Accédez directement au site compétition

Victoire précieuse pour le CSC

CSC 1 - JSS  0

Les deux équipes n’ont pas attendu longtemps pour faire preuve d’activité sur le terrain puisque tout autant que les locaux, les visiteurs ont cherché les bois adverses.

Ainsi, l’offensive a été au menu. Le CSC pour se permettre un rachat après son dernier résultat  a entamé la partie tambour battant. Les camarades de Bezzaz auraient même pu terminer la première période avec une meilleure avance puisque le gardien de l’équipe adverse s’est bien illustré en sauvant sa cage à deux reprises. La défense flottante de la JSS était pour quelque chose dans la domination des Vert et Noir. Les poulains d’Amraini qui étaient déterminés à gagner ont réussi à ouvrir la marque avant de se replier, eux qui étaient dans le besoin des trois points et avaient même peur de concéder un but. Une victoire qui permettra aux Sanafir de souffler quelque peu, eux qui sont boudés par leur grand public qui a mis sa menace de boycott à exécution. Même le nouveau coach a été compréhensif quant au repli de son équipe en seconde période qui aurait pu être dangereux, les visiteurs ayant menacé à plusieurs reprises la cage de Cédric.

Stade : Hamlaoui  de Constantine

But. : 

CSC :  Manucho (48’).

 

CSC

Cedric    4

Bahri       4

Bencherifa    4

Cheurfa    4

Zaâlani   4

Mazari    4

Gherbi     4

 Zerrara     4

 Manucho    5

(Smauer 77’)

Belameiri    5

(Tayeb 84’)

Bezzaz    4

(Belkhir 90’)

Ent. : Amrani.

 

 JSS 

 Djemili       3

Belatrèche   2

Legraâ       4

Maâziz    3

Salah     3

Pabidi    3

(Merbah 60’)

Bousmaha   3

Bourdim     5

Zaidi      2

(Saäd 64’)

Djallit    2

Bencherif   3

(Hamma 84’)

 Ent. :  Khouda.

 

Temps. : hivernal

Affluence : faible

Arbitrage de :  Boukhalfa-Zerhouni-Serradj

Averts. :

 CSC :     Cedric (82’)

 JSS :     Salah (67’)

 

Film du match 

12’ : Djemili intervient dans les pieds de Bencherifa et sauve sa cage d’un but tout fait.

21’ : Bezzaz d’un canon des 30m voit le ballon repoussé par le poteau gauche des bois gardés par Djemili, Manucho, à l’affût, reprend de la tête au-dessus de la transversale.

36’ : Belameiri se défait de deux défenseurs bécharis dans la surface et tire à côté.

44’ : Coup excentré de Zaïdi, Salah dans la surface du CSC reprend de la tête, à côté.

48’ : Centre de Belameiri, Manucho reprend imparablement de la tête en pleine lucarne et ouvre le score pour le CSC.

64’ : Coup franc de Bourdim des 25m, Cedric dévie e corner au prix d’une belle parade.

66’ : Un second coup franc du même Bourdim qui a failli faire mouche, puisque Legraâ a repris de la tête mais Cedric a repoussé des poings avant que Mazari ne dégage le ballon en sauvant in extremis.

67’ : Action collective des Bécharis, Zaïdi tire et Mazari sauve sur la ligne au prix d’une tête plongeante, Cedric ayant été battu.

 

Réserves : CSC 1 - JSS 4

Joué au stade Benabdelmalek, le match entre les réservistes des deux clubs s’est soldé par la victoire de la JSS sur le CSC par le score sans appel de  4 à 1.

 

Que de changements par rapport au dernier match

Quatre joueurs ont retrouvé le onze après le match face à l’ESS puisque Bahri, Cheurfa, Manucho et Belameiri ont été titularisés cette fois.

 

4 autres ont chauffé le banc

Alignés face à l’ESS, les Benayada, Sameur, Tayeb et Belkheir ont été relégués sur le  banc de touche par le coach du CSC.

 

Une forte délégation  bécharie

Les dirigeants de la JSS ont été en force au stade Chahid Hamlaoui et ont été bien remarqués à leur tête le renommé Zerouati.

 

Seul  Arama du côté du CSC

La présence des dirigeants du CSC a été des plus faibles puisque seul le manager général du club, Arama, était au stade. Les autres membres du directoire ont brillé par leur absence.

 

Les Sanafir boudent

Les fans du CSC ne se sont pas bousculés au portillon en raison des mauvais résultats de l’équipe. Les Sanafir qui ont boudé leur équipe dans ce match entendent le faire à l’avenir si les choses ne connaîtront pas du changement.

 

 Un service d’ordre bien présent

Le service d’ordre est à féliciter autant pour sa présence que pour son travail puisqu’il a été au four et au moulin pour que les choses soient en règle et surtout  pour maintenir un ordre à même de permettre de la sportivité.

 

Khouda retrouve le CSC

L’entraîneur de la JSS n’est autre que l’ex-driver du CSC qui a quitté le club des Sanafir pour le club béchari. En effet, Khouda a retrouvé ses anciens joueurs non sans plaisir.

 

Les stadiers entreront en formation

L’officier de la sécurité présent au stade a laissé entendre que les stadiers du stade Chahid Hamlaoui seront formés dans ce sens dans les prochains jours. Une bonne nouvelle pour les satdiers du stade Chahid Hamlaoui.

 

Les nouveaux sur le banc

Les nouvelles recrues  du CSC : Kebbal, Seddiki et le gardien de but, Martin ont été convoqués pour ce match et ont pris place sur le banc de touche.

 

Mazari d’entrée

Le pur produit de l’ASMO, Mazari, qui a été prêté au CSC par l’USMA, a été aligné d’entrée dans ce match et a tiré son épingle du jeu en sauvant l’équipe à deux reprises.

 

L’œil du coach 

Amrani : «  Cette victoire est une bouffée d’oxygène pour nous »

« On a réussi une très bonne première mi-temps où mes joueurs ont été entreprenants et se sont créé plusieurs occasions mais la crispation leur a joué un mauvais tour car ils les ont ratées. Bien déterminés, nous avons trouvé la faille en seconde période avant que mes joueurs ne reviennent derrière. Un repli compréhensif même si je ne l’ai pas exigé, car ils appréhendaient un mauvais tournant et c’est compréhensif. Après trois matches sans victoire, je pense que c’est là une bonne bouffée d’oxygène pour le CSC qui en avait tellement besoin. »

 

Khouda : «Le CSC mérite sa victoire » 

« Au vu de la tournure des événements en première mi-temps, le CSC mérite sa victoire même si on a tenu le coup. Le but inscrit à froid en seconde période nous a surpris. Après le repli de l’adversaire, on a tenté de revenir au score mais on a trébuché, l’adversaire ayant été plus déterminé. Je félicite le CSC et lui souhaite bonne chance pour la suite du parcours. Quant à nous, on doit se reprendre au prochain match. »

 

 

 

Tags: ,

Classement