Zetchi annonce la naissance d’une nouvelle Ligue professionnelle

Une nouvelle Ligue de football professionnel a vu officiellement le jour hier au terme des travaux de l’assemblée générale constitutive qui ont eu lieu au siège de la FAF à Dely Ibrahim.

C’est le président de la FAF Kheireddine Zetchi qui a présidé les travaux de cette assemblée qui ont donné officiellement naissance à une LFP digne de ce nom et ce après l’approbation des nouveaux statuts. Tout avait commencé à la suite du retrait de la délégation par la FAF à l’ancienne ligue qui a entraîné la destitution de cette dernière, cela n’a pas été difficile du moment que l’ancienne Ligue n’a jamais mis en conformité ses statuts. Un projet de statuts a en effet été transmis au ministère de la Jeunesse et des Sports qui a envoyé à son tour un arrêté d’approbation, cela a permis aux organisateurs de convoquer une assemblée générale des clubs et adopter les statuts.

27 clubs

L’AG d’hier a donc vu la présence de 27 sur 32 clubs professionnels, le total des présents a atteint 30 membres de l’AG sur 39, les nouveaux statuts ont été approuvés et cela a ouvert la voie à la constitution d’une commission électorale de la LFP. C’est le président de la section football du Paradou AC, Ali Lafri, qui a été nommé à la tête de ladite commission, un choix expliqué d’après des échos par la disponibilité  de ce dernier, lui qui habite la capitale, il va devoir chapeauter les préparatifs de l’AGE prévue le 21 juin, surtout jusqu’à cette date du 15 juin arrêtée pour annoncer la liste des candidats pour la prise en main de l’instance.

Commission électorale

Cette commission électorale sera scindée en 2, une commission des candidatures ainsi qu’une commission de recours, d’ailleurs la commission des candidatures entre dès aujourd’hui en activité puisque le calendrier complet jusqu’au 21 a été arrêté, les eventuels candidats pourront dès aujourd’hui retirer leurs dossiers et préparer leur candidature tranquillement, ils auront jusqu’au 6 de ce mois pour la déposer avant la fin de la période. 

Le 10 juin, une autre période sera ouverte, ça sera celle des recours et s’étalera jusqu’au 13 juin, l’annonce officielle des dossiers retenus et donc des noms des candidats qui concourront pour la succession du président sortant Mahfoud Kerbadj aura lieu le 15 juin, soit 6 jours avant la tenue de l’AGE confirmée pour le 21 du mois prochain.

Composante

L’une des choses qu’on peut remarquer dans la composante de la commission des recours, c’est l’absence des grands clubs qui préfèrent garder la possibilité de postuler intacte, on retrouve entre autres des représentants de Magra, de l’OM, de l’ABS, les nouveaux statuts ont ouvert la voie aux clubs de prendre les commandes, d’ailleurs et comme prévu, les experts du MJS et les membres du CA ont été exclus des nouveaux statuts.

S.M.A

 

 

La LFP de Kerbadj déboutée une énième fois

En plus des 2 refus essuyés par l’ancien CA de la LFP, d’abord de la part du TAS, puis du tribunal administratif,  cette dernière aurait essuyé dans les derniers jours un autre refus de la part d’un autre tribunal, cela s’ajoutera au MJS qui n’a pas bronché et n’a pas répondu favorablement au courrier envoyé avant-hier et qui décomptait les infractions commises par le directoire, le MJS de son côté a fait comme si de rien n’était et a approuvé les nouveaux statuts et participé à la création de la nouvelle LFP  sous forme d’association indépendante.

 

Présidence de la LFP : Malek ne pourra pas postuler

La course aux candidatures à la présidence de la LFP est officiellement lancée.

Les clubs vont devoir assumer leurs responsabilités puisque tout a été mis en œuvre pour que les clubs aient le contrôle de la prochaine LFP, d’ailleurs le président du directoire à savoir Ali Malek fait partie des personnes qui ne peuvent pas postuler pour ce poste et ce malgré son souhait caché de revenir à la charge, en plus d’occuper actuellement le poste de président de la ligue amateur, il ne fait pas partie de l’AG condition sine qua none pour présenter une candidature.

 

 

Le CA et les experts éliminés

Alors que la lettre de l’ancien CA de la LFP envoyée au MJS lundi évoquait l’exclusion ‘’discriminative’’ des membres du CA par les nouveaux statuts quant à un dépôt de candidature pour la présidence, les experts du MJS ont eux aussi été filtrés, ce qui met les 32 clubs de l’élite plus que jamais en position de force.  

 

 

 

L’AGE maintenue pour le 21 juin

Après l’ajournement de cette AG constitutive de 3 jours après qu’elle ait été initialement prévue le 26 mai, d’aucuns pensaient au renvoi de l’AGE mais finalement cette dernière a été maintenue pour la date initiale : elle aura lieu le 21 juin, les fans du football connaîtront le soir de ce jour le successeur de Mahfoud Kerbadj qui sera appelé à préparer le calendrier du championnat comme première mission, sachant que les dates du début des deux championnats professionnels ont été déjà fixées : à savoir le 10 et le 11 aout prochain.

 

 

Le PAC encore à l’honneur

Présidée par Kheireddine Zetchi l’actuel président de la FAF et ancien boss du Paradou AC, l’AG constitutive a permis l’installation d’une commission électorale, les rênes de cette commission ont été attribuées à un autre Paciste, à savoir Ali Lafri qui n’est autre que le président de la section football du Paradou AC.

 

 

 

 

Le calendrier adopté

30 mai, 6 juin, 10 juin, 15 juin et 21 juin, 5 dates ont été arrêtées par les organisateurs hier, 5 étapes qui permettront d’élire le 21 juin un nouveau président.

D’abord, à partir d’aujourd’hui, les candidats pourront commencer à déposer les candidatures, la période durera une semaine puisqu’elle prendra fin le 6 juin.

Les dossiers seront ensuite traités, et la FAF procédera au rejet des candidatures manquantes, des recours seront possibles à partie du 10 juin jusqu’au 13, et ce n’est que le 15 du même mois que la FAF va annoncer d’une manière définitive et irrévocable les noms des candidats retenus pour les élections du 21 juin

 

  

L’AG a eu lieu dans de bonnes conditions

L’assemblée générale constitutive a eu lieu dans de bonnes conditions, l’organisation était parfaite, sachant que les travaux ont eu lieu pour la première fois au siège de la FAF à Dely Ibrahim.

Tout s’est terminé dans de bonnes conditions, et tout le monde a quitté le siège de la FAF sereinement.

 

 

 

Le prochain président sera un dirigeant de club

Il y a de très fortes chances que le prochain président de la LFP dans sa nouvelle version soit un ex ou un actuel dirigeant d’un club des Ligues 1 ou 2 Mobilis, la FAF a donné la priorité aux clubs afin de postuler et tenter d’avoir ce poste très convoité de président de la LFP.

Pour rappel, 2 noms avaient déjà circulé dans les coulisses, et ce, dès la destitution de l’ancienne ligue, à savoir Azzeddine Arab de l’ESS et Mourad Lahlou le président du CSA/NAHD.

Voilà qui conforte les clubs et qui devrait ouvrir une nouvelle page dans les relations entre la FAF et la LFP.

Il effectue son premier stage avec l’EN

Les joueurs satisfaits du travail du préparateur physique Boudjenane

Tout le monde se rappelle certainement de la grosse polémique qui a eu lieu lors du match amical Algérie-Tanzanie le 22 mars dernier à propos de l’échauffement des joueurs qui a précédé la rencontre.

A l’époque, Rabah Madjer n’avait pas jugé utile de faire appel à un préparateur physique, du coup à l’échauffement avant cette joute amicale, il a fallu que le capitaine Carl Medjani penne l’initiative de diriger l’échauffement du reste de l’équipe.

Beaucoup de choses ont été dites à l’époque quant au fait que Djamel Menad et Meziane Ighil avaient refusé de faire ce travail qui ne faisait pas partie de leurs prérogatives, mais les deux hommes se sont longuement expliqués à ce sujet, démentant et niant tout ce qu’a été dit à ce propos.

Il faut dire que même après ce match, le coach national n’avait pas encore été convaincu de la nécessité d’avoir un préparateur physique dans son team. Mais les longs stages de dix jours qui ont suivi ont fini par faire changer l’ancienne gloire du FC Porto qui s’est résigné à faire appel à un préparateur physique. Dans un premier temps, c’est un membre de la DTN qui a donné un coup de main aux Verts notamment lors du match face à l’Iran en Autriche.

 

Un souci de moins pour Rabah Madjer

Mais en prévision des deux rencontres amicales, celle de ce vendredi soir face au Cap Vert et celle contre le Portugal le 7 juin, l’entraîneur national a décidé de faire appel à Kamel Boudjenane. Un préparateur physique qui a fait ses preuves dans plusieurs équipes algériennes. Il découvre le championnat algérien avec Alain Geiger, mais continue de faire parler de lui dans chacune des équipes où il est passé notamment à l’ESS, même après le départ du coach suisse.

Un préparateur physique qui a fait ses diplômes en Espagne et qui pour l’instant travaillera à mi-temps en sélection nationale.

Mais ce qui est certain, c’est que nos joueurs, et dès la première séance d’entraînement de lundi soir, ont été plus que satisfaits du travail de leur nouveau préparateur physique.

Ces derniers estiment que non seulement Boudjenane connaît bien son métier, mais en plus il maîtrise à la perfection son travail notamment la séance d’échauffement étudiée de façon très minutieuse.

Un souci de moins donc pour Rabah Madjer et tout son staff technique, qui dans cette période très délicate, à savoir la fin de saison, qui compteront donc sur le dosage de Boudjenane pour que tous les joueurs soient au même niveau de forme le jour J.  

Asma H. A.

 

 

Il s’est entretenu brièvement avec le staff et les joueurs

Zetchi présent le premier jour de stage

Le président de la Fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi était présent le premier jour de stage de notre équipe nationale au Centre technique national de Sidi Moussa.

Le boss de la FAF a donc rompu le jeûne avec les joueurs et les membres du staff technique national, mais a aussi assisté à toute la séance d’entraînement des Verts.

D’ailleurs, à la fin de l’entraînement il s’est entretenu brièvement avec Rabah Madjer et ses deux adjoints quant aux objectifs du stage, à savoir se remobiliser après la défaite contre l’Iran en Autriche, et construire cette équipe nationale sur de nouvelles bases, dans une conjoncture difficile, où le staff est sous pression après les prestations toutes juste moyennes au cours de ces dernières semaines.

Kheireddine Zetchi en a aussi profité pour avoir une brève discussion avec les joueurs et les sensibiliser quant à l’importance de ces deux rendez-vous, d’autant plus que c’est la dernière ligne droite avant de rentrer dans le vif du sujet et les éliminatoires de la CAN- 2019 prévu au Cameroun l’été prochain.

A préciser enfin que Kheireddine Zetchi avait quitté les lieux très tard dans la nuit après s’être réuni avec quelques membres du Bureau Fédéral présents hier matin à l’assemblée générale constitutive de la Ligue de football professionnel. 

Asma H. A.

 

Il sera face à la presse aujourd’hui

Madjer évitera de polémiquer sur les cas Feghouli et Mbolhi

Aujourd’hui à partir de 15h au Centre technique national de Sidi Moussa, Rabah Madjer répondra aux questions des journalistes en prévision des deux matchs face au Cap Vert et au Portugal.

Les médias présents cet après-midi reviendront certainement sur le forfait de Sofiane Feghouli et de Raïs Mbolhi, deux anciens cadres de l’EN marginalisés jusque-là par Madjer, qui s’était enfin résigné à les convoquer. Malheureusement pour lui les deux joueurs pour des raisons différentes n’ont pas rallié ce stage.

Il sera aussi question d’avoir les commentaires de l’ancienne gloire du FC Porto sur la récente décision du boss de la FAF de le décharger de l’équipe nationale des locaux, sur qui Rabah Madjer avait construit une grande partie de son projet avec les Verts.

Le cas de Faouzi Chaouchi animera lui aussi les débats, puisque l’actuel keeper numéro un de l’EN pourrait bien être libéré par le MCA.

L’absence de joueurs comme Oussama Darfalou, Adam Ounas et Ryad Boudebbouz seront aussi des interrogations qui seront posées à Rabah Madjer.

Enfin, il sera question de connaître les réels objectifs recherchés par le staff technique national à l’issus de ce stage.

A préciser enfin que Rabah Madjer sera accompagné de deux de ses joueurs lors de cette conférence de presse.

  1. A.

Il est soumis à un programme de soins au CTN

Soudani trop juste pour le Cap Vert

Comme nous l’avions annoncé en exclusivité dans notre édition de jeudi dernier, Larbi Hilel Soudani souffre d’une légère blessure.

Contrairement à son coéquipier Rafik Halliche, le champion de Croatie n’a pas quitté le stage et se trouve toujours avec les reste du groupe au CTN de Sidi Moussa, mais il n’en demeure pas moins que le joueur est  soumis à un programme de soins afin qu’il soit remis sur pieds le plus vite possible.

En effet, souffrant d’une douleur musculaire, lui causant une gêne lors des séances d’entraînement, Larbi Hilel Soudani et même s’il pourrait être rétabli d’ici vendredi, Rabah Madjer et son staff pourraient bien le préserver pour le match contre le Portugal à Lisbonne le 7 juin prochain.

Ce qui est sûr en tous cas, c’est que la blessure de Soudani évolue bien au cours de ces trois derniers jours.

Asma H. A.

5-Juillet ou CTN, où mangeront les Verts ce vendredi ?

Notre équipe nationale disputera une rencontre amicale ce vendredi 1er juin au stade du 5-Juillet face au Cap Vert.

La rencontre est prévue à 22h15, trop juste pour que les joueurs soient au stade au minimum une heure avant le match.

Du coup donc, deux options sont à l’étude : la première : rompre le jeûne au stade du 5-Juillet dans une salle qui sera aménagée pour l’occasion, et du coup l’équipe sera sur place et disposera de suffisamment de temps pour effectuer son échauffement.

Ou sinon, manger au CTN brièvement et démarrer tout de suite après avec une escorte qui devra libérer le trajet afin que les joueurs arrivent à l’heure au stade. La décision sera prise aujourd’hui ou au plus tard demain par les responsables de notre équipe nationale.

 

Bonne ambiance dans le groupe

Le moins qu’on puisse dire c’est que le staff technique national nourrissait beaucoup d’appréhensions quant à la réaction des joueurs après le forfait de Sofiane Feghouli et Raïs Mbolhi.

Mais à en croire certaines sources de l’intérieur du CTN, l’ambiance au sein du groupe est au beau fixe. Les joueurs semblent détendus, ce qui est pour rassurer Rabah Madjer et ses proches collaborateurs.

 

 

 

 

Chaouchi inquiet

Même au sein de l’équipe nationale on a pu se rendre compte que Faouzi Chaouci n’était pas très serein.

Affecté par les récentes informations faisant état que la direction du MCA souhaite recruter Salhi, Chaouchi qui est réservé semble à la fois perturbé et inquiet, d’après une source proche du staff technique national. Chose qui n’arrange pas beaucoup les affaires de Rabah Madjer qui a toujours fait de Chaouchi son gardien numéro un en EN.

 

 

Classement