Accédez directement au site compétition

L'ESS se rapproche du titre

 L’Entente de Sétif se dirige droit pour remporter le titre de champion d’Algérie de cette saison en allant s’imposer hier devant le CAB dans son jardin de Seffouhi par deux buts à zéro.

 C’est en effet la septième victoire en huit matches des joueurs de Kheïrredine Madoui qui ont pris maintenant huit point d’avance sur leur premier poursuivant au classement du championnat de Ligue 1 Mobilis en attendant la mise à jour du calendrier. D’ailleurs, les Sétifiens affichent d’emblée leur ambition pour glaner les trois points du succès. Avec un 4-4-2, ils prennent vite les choses en main en dominant leur vis-à-vis du jour avec des tentatives qui ont failli faire mouche notamment par ce diable de Djabou qui a lui seul donné du fil a retorde aux défenseurs Cabistes. Toutefois, c’est Nadji qui allait rater la meilleure occasion de son équipe durant le premier half après qu’il ait hérité d’un mauvais renvoi du défenseur Griche mais l’avant centre Ententiste reprend mal sa reprise en l’envoyant hors des bois gardés par le revenant Maâzouzi.

Au retour des vestiaires, c’est le même scénario qui se produit avec un onze Sétifien plus conquérant devant une équipe locale qui s’est montrée plus  prudente de peur d’être surprise.

 Même si les Cabistes ont réclamé un penalty en tout début de la seconde mi-temps après une faute de Ziti sur Bahloul, c’est les partenaires de Nadji qui vont se mettre de nouveau en évidence en ratant quelques bonnes situations de scorer. Et ce n’est que logiquement qu’ils parviennent à prendre l’avantage grâce un coup franc direct magistralement botté par Aït Ouameur ne laissant aucune chance au portier Maâzouzi qui s’est contenter d’aller récupérer le cuir du fond de ses filets. Un but qui anima un peu plus les débats notamment de la part des Batnéens qui ont tenté de réagir mais en vain devant des Sétifiens qui en voulaient terriblement.

Même si le coach Ali Mechiche a tenté de donner du tonus a son équipe en jouant toutes ses cartes en effectuant ses trois changements, rien n’a changé pour autant puisque c’est encore les Noir et Blanc qui se sont montrés les plus dangereux en ratant d’autres occasions de sceller le sort du match à leur actif. Une sentence qui interviendra dans les toutes dernières secondes du temps additionnel du match par l’entremise d’Amokrane qui venait tout juste de faire son entrée en remplacement de Nadji et qui envoie une frappe terrible en pleine lucarne.

 

  S.H.

 

Stade Seffouhi de Batna.

Buts : Aït Ouameur 65’, Amokrane 90’+4’ (ESS).

 

CAB : Maâzouzi 3, Belhaoua 3 (Ghodbane 73’), Khenab 3, Griche 2, Daoud 2 (Benmansour 61’), Amrane 3, Bahloul 3 (Daïf 77’), Djaghma 3, Attouche 3, Bitam 2, Salmi 2.

Ent : Mechiche.

ESS : Khedaïria 3, Ziti 3, Ibouziden 3, Bedrane 4, Bouchar 3, Aït Ouameur 4, Tem Beng 3, Djahnit 3, Nadji (Amokrane 78’) 3, Djabou 4 (Bakir 85’), Bougueroua (Laâroussi 90’) 3.

Ent : Madoui.

Temps printanier, match à huis clos, pelouse en bon état.

Arbitre : M. Mial.

Assisté par MM. Rimouche et Hadji.

Averts : Belhaoua (CAB).

 

 

 

Tags: ,

Classement