Accédez directement au site compétition

Natèche : «C’est aux joueurs de réagir ! »

 

Contrairement à l’équipe, Raouf traverse une période faste de sa carrière. Considéré comme l’un des grands atouts du MCO, il sera ce samedi sur la brèche, lui et ses coéquipiers, face au Nasria, dans une confrontation qui sera très disputée certainement.

La semaine du MCO était un peu mouvementée ; à quelques heures du match face au NAHD, décrivez-nous l’ambiance qui règne au sein de l’équipe ?

Les premiers jours de la semaine, l’ambiance était un peu morose, mais depuis, le groupe s’est remis au travail avec comme ambition, réaliser une belle performance ce samedi face au NAHD.

 

Le NAHD ne l’entend pas de cette oreille d’autant qu’il traverse une bonne période actuellement…

C’est une équipe qui occupe le même classement que notre équipe, ce qui fait qu’on s’attend à un match serré ; l’équipe qui sera plus volontaire emportera les trois points du match. On souhaite que ce soit la nôtre !

 

Le fait de jouer au 20-Août, un stade qui réussit bien au MCO, représente-t-il un avantage pour le MCO ?

Ce terrain n’a jamais constitué un obstacle pour notre équipe ; on sera, bien entendu, onze contre onze. Même si on reconnaît qu’on à nos repères sur ce terrain, on fera en sorte de perpétuer la tradition qui veut qu’on repart toujours du 20-Août avec un résultat positif.

 

Avez-vous une dette envers votre entraîneur qui a failli quitter le club après le semi-échec face au CAB, le weekend dernier ?

C’est clair, la pression repose désormais sur les épaules des joueurs qui doivent assumer leurs responsabilités. Que chacun de nous fasse de son mieux pour remettre les choses à leur place.

On a trop spéculé sur le rendement de l’équipe contre le CAB, cela ne risque-t-il pas de déstabiliser le groupe ?

Le joueur qui ne réagit pas à tout ce qui s’est passé après cette rencontre, pour moi, il n’a qu’à changer de métier ! Car il faut mettre un terme à toutes les histoires ; la balle est dans le camp des joueurs pour démentir tout ce qui a été dit à leur sujet après la rencontre contre le CAB.

 

Pour tous les observateurs, l’équipe vous doit une fière chandelle au vu du classement qu’elle occupe ; cela vous donne-t-il plus de responsabilité ?

J’essaie de répondre toujours présent pour aider mes coéquipiers sur le terrain. Quand ça ne marche pas bien, il y a toujours un joueur qui s’illustre pour la tirer d’affaire en redonnant confiance à ses coéquipiers qui en ont tant besoin. Dieu soit loué, j’étais dans plusieurs occasions très présent dans les bois, mais cela ne diminue en rien le mérite de tous mes coéquipiers, car c’est grâce à la confiance qu’ils me font que j’ai atteint un tel niveau.

 

Comme après la rencontre de ce samedi, vous ne rejouerez que 15 jours plus tard (report du match MCO- JSK) ; un bon résultat face au NAHD est vivement recommandé, non ?

Ah, oui ! On est obligé de faire un bon  résultat afin de bien profiter de la mini-trêve en travaillant dans un climat serein.

 

M. S.

Les Oranais veulent stopper l’hémorragie

 

Par M. Stitou

Critiqués et vilipendés par leurs propres supporters, ensuite par leur président qui leur a dit les quatre vérités en face à la reprise des entraînements dimanche dernier, les joueurs vont-ils enfin réagir ce samedi, en faisant taire toutes les critiques ? A en croire leurs déclarations pendant toute la semaine, ils promettent un visage différent, face au NAHD, de celui qu’ils ont affiché aux précédentes rencontres. De quoi mettre de l’eau à la bouche des amoureux du club qui n’en finissent pas de déchanter après six journées de la phase retour où le MCO n’aura récolté que… 3 petits points. Alors qu’ils vont retrouver leur terrain fétiche du 20-Août, un stade où souvent l’équipe n’a pas perdu ses matches, les joueurs sont placés devant leurs responsabilités. «C’est vous qui pouvez améliorer les résultats de l’équipe, pas seulement les entraîneurs », avait ouvertement dit le président Ahmed Belhadj aux joueurs dans son discours tenu à la reprise. Alors que dans le camp oranais, on se réjouit de l’absence de Gasmi, qui est l’atout offensif principal du NAHD, on est déterminés à stopper la belle série du Nasria, d’autant que la formation drivée par Alain Michel compte désormais le même nombre de points que le MCO. Ce qui fait que ce samedi, on va livrer un match à six points.

 

Mecheri : «Le coup est jouable»

Le club phare de l’Ouest a failli perdre son entraîneur Omar Belatoui, qui après avoir démissionné à l’issue du dernier match, est revenu sur sa décision trois jours après. Toutefois, l’ancien défenseur international n’a pas manqué l’occasion de rappeler aux joueurs leur devoir envers le club qui les emploie. En effet, avant de diriger sa première séance après son retour à la barre technique, Belatoui a tenu un discours au cours duquel il a insinué que, désormais, les joueurs seront les premiers responsables des résultats. Des propos confirmés par son adjoint Bachir Mecheri : « En football, quand ça ne marche pas, on se dit que peut-être que la prochaine fois, on sera plus en réussite ; seulement la réussite ne vient pas seule. Les joueurs doivent avoir un mental solide.» Pour l’ancien attaquant vedette du MCA, il ne faudrait jamais baisser les bras : «On va aborder ce match contre le NAHD avec l’ambition de le gagner. Vu les conditions dans lesquelles se déroulera cette rencontre, le coup paraît jouable.» Pour ce qui est de l’adversaire, Mecheri considère que «c’est une équipe qui s’appuie sur un bon collectif : en plus, elle est sur une courbe ascendante, ça promet des débats assez disputés », prévoit-il. En tout cas, le MCO qui accomplit un parcours totalement différent de celui de son adversaire du jour, est appelé à sortir le grand jeu ce samedi pour au moins éviter la défaite, soit le minimum demandé à ses joueurs.

M. S.

 

Equipe probable

Natèche, Aguid, Nessakh, Sebbah, Delhoum (Belabbes), Benamara, Boudoumi Ferahi, Chérif, Bentiba, Bennai.

 

 

Changement de programme

Initialement, l’heure du départ pour Alger était prévue à 08h30 hier matin, mais faute de terrain disponible pour s’entraîner dans la capitale, on a changé le programme. Ainsi, l’équipe s’est entraînée vendredi matin au stade Ahmed-Zabana et en début d’après-midi, elle a pris la route pour Alger.

 

Match spécial pour Bennai

Même si Natèche a évolué au NAHD, cela remonte à il y a longtemps, en revanche, pour Hichem Bennai, la rencontre de ce samedi est assez spéciale pour lui. En effet libéré cet hiver par le Nasria, cet attaquant, qui devrait remplacer Souibaah blessé, a confié cette semaine à ses coéquipiers qu’il promet de marquer cet après-midi. Alors Bennai, tiendra-t-il sa promesse ? Réponse après la rencontre.

 

Encore une longue trêve

Le MCO, qui a déjà été sérieusement perturbé par la longue trêve hivernale, dont les conséquences sur la forme de ses joueurs se sont fait durement sentir, la formation sera à nouveau contrainte au repos forcé après sa rencontre avec le NAHD, d’où l’inquiétude du staff technique.

 

L’équipe fera un stage bloqué

Durant cette longue trêve, la direction, avec l’accord du staff technique, va programmer un stage bloqué. Selon les bruits qui courent, on hésite entre Maghnia et Ain Témouchent pour le choix du site qui abritera le stage.

 

Baba ne fera pas le déplacement

Le premier responsable du club n’assistera pas à la rencontre de son équipe ; il l’a d’ailleurs affirmé à ses proches qu’il ne fera pas le déplacement à Alger.

 

La famille sportive perd Derba

La famille sportive oranaise est de nouveau endeuillée par la disparition d’Abdelkader Derba, avant-hier, suite à une maladie. Ce dernier, qui avait occupé des responsabilités au stade Ahmed-Zabana pendant de longues années, était estimé de tous, notamment des journalistes qui ont beaucoup apprécié sa disponibilité. Deba fut enterré hier après la prière du vendredi. Nos sincères condoléances à sa famille.

           

 

 

 

 

 

 

Tags:

Classement