Accédez directement au site compétition

USMH: Charef menace de partir

 

Absent depuis le match perdu, samedi, face au DRBT, Charef n’a pas encore repris le travail et menace de jeter l’éponge.

 

Le coach avait quitté le stade Lahoua-Smaïl de Tadjenanet après la défaite concédée face à l’équipe locale dans tous ses états. Selon une source proche de la maison harrachie, le driver de l’USMH est en désaccord avec les dirigeants du club qui n’ont pas encore régularisé les joueurs et les membres du staff technique. La seule prime versée par le président Laïb au lieu de deux a provoqué la colère de Boualem Charef. Ce dernier estime que le groupe a besoin de motivation financière pour le reste du parcours et pour renouer avec les succès afin d’assurer le maintien au plus vite.

 

Il a communiqué le programme à ses collaborateurs

La séance d’entraînement effectuée hier au stade de Lavigerie a été marquée par l’absence de l’entraîneur en chef, Boualem Charef, et son adjoint, Nacer Bechouche. Charef, qui continue à boycotter les entraînements, a communiqué le programme à ses collaborateurs, Mhamed Haniched et Hocine Abdelaziz, qui ont assuré séance d’hier. Le retour de Charef est plus qu’indispensable pour l’équipe qui n’a pas encore assuré son maintien parmi l’élite.

 

Va-t-il revenir à de meilleurs sentiments ?

Par ailleurs, nous avons appris de source sûre que Boualem Charef devrait reprendre son poste et que ce n’est qu’une question de temps ; il attend que la tempête passe pour revenir. Le premier responsable des Jaune et Noir, selon la même source, reprendra le travail ce matin pour préparer le prochain rendez-vous face à la JSS, qui s’annonce d’ores et déjà difficile face à un adversaire qui reste sur une large victoire à domicile et qui négocie bien ses matchs en déplacement.

 

Le groupe est perturbé

La maison harrachie connaît de grosses perturbations ces dernières semaines. En effet, l’entraîneur a décidé de boycotter le travail et il n’a pas apprécié le fait que ses joueurs ne soient pas tous payés, ce qui les aurait conduits à ne plus se présenter au stade. Les joueurs de leur côté n’ont plus le moral et se donnent moins aux entraînements. Plusieurs cadres ne se sont pas présentés dimanche au stade pour la séance de la reprise et menacent même de faire grève.

M. H.

 

Debari et Dehar absents

Les deux joueurs, Abdelhak Debari et Merouane Dehar, ont brillé hier par leur absence. Comme nous l’avions indiqué dans l’édition précédente, l’arrière droit Abdelhak Debari s’est blessé lors du dernier match joué face au DRBT. Il aurait passé des examens médicaux hier pour connaître la gravité de sa blessure. De son côté l’attaquant Merouane Dehar n’a pas encore repris le chemin des entraînements et n’a donné aucun signe de vie depuis le match de samedi.

 

Athmani et Hendou en tenue de ville

Tous les deux blessés, les deux joueurs harrachis, Walid Athmani et Karim Hendou étaient présents hier au stade, mais en tenue de ville. Les deux joueurs, qui ne sont pas encore rétablis de leurs blessures, pourront même rater le prochain match à domicile face à la JS Saoura.

 

Course contre la montre pour récupérer Boulekhoua

Ayant contracté une blessure au genou lors de dernier match joué à domicile face au MCO, l’arrière gauche Zinelabidine Boulekhoua poursuit des soins. Le défenseur harrachi a effectué hier quelques tours de piste avant de rejoindre l’infirmerie en compagnie du kiné du club. Le staff médical fait de son mieux pour le remettre sur pied et le récupérer avant le match de ce week-end.

 

Harrag et Abdet ont repris

Absents à la reprise, les deux joueurs qui souffraient de petits bobos, Chamseddine Harrag et Fayçal Abdet,  se sont entraînés hier avec le groupe. Leur présence à la séance d’entraînement a soulagé certainement les membres du staff technique qui ont besoin de tous leurs joueurs pour bien préparer le rendez-vous de samedi prochain.

 

Zeggba et Madani de retour aujourd’hui

Retenus en équipe nationale des joueurs locaux pour un stage de trois joueurs au CTN de Sidi Moussa, les deux joueurs de l’USMH, Mustapha Zeghba et Mohammed Amine Madani, devront effectuer leur retour aujourd’hui et entamer la préparation du prochain match du championnat. Les deux joueurs auraient pris part au match d’application joué entre la sélection A’ et le NAHD, hier après-midi au CTN.

 

Harrag : «Les 3 points de la JSS ne doivent pas nous échapper»

 

Le milieu de terrain de l’USMH, Chamseddine Harrag, que nous avons rencontré hier avant l’entame de la séance d’entraînement, nous a fait savoir qu’il ne souffre d’aucune blessure.

 

A propos du prochain match face à la JSS, le meilleur joueur de l’USMH  lors de la phase aller estime qu’il sera très difficile mais avec l’avantage du terrain et l’apport du public, la victoire ne devrait pas leur échapper.

 

 

 

Comment se porte le groupe avec les perturbations que connaît le club actuellement ?

On essaye de travailler le plus normalement du monde pour remonter la pente et mettre fin à cette crise de résultats. La dernière défaite face au DRBT a laissé des traces et on a repris avec un moral au plus bas. Toutefois nous ne devrons apprendre de nos erreurs et pas rester là à pleurer sur notre sort. Nous allons nous donner à fond lors des entrainements pour qu’on soit prêt le jour J.

 

Vous avez raté la séance de la reprise à cause d’une blessure…

Non, je suis à 100% de mes moyens. Je n'ai contracté aucune blessure. Il est vrai que j'ai raté la séance de la reprise à cause de la fatigue et un petit bobo. Je reprends le travail aujourd’hui (NDLR : l’entretien réalisé hier-matin) et je serai prêt pour le match de samedi. Je ne vais tout de même pas laisser tomber mes partenaires au moment où l'équipe a besoin de mes services.

 

Comment comptez-vous vous y prendre face à la JSS ?

Il faudra développer notre jeu habituel, sans plus. On sait qu'on affrontera une bonne équipe de la JSS qui négocie bien ses matchs, notamment en déplacement, mais on n’a pas le droit de collectionner un 5e échec. Le staff technique va nous donner les consignes qu'il faut, c'est à nous de faire le reste. C'est un match d'hommes et nous devons répondre présent pour nos supporters. Depuis le match face à la JSK, nous n’avons pas gagné à Lavigerie, il faut absolument renouer avec le succès.

 

 

Ne pensez-vous pas que le match de samedi sera déterminant pour le maintien de l’USMH ?

Non, je ne pense pas. Nous jouons le maintien et tout ne se décidera pas en un seul match. Nous sommes à sept points d’avance sur le premier relégable et il nous reste encore huit matchs à jouer. Toutefois, il est important de savoir que le match de ce samedi est important pour la suite de notre parcours. Pour assurer le maintien, il faudra gagner nos matchs à domicile, mais aussi chercher des bons résultats à l’extérieur. On accueillera ce samedi l’équipe de la JSS  avec l'intention de se racheter et renouer avec le succès. J'espère qu'on sera à la hauteur.

 

Croyez-vous qu’avec la crise financière que connaît le club, vous pourrez relever le défi ?

Notre situation est un peu compliquée, vu que tous les joueurs ne sont pas encore régularisés. Mais on ne doit pas lâcher prise et laisser tomber l’USMH. Si on sait comment nous motiver nous allons au moins évacuer la pression et chasser le doute du résultat. Personnellement, j’y crois et je pense qu’on peut revenir en force.

 

Un message pour vos supporters ?

Je tiens d’abord à demander pardon aux nombreux supporters qui nous ont accompagnés à Tadjenanet pour nous soutenir, malheureusement nous les avons déçus. Je leur fait un appel pour qu’ils se rendent en force à Lavigerie ce samedi et continuer à soutenir l’équipe. De notre côté nous allons tout donner pour leur procurer de la joie et leur dédier la victoire face à la JS Saoura.

 

M. H.   

Tags:

Classement