Accédez directement au site compétition

MCO: Voilà pourquoi on a rappelé Belatoui

L’actualité du MCO a été marquée par la vraie-fausse démission d’Omar Belatoui. Rappel des événements qui ont secoué le club phare de l’Ouest cette semaine.

 

Quelques minutes après le coup de sifflet final du match MCO-CAB (0/0), le coach déçu et par le résultat et les huées des supporters qui ne l’avaient pas ménagé, avait décidé de claquer la porte. Mais trois jours après, il est revenu sur cette décision suite à un appel du président du club qui lui avait rappelé que la direction ne l’a jamais poussé vers la sortie. Sensible à l’appel de son président, Belatoui, sans hésiter une seconde, a accepté de reprendre du service. Ce retour a été différemment commenté. Pour certains, Belatoui vient de prendre un gros risque en revenant sur sa décision, mais pour d’autres, si Baba avait tenu à ce qu’il revienne au club, c’est qu’il a ses propres raisons. D’après un de ses proches, Baba, qui n’a pas apprécié qu’on lui fasse une pression pour recruter Cavalli, avait jeté son dévolu sur Henkouche. Cependant, dès que la venue du coach mascaréen a été confirmée, des parties ont critiqué le choix du président. Comme d’habitude, elles ont utilisé les réseaux sociaux comme moyen de communication pour passer le message aux supporters comme quoi, le recrutement de Henkouche ne constitue pas une bonne affaire.

 

Des actionnaires s’en sont mêlés

L’autre partie à avoir mis son grain de sel pour faire avorter le retour à la barre technique de Henkouche, des actionnaires ont envoyé un message direct au PDG de la SSPA/MCO. Devant cette pression, bien qu’il n’envisageât pas de faire machine arrière, Baba dès qu’il a eu vent que le MOB bloquerait Henkouche qui doit rembourser l’argent qu’il a pris au mois de décembre, lorsqu’il avait pris les destinées techniques du MOB, sautera sur l’occasion pour écarter cette piste, tout en prenant la sage décision de rappeler Belatoui qui ne pouvait, selon lui, tourner le dos au club. C’est ainsi cette histoire d’entraîneur a pris fin.

M. S.

 

Nessakh : «On doit vite retrouver la confiance»

 

Chemsou reconnaît que la multiplication de contre-performances ne contribue pas au retour de la sérénité au sein de l’équipe, qui est appelée, selon lui, à enchaîner par des résultats positifs, à commencer par l’empoignade d’après-demain entre le MCO et le NAHD à Alger.

 

La semaine a été quelque peu mouvementée après le semi-échec face au CAB ?

Il est évident qu’après le nul ramené d’El Harrach, les supporters et même nous les joueurs, on ne s’imaginait pas trébucher face au CAB. Cet adversaire, en évoluant regroupé derrière, procédait par des contres, ce qui nous a mis en difficulté. Maintenant, on ne va pas rester fixés sur ce match, il faut tourner la page et penser à améliorer nos performances.

 

Mais vous reconnaissez que le visage affiché par l’équipe est inquiétant à plus d’un titre…

Le problème est que l’équipe est entrée dans le doute, alors qu’elle a besoin de prendre confiance. Ce ne sont pas les derniers résultats qui contribueront à le faire ; même les supporters, en se montrant impatients, ne doivent pas nous enfoncer, notamment dans cette période difficile.

 

La dernière sortie de l’équipe a été marquée par l’hostilité des supporters qui n’ont ménagé personne, votre réaction ?

Vous pensez que cette série de mauvais résultats nous enchante ? Nos supporters sont censés savoir que les premiers affectés, ce sont les joueurs qui vivent mal cette situation. Cela dit, si on veut revoir cette belle communion entre l’équipe et ses supporters, comme ce fut le cas à la phase aller, il faudrait enchaîner par de bons résultats, ramener des points de l’extérieur et gagner à la maison, ce dont nous avons été incapables de faire depuis le retour de la trêve hivernale, hélas !

 

Comment interprétez-vous le retour de Belatoui ?

C’est un entraîneur que nous considérons comme notre frère aîné. C’est un ancien joueur du MCO, il connaît bien la mentalité de l’équipe, son apport sera toujours bénéfique en dépit de la mauvaise période que laquelle, l’équipe passe. Cela arrive à toutes les équipes de connaître des passages à vide ; on espère seulement que celui-ci ne va pas s’éterniser.

 

A la reprise, le président, une fois n’est pas coutume, a été dur envers les joueurs, est-ce que son discours pourrait secouer le groupe qui est en déperdition ?

Quand ça ne marche pas bien, tout le monde est affecté. Evidement que le président est le plus touché, car il fait tout pour mettre à l’aise son équipe ; Il est tout à fait normal qu’il exige en contrepartie des résultats. Par ailleurs, on n’oublie pas que sa famille est en deuil ; après la mort tragique de sa fille, le président passe lui aussi par une période délicate. Rien que par rapport à ça, on aurait dû gagner le dernier match. Malheureusement, on n’y est pas parvenus.

 

Il attend, tout comme les supporters, une réaction de l’équipe samedi face au NAHD…

Inchallah, on sera présents dans ce rendez-vous où l’on va user du maximum pour revenir d’Alger avec un résultat positif.

 

           M. S.

 

Delhoum est définitivement rétabli

Mourad Delhoum, qui avait manqué le dernier match en raison d’une blessure au talon, est totalement rétabli de sa blessure. Par conséquent, il est à la disposition du staff technique pour la prochaine rencontre.

 

Entraînement ce matin à Zabana

Après s’être entraînée hier matin au stade communal d’El-Kerma, l’équipe retrouve ce matin son terrain fétiche de Zabana. A l’issue de cette séance, l’entraîneur communiquera la liste des convoqués pour le déplacement de ce weekend.

 

Départ demain à Alger

En prévision de son match contre le NAHD, l’équipe prendra la route demain matin à destination d’Alger ; le départ est prévu à 8h30, a-t-on appris.

 

 

Une foule nombreuse à l’enterrement de Mehdi

Décédé mardi après-midi, l’ancien brillant attaquant du MCO dans les années 70 a été inhumé hier en début d’après-midi au cimetière d’Ain Beida, devant une foule nombreuse composée essentiellement d’anciens joueurs et dirigeants du MCO et d’autres clubs de la région. Alors que les messages de sympathie affluaient depuis l’annonce de son décès, hier après-midi, M. Abdelghani Zaalane, accompagné de son exécutif et du président de la Radieuse Kada Chafi, se sont rendus au domicile de Mehdi Hamel pour présenter leurs condoléances à sa famille. Par ce qu’il a fait durant toute sa vie au MCO, Mehdi Hamel méritait bien un tel hommage.

 

Baba remet une somme d’argent

Egalement présent à cette visite rendue à la famille de Mehdi, le président du MCO a, comme promis, remis à sa famille une somme d’argent, outre le montant de la recette du dernier match. Un apport de sa part. Par ailleurs, avant de quitter le domicile de Mehdi, le wali s’est engagé à venir en aide à ses enfants.

                     

                M. S.

Condoléances

Le PDG de la SSPA/MCO Ahmed Belhadj, au nom des dirigeants, entraîneurs et athlètes du club, adressent ses sincères condoléances à la famille de Mehdi Hamel, ancien joueur du MCO dans les années 70, tout en priant Dieu Le Miséricordieux d’accueillir le défunt dans Son vaste paradis.

 

           

                  

 

 

 

 

 

 

 

Tags:

Classement