MOB : Les Crabes montent au créneau

 

Mécontents de la situation de leur club, les supporters ont haussé le ton en organisant un sit-in, dans la nuit d’avant-hier, devant le siège de la wilaya de Bejaia. Les Crabes insistent sur l’intervention du wali tout en réclamant le départ de tous les actionnaires du club.

Suite à des appels sur les réseaux sociaux, quelques centaines de supporters du club phare de la Soummam ont envahi, avant-hier soir, les alentours du siège de la wilaya de Bejaia. Ces derniers ont brandi plusieurs slogans réclamant des changements radicaux, à l’instar du fameux slogan du mouvement populaire «Yetnahaw Gaâ». En parallèle, quelques fans mécontents ont suspendu une énorme banderole à l’entrée du siège ; sur celle-ci, ils ont accusé l’ancien président Amar Boudiab d’être responsable de cette relégation après avoir dépensé un budget colossal de 51 milliards de centimes sans pouvoir assurer le maintien parmi l’élite. « C’est triste de voir le MOB relégué en Ligue 2 Mobilis, alors qu’il y avait de la place pour une meilleure fin cette saison. Tout le monde est responsable de cet échec, notamment Boudiab. Il doit dévoiler ses bilans et assumer pleinement ses responsabilités», affirment des fans mobistes. En somme, l’été du MOB s’annonce d’ores et déjà chaud.

 

Ils réclament l’intervention du wali

Outre le départ de ceux qui ont provoqué cet échec, les Crabes ont aussi réclamé l’intervention urgente du wali de Bejaia, Ahmed Maâbed. Cette réclamation vient au moment où les supporters font état d’une rupture totale avec les actuels responsables. Pour rappel, le premier responsable de la wilaya est déjà intervenu en mars dernier pour tenter de dégeler les relations entre les actionnaires du club. Cependant, cela n’a pas empêché les Vert et Noir de rétrograder en Ligue 2 Mobilis et ce, une année après son accession. Du coup, cette fois-ci, le wali aura la mission de remettre de l’ordre dans les rangs du club et assurer un changement positif pour éviter les mauvais scénarios la prochaines saison. Reste à savoir si l’intervention du wali serait efficace et en mesure de calmer la situation. Une chose est sûre, de grands changements seront opérés au niveau du corps administratif du MOB suite à ce mouvement protestataire des supporters.

 

La protestation continuera jusqu’à nouvel ordre

Les Crabes ne comptent en aucun cas se taire jusqu’à un nouvel ordre. En effet, ce mouvement protestataire ne prendra fin que dans le cas du départ de l’ensemble des actionnaires avec l’installation d’un nouveau corps administratif qui fera l’unanimité chez les supporters. En revanche, la situation reste ambiguë pour l’avenir de l’actuelle direction, qui ne s’est toujours pas prononcée sur son avenir. Il faut dire que l’opération recrutement, ainsi que la préparation d’intersaison dépend du dénouement de la crise administrative qui secoue le club et irrite les supporters, ce qui menace l’avenir du club. Ainsi, la balle est dans le camp des dirigeants. Affaire à suivre.

  1. L.

 

Le recrutement de bons attaquants s’impose

Dans ce contexte, l’une des priorités du prochain mercato estival est bel et bien le recrutement de bons attaquants. En effet, le MOB a souffert lors de l’exercice achevé d’inefficacité devant les buts adverses avec un bilan modeste de 23 buts marqués sur 30 matchs joués. Du coup, l’équipe a fini par être reléguée en Ligue 2 Mobilis. Son retour parmi l’élite la saison prochaine exige un mercato judicieux, notamment au niveau du compartiment offensif, comme c’était le cas en 2017/2018 lorsque les Vert et Noir ont accédé à la Ligue 1 Mobilis une année après leur rétrogradation, et ce, grâce à une avant-garde prolifique. Un scénario que les Mobistes veulent revivre coûte que coûte.

  1. L.

A lire aussi :

Touré et Bessan quittent le MOB

Classement