Accédez directement au site compétition

MCO: Henkouche pour finir la saison

La direction n’a pas tardé à recruter un entraîneur pour succéder à Omar Belatoui qui a jeté l’éponge après le semi-échec à domicile face au CAB, en sollicitant les services de Mohamed Henkouche, un coach chevronné qui connait bien la maison pour avoir effectué plusieurs passages au MCO ; le dernier en date, c’était en 2012.

Hier à midi, le revenant entraîneur a scellé son retour au club après une rencontre avec Ahmed Belhadj, lequel, rappelons- le, hésitait entre Cavalli et Henkouche. Mais après mûre réflexion, il opta pour la solution du coach local, et comme Henkouche était libre, le président du MCO a tranché sur ce choix. «Franchement, je suis satisfait de ce choix, car Henkouche est un entraîneur qui a remporté des titres avec plusieurs clubs, notamment le MCO, certes cela remonte à longtemps, mais son profil est intéressant. Je suis convaincu qu’on a fait un bon choix», nous a déclaré Baba, hier, quelques instants après avoir rencontré Henkouche. Le président aura, toutefois, une pensée pour son prédécesseur. «Belatoui a décidé de son plein gré de partir, on ne l’a pas limogé, même si l’on sentait que le contrôle du groupe lui avait échappé. Mais nous l’avons soutenu jusqu’à ce qu’il décide lui-même de démissionner», expliquera-t-il.

 

«On exige une discipline rigoureuse»

Parmi les points discutés entre le président et Henkouche hier, les deux hommes ont évoqués surtout le volet disciplinaire. En effet, pour Baba, la direction sera impitoyable avec les «indisciplinés», comme a tenu à nous le dire le président : «Dorénavant, tout joueur qui se distinguera par un écart disciplinaire le payer chèrement. D’ailleurs, Henkouche aura les pleins pouvoirs pour une application rigoureuse de la discipline ; fini le temps où un joueur qui n’est pas aligné fasse la tête, refuse de s’échauffer ou claque la porte du vestiaire pour montrer son mécontentement. Les éléments fautifs seront sanctionnés sévèrement. L’entraîneur peut leur interdire de s’entraîner en les mettant à la disposition de la direction», prévient le président. A noter, enfin, que Mohamed Henkouche signera un contrat jusqu’à la fin de la saison. S’il réussit son passage cette fois, la direction promet de le prolonger, croit-on savoir.

M. S.

 

«Heureux de revenir au MCO»

Le revenant entraîneur était heureux de revenir au un club où il connut, durant ses nombreux passages sur le banc, des fortunes diverses : «Je suis content de reprendre du service au MCO, un club avec lequel j’ai des attaches.» Selon les échos qui nous sont parvenus, après la rencontre entre Henkouche et Baba, les deux hommes se sont entendus sur l’objectif de finir à la 4e place, avec 10 matches à jouer ; c’est un objectif que le MCO pourrait atteindre. On reviendra avec plus de détails sur la nouvelle collaboration entre Henkouche et le MCO dans notre prochaine édition.

 

Sa qualification ne pose pas problème

Dès que la rumeur du retour au MCO de Mohamed Henkouche a circulé avant-hier, certains se demandaient s’il sera qualifié par la LFP étant donné qu’il a déjà drivé deux équipes cette saison, à savoir l’ASMO, ensuite le MOB. Mais en se renseignant, on a appris que la loi qui interdisait aux entraîneurs de prendre plus de deux clubs dans une même saison n’est plus applicable.

 

Mecheri maintenu

Alors que la direction hésitait sur le maintien de Bachir Mecheri dans le staff technique, elle a tranché en le maintenant. En revanche, comme annoncé au préalable, Sefraoui Nassim n’est pas retenu dans le staff.

 

Belatoui évite de faire des déclarations

Depuis qu’il a démissionné de son poste d’entraîneur, Omar Belatoui n’a pas fait la moindre déclaration à la presse, préférant, sans doute, régler à l’amiable son départ du club, sans faire de bruit. D’après les informations qui sont en notre possession, Belatoui souhaiterait que la direction lui verse le salaire du mois de février avant de résilier son contrat avec le club.

 

…………………………………

Hadj Merine reprend les U21

Djamel Bekadja, qui entraînait l’équipe réserve du club, vient de réintégrer le staff de l’équipe première. Afin de combler ce poste, la direction a fait appel à Hadj Merine. L’ancien technicien de l’ASMO avait, rappelons-le, commencé la préparation avec les U21 du MCO, un club qu’il avait quitté pendant la préparation estivale.

 

………………………………………

Changement du lieu de la reprise

Initialement la reprise devait se dérouler à l’hippodrome d’Es-Senia. En fin de compte, elle a été délocalisée. L’équipe s’est entraînée ce dimanche sur le terrain de Zabana.

 

 

 

Boudoumi : «L’équipe a plus que jamais besoin de ses supporters»

 

Omar Boudoumi, qui a été l’une des rares satisfactions de son équipe, lors de sa dernière sortie, tire la sonnette d’alarme : «On doit sortir l’équipe de cette crise avant que ce ne soit trop tard.» Tel est l’appel que l’ancien milieu de terrain de l’ASMO a lancé, à l’issue de la dernière contre-performance de son équipe.

 

Encore une autre contreperformance pour le MCO…

Hélas, on enregistre un autre échec à domicile, les temps sont vraiment durs, alors qu’on avait beaucoup d’espoirs sur ce match pour renouer avec le succès, on est passé totalement à côté. On a tenté toutes les solutions possibles ; franchement, on ne sait pas ce qui nous arrive

 

Les joueurs n’ont pas été ménagés par les supporters qui les accusent de ne pas mouiller suffisamment le maillot, votre réaction ?

C’est facile d’accuser les joueurs, alors que pendant la semaine, on s’entraîne sérieusement. Je ne sais pas si tous les joueurs restent sérieux en dehors des terrains, pour cela, à chacun sa conscience. Il faut tirer la sonnette d’alarme avant que ce ne soit trop tard.

 

Dire qu’après le nul d’El Harrach, on s’attendait à voir un autre visage de l’équipe…

Comme je l’ai dit, on nourrissait beaucoup d’espoirs avant ce match pour s’assurer notre première victoire, mais quand on rate des occasions, notamment en première période, on ne pouvait espérer mieux, malheureusement.

 

Heureusement que Babouche a raté son penalty….

(Il nous coupe.) Sinon, on aurait perdu le match, car avec une défense bien organisée, le CAB était solide derrière. Certes, avec les péripéties de la rencontre, on peut dire que ce point du nul est mieux que rien, même si nous sommes convaincus que ce nul est une… défaite pour notre équipe.

 

Désormais, il faut se contenter du maintien, comme objectif, non ?

Justement, la réaction négative de nos supporters est due aux espoirs qu’ils fondaient sur l’équipe pour finir sur le podium, voire remporter le titre, alors que raisonnablement, on est moins armés que les autres concurrents pour ces objectifs. Cela dit, on n’a pas apprécié que les supporters, au bout d’une demi-heure de jeu, nous tournent le dos en nous insultant, alors que le score était vierge et qu’on avait la possibilité de marquer. Cette attitude de nos supporters est incompréhensible.

 

Tout de même, ils ne pouvaient applaudir une équipe qui n’a rien montré de bon dans ce match…

Le rôle du supporter est d’aider son équipe dans les moments difficiles et non pas l’insulter, alors que la partie était loin d’être finie.

 

Du coup, ils réclament la levée du huis clos, car ils soupçonnent certains joueurs de ne pas travailler assez à l’entraînement…

Faux ! Tous les joueurs font preuve d’un grand sérieux à l’entraînement. Franchement, je ne vois pas l’utilité de lever le huis clos, les raisons du déclin que connait l’équipe sont ailleurs.

M. S.

 

 

……………………………………..

Tags:

Classement