé lors de ce stage sous la houlette du duo Bouzidi-Dziri, on s’est bien battus, on s’est donnés à fond, et les derniers résultats ne sont que les fruits d’un dur labeur.

 

La situation s’est certes nettement améliorée, mais vous devez confirmer cela ce vendredi face au RCA ?

Bien évidemment, il faut qu’on continue sur la même voie, il faut jouer avec la même envie et la même détermination que lors de nos précédentes rencontres, je pense que ça ira pour nous. Par contre, ce qu’il ne faut absolument pas faire, c’est de sous-estimer l’adversaire et croire que ça sera une partie de plaisir, alors là, ça ne sera certainement pas le cas. Il faut faire attention, le RCA est une bonne équipe, et les joueurs l’ont prouvé avec une force de caractère exceptionnelle, en revenant au score face au Mouloudia alors qu’ils étaient menés par trois buts.

 

Qu’en est-il de Ghazi, et le secret de cette longévité ?

Il n’y a aucun secret, mis à part le travail et la détermination, mais aussi une bonne hygiène de vie. Je suis dans le monde du football depuis pratiquement deux décennies, j’ai bien roulé ma bosse et je sais ce qui est bénéfique pour un joueur et  ce qui ne l’est pas. Je gère également mes efforts sur le terrain, je fais de mon mieux, et mon expérience m’aide énormément à réussir mes matchs.

 

Le NAHD va mieux, les supporters aussi, on sent que le malentendu entre les deux parties fait désormais partie du passé, n’est-ce pas ?

Tout à fait, je comprends parfaitement l’attitude de nos supporters qui étaient en colère contre nous, car ils croyaient énormément en nous, mais nous les avions déçus. Aujourdhui, ça va mieux et tout est rentré dans l’ordre. Dieu merci mes prédictions se sont avérés justes, car si vous vous souvenez bien, je vous avez bien dit que le NAHD allait revenir très fort, et qu’on redressera la barre bien avant la fin de la phase aller. Il ne faut toutefois pas s’arrêter là, il faut continuer à travailler, tout donner et tenter d’aller chercher le meilleur classement possible en championnat.

M. A.

 

 

 

Tags: ,

Classement