Accédez directement au site compétition

NAHD: Alain Michel dit tout

Toujours aussi disponible, lorsqu’il s’agit de s’adresser à la presse nationale, le coach Alain Michel s’est bien prêté à nos questions sur de nombreux sujets ayant trait à son équipe. Le coach nahdiste est conscient que pour bonifier le point obtenu à Batna face au CAB, il va falloir gagner face à l’Olympique de Médéa.

 

«L’opération 6 sur 6 est désormais enclenchée»

«Oui, le point du CAB était bon à prendre, mais pour qu’il soit aussi précieux, il va falloir le bonifier en allant s’imposer ce week-end face à l’OM. Nous avons la chance de recevoir chez nous par deux fois de suite, si on arrive à gagner les deux matchs, on pourra dès lors dire qu’on aura assuré à 99% notre maintien en Ligue 1 Mobilis, chose qui nous permettra de penser à l’autre objectif du club, à savoir décrocher une place dans le Top 5. C’est vous dire que l’opération 6/6 est bien enclenché, nous allons recevoir l’OM puis le MCO, faisant en sorte que ça se passe comme nous le souhaitons, et qu’après ces deux matchs, nous serons tous très contents.»

 

« A Batna, on ne pouvait espérer mieux que ce point obtenu»

Revenant sur le dernier match de Batna, lors duquel son équipe avait réussi la belle opération de revenir avec un bon match nul, le coach Alain Michel nous dira : «Il ne faut pas se voiler la face, pour différentes raisons, nous n’étions pas en mesure de faire mieux que ce nul enregistré à Batna face au CAB. Parfois, lorsqu’on n’est pas capable de gagner, il faut savoir se contenter du point du nul, et c’est ce qui me fait dire qu’on ne pouvait pas espérer mieux que ce point obtenu. Nous avons été solides défensivement, et ce résultat nous permet d’avancer tranquillement.»

 

«Nos résultats prouvent que la défaite de l’USMBA était un accident de parcours»

Sur les onze derniers matchs disputés par le NAHD toutes compétitions confondues, le Nasria n’en a perdu qu’un seul, c’était il y a de cela trois semaines face à l’USMBA, des stats qui confortent clairement la thèse de l’accident de parcours : «Prenez tout simplement les stats, elles parlent d’elles-mêmes, sur les onze derniers matchs, nous n’avons perdu qu’un seul match, c’était celui de l’USMBA. Chose qui confirme que c’était bel et bien un accident de parcours, un match que l’on avait très mal entamé, en offrant un but à l’adversaire. On a une nouvelle fois offert un autre but à l’USMBA, sur coup de pied arrêté, chose qui est assez inhabituelle pour nous. C’était tout simplement un jour sans pour nous, car sur l’ensemble des 11 matchs, on a été plutôt solides et cohérents.»

 

«Il n’y a pas de bon ou mauvais moment pour affronter l’OM et le MCO, seuls les six points comptent »

Revenant sur les deux prochaines sorties de l’équipe à domicile, le coach Alain Michel ne jure que par les six points des deux rencontres, pour lui la forme de l’OM et du MCO ne comptera que le jour J : «Je dirai qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour affronter telle ou telle équipe, ce qui comptera c’est la forme du jour. En Algérie essentiellement, les équipes se valent, si tu es dans ton jour, tu peux aisément gagner, sinon, ta mission deviendra compliquée. L’OM et le MCO étaient très performants lors de la phase aller du championnat, mais depuis l’entame de la seconde phase, ils sont en perte de vitesse. Cela ne veut aucunement dire qu’on aura la partie facile, on connaît les qualités des deux formations, elles sont capables de nous créer des problèmes, si l’on ne prend pas le match par le bon bout.»

 

« On n’est pas au-dessus des autres, mais le force de mon équipe, est qu’elle a du caractère»

Alain Michel nous l’avait bien dit après le match gagné face à l’USMH, le NAHD n’est pas un rouleau compresseur, ni une équipe qui séduit dans le jeu, mais elle possède ses forces qui font d’elle une équipe difficile à manier : «Vous savez, en Algérie, les équipes ont pour la plupart d’entre elles tendance à jouer en bloc et contre-attaquer, faute d’être fortes de ses convictions offensives. Au NAHD, c’est un peu pareil, on n’est pas au-dessus des autres, on a notre façon de jouer, nous sommes plus prolifique lorsque nous évoluons en bloc. Ce qui fait notre point fort, c’est la force de caractère de l’équipe, on sent cela à travers nos matchs, c’est un atout de taille, non négligeable, sur lequel on va devoir se reposer pour réussir cette dernière partie de saison.»

 

«Bendebka est de nouveau sélectionnable»

Evoquant le cas Sofiane Bendebka, non retenu pour le dernier match face au CAB, le coach Alain Michel nous fera une révélation importante, lui qui nous signifiera que le n°8 nahdiste est de nouveau sélectionnable en vue de la prochaine rencontre de championnat : «Concernant Bendebka, c’est un joueur qui est passé par une période assez difficile, avec deux prestations très mitigés, puis il a eu ce petit pépin physique, qui a fait qu’on a jugé utile de le mettre de côté, afin qu’il puisse se reprendre. Aujourd’hui, je peux vous affirmer qu’il est de nouveau sélectionnable, peut-être pas pour le poste de latéral droit, mais il fait désormais partie des joueurs sur qui on va compter face à l’OM. Pour vous dire vrai, j’avais foi en lui pour ce poste de latéral droit, mais il a quelques soucis de concentration, qui font qu’on ne peut pas se permettre cela, surtout pas en défense. Bendebka reste un joueur intéressant qui peut nous apporter de la vitesse et de l’impact physique, on verra dans quel registre pouvons-nous l’utiliser, ça va dépendre de sa semaine.»

 

« À droite, c’est tout ouvert »

Alors que Bendebka n’a pas trop convaincu son entraîneur à ce poste de latéral droit, le coach Michel nous fait savoir que tout est ouvert concernant ce poste d’arrière droit, où des joueurs comme Benamara, Laribi et même Satli peuvent bien s’y produire : «Je peux vous dire que c’est tout ouvert à droite, il y a Laribi qui est polyvalent et qui peut évoluer à tous les postes défensifs. Je possède un milieu bien étoffé qui me permet de me passer de Laribi, en l’utilisant peut être en défense. Il y a aussi Benamara Youcef qui peut évoluer à droite, de même pour Satli qui peut lui aussi évoluer à droite comme à gauche. Ils sont donc nombreux à solliciter cette place de titulaire à droite, les cartes vont être redistribuées cette semaine, d’ici ce match de l’OM je trancherai sur la question.»

 

« C’est le bon moment de lancer Daouadji »

Evoquant le cas Daouadji, un joueur qui était très attendu par les supporters nahdistes et qui n’a pas encore eu la chance de monnayer son talent, le coach Alain Michel nous dira : « Pour ce qui est de Daouadji, il a un lourd fardeau qui l’a handicapé, c’est sa phase aller quasi blanche qu’il a eu à passer avec l’ESS. Aujourd’hui, il est en train de revenir petit à petit, il travaille bien, il est de plus en plus frais physiquement, et je pense d’ailleurs que ce match de l’OM sera la bonne occasion pour le lancer, peut-être pas encore en tant que titulaire, mais il sera sans nul doute utilisé comme arme de rechange en cours de partie.»

 

« Abid est un élément précieux et utile pour l’équipe, beaucoup d’équipes nous l’envient »

Abordant le sujet qui fâche les supporters du club, à savoir celui concernant l’attaquant Mohamed Amine Abid, le coach Alain Michel protège son joueur, estimant qu’il a plus besoin de soutien que d’autre chose : « Je suis vraiment sidéré par la façon avec laquelle Abid est traité, il fait face à une campagne qui n’a pas lieu d’être. Le joueur est pourtant un joueur qui se donne à fond sur le terrain, c’est un élément qui use les défenseurs, son travail est quelque peu ingrat, et il faut reconnaître, qu’avec Abid sur le terrain, il retient à lui seul deux éléments adverses. C’est un élément précieux et utile qui n’est pas estimé à sa juste valeur. Je vous assure que beaucoup d’équipe nous l’envient. Il faut que les gens comprennent qu’Abid est un joueur du NAHD, et s’ils veulent l’intérêt de l’équipe, ils doivent l’encourager, et non l’insulter à chaque match. Il ne faut pas oublier que c’est lui qui a obtenu le penalty du Mouloudia, il a aussi obtenu un autre penalty face à l’USMH, tout en convertissant le second, en plus d’être un gentil garçon qui travaille sérieusement à l’entraînement et qui mouille à chaque fois son maillot. Il faut se dire aussi qu’il n’est pas servi comme il se doit, s’il a huit à dix centres par match, je suis convaincu qu’il en mettra au moins un dedans, il ne faut pas trop lui en vouloir.»

M. A.

 

Reprise hier matin au grand complet

Comme prévu, les Sang et Or ont repris le chemin des entraînements, après avoir bénéficié de deux journées de repos. La reprise qui a eu lieu au complexe Bensiam hier matin, vers les coups de 10h, en présence de l’ensemble des joueurs, sans la moindre exception aucune.

M. A.

 

15 joueurs concernés par le match amical du Rapid de Belouizdad

Par ailleurs, le match amical qui a eu lieu hier en toute fin de journée, entre le Nasria et le Rapid de Belouizdad a vu le coach Alain Michel convoquer 15 éléments seulement. Le coach husseindéen a laissé au repos les éléments qui avaient pris part au match de championnat de vendredi dernier face au CAB, ne convoquant que les éléments qui manquent de compétition, en plus des jeunes.

M. A.

 

Lahlou : « Je ne vois pas l’utilité de revoir le prix du billet à la baisse»

Alors que des rumeurs ont circulés ces derniers jours, faisant état d’une décision qui aurait été prise par la direction du club, pour réduire le prix du billet d’entrée au stade à 200 DA, le porte-parole du Nasria, M. Mourad Lahlou a réfuté cette information : « Je ne sais dans quel but cette rumeur a pu être propagée, mais je peux vous assurer qu’aucun décision dans ce sens n’a été prise pour le moment. Je ne vois d’ailleurs pas l’utilité de revoir le prix du billet à la baisse, quelle est donc la différence entre 200 et 300 DA ? Je vous informe que nous avons régulièrement une recette de 1500 billets vendus par match, ça ne suffit même pas pour éponger les frais des stadiers. Si réduire le prix du billet va nous assurer une affluence de 5000 supporters, on est prêts à le faire, mais j’en doute fort, car la différente est tellement insignifiante, qu’elle ne fera pas le moindre effet.»

M. A.

 

 

 

Tags:

Classement