Accédez directement au site compétition

Hussein Dey sur son petit nuage

 

Vainqueurs du Mouloudia d’Oran sur le score étriqué d’un but à zéro, grâce à une réalisation de Bendebka sur penalty, les Sang et Or ont réussi la belle opération de cette 2e journée, en remontant à la 3e place qu’ils occupent conjointement avec le MCA et l’USMA.

Une victoire qui a confirmé encore une fois la belle forme du moment de cette formation husseindéenne, qui sur les 13 derniers matchs disputés toutes compétitions confondues n’en a perdu qu’un seul, c’était à domicile face à l’USM Bel-Abbès. C’est dire que les Husseindéens sont bien sur leur petit nuage depuis quelques semaines, où ils alignent les bons résultats, chose qui a d’ailleurs permis au Nasria de se replacer dans le haut du tableau, une position bien conforme aux ambitions de la direction du club en début de saison. Il faut dire qu’en mettant tous les moyens à la disposition de son équipe, le président Ould Zmirli n’attendait pas moins de son équipe, laquelle est en train de répondre aux attentes des frères Ould Zmirli.

 

Le score aurait dû être plus lourd

Pour revenir sur le contenu de la partie, on peut dire que le Nasria a montré un visage plutôt séduisant lors de cette rencontre, bien meilleur que celui affiché une semaine auparavant face à l’Olympique de Médéa. Et même si tout n’a pas été parfait lors de cette rencontre, il faut tout de même reconnaître le mérite des joueurs d’avoir créé un nombre incalculable d’occasions de scorer, notamment en seconde période, lors de laquelle, le score aurait pu et dû être plus lourd en faveur des Nahdistes, s’ils avaient su exploiter les nombreuses occasions qu’ils se sont procurées. Il faut dire que les Nahdistes ont été bien inspirés pour créer des occasions de but, mais beaucoup moins s’agissant de les concrétiser en buts. Le Nasria a toutefois pu ressortir une copie bien cohérente, conforme à la place que l’équipe occupe actuellement au classement, et cette 3e place est loin d’être usurpée pour les coéquipiers de Bendebka.

 

Les Sang et Or ne veulent pas en rester là

3es au classement à égalité de points avec le MCA et l’USMA, les Sang et Or comptent un match en moins à jouer face à la JS Kabylie. Les Nahdistes ont les moyens de maintenir le cap en cette dernière ligne droite du championnat, même si la prochaine sortie de l’équipe ne s’annonce pas de tout repos, où les Sang et Or auront à affronter le leader du championnat, chez lui, à Sétif, lors d’une rencontre qui s’annonce d’ores et déjà explosive. Les Sang et Or ne veulent d’ailleurs pas en rester là, en si bon chemin, eux qui se présenteront le week-end prochain en conquérants pour tenter de titiller le leader et le pousser vers un faux pas qui confirmera la bonne santé du Nasria et qui préservera toutes les chances de l’équipe de décrocher une place dans le top 5, voire même sur le podium, si les choses avancent bien et dans le bon sens.

M. A.

 

Il a été excellent pour sa première en meneur

Coumbassa sort ses griffes

Arrivé cet hiver en provenance de l’USM El-Harrach, Mohamed Coumbassa n’a pas encore réussi à s’imposer sur l’échiquier du coach Alain Michel, lequel misait énormément sur son poulain, mais n’a pas eu le retour escompté de sa part. On pourra toutefois accorder des circonstances atténuantes au joueur, qui n’a jamais évolué à son vrai poste depuis son arrivée au club, lui qui a été à chaque fois aligné sur les côtés, chose qui a atténué de son rendement et de sa productivité. Titularisé à nouveau samedi dernier face au Mouloudia d’Oran, le n°29 nahdiste a cette fois-ci sorti le grand jeu, en réussissant incontestablement son meilleur match depuis son arrivée au Nasria. Et ce n’est pas par hasard que le Guinéen eu été aussi performant, sachant qu’il a été aligné pour la première fois cette saison à son poste de prédilection, réussissant une prestation de très haute facture. Coumbassa aura été un véritable maestro sur le terrain, même s’il semble encore souffrir sur le plan physique, lui qui a eu du mal à finir la partie, obligeant son coach à le faire sortir à vingt minutes du terme de la partie.

M. A.

 

El-Orfi-Laribi-Ouertani, un trio qui a fait très mal aux Oranais

Encore une fois, le milieu de terrain nahdiste aura été la force du Nasria à l’occasion de cette rencontre, où chacun des éléments alignés sur le terrain a rempli son rôle convenablement. A commencer par Hocine El-Orfi qui fut incontestablement l’homme du match, ne laissant que très peu de marge de manœuvre aux milieux offensifs adverses, qui ont trouvé les pires difficultés à alimenter leurs attaquants. Quant à Hocine Laribi, il a été encore une fois égal à lui-même, réussissant à récupérer une nouvelle fois un nombre incalculable de ballons au milieu de terrain. Une prestation qui confirme que Laribi reste bien plus utile au milieu de terrain, en position de sentinelle, qu’en défense, où il est cantonné à défendre son camp, sans apporter sa fougue et sa touche technique. Quant à Ouertani, il a été très actif sur le côté gauche nahdiste, portant soutien à son latéral Satli lorsqu’il le fallait, tout en se projetant souvent vers l’attaque, où il a eu deux belles occasions de scorer, une repoussée par Nateche, alors que la seconde a vu le poteau droit repousser le cuir, pour le plus grand soulagement des Oranais.

M. A.

 

Entorse de la cheville pour Herida

La malchance semble poursuivre le défenseur central nahdiste, Mohamed Herida, lequel venait tout juste de reprendre d’une blessure qu’il avait contractée lors du match face au CA Batna, et qui a contracté une nouvelle blessure au bout de quelques minutes de jeu seulement face au Mouloudia d’Oran. Le n°4 nahdiste a dû céder sa place à son coéquipier Khiat au bout de 10 minutes de jeu, à cause d’une blessure qui semble quelque peu sérieuse, puisqu’il semblerait que Herida souffre d’une entorse de la cheville, un diagnostic qui sera confirmé ou infirmé dès aujourd’hui, avec des examens complémentaires qu’effectuera le joueur.

 

 

Stage de 10 jours en Tunisie après l’ESS

Soucieux de mettre son équipe dans les meilleures conditions en cette dernière ligne droite de la saison, le président Ould Zmirli et en concertation avec le coach Alain Michel ont pris la décision de programmer un stage de préparation d’environ dix jours du côté de la Tunisie voisine, afin de préparer leur prochain match de coupe face à l’USM Bel-Abbès. Le coach Alain Michel profitera de ce stage Tunisien qui devrait débuter le 19 ou le 20 mars en cours, pour préparer cette rencontre de coupe dans les meilleures conditions, lui qui ne travaillera pas uniquement pour préparer ce match de coupe mais aussi pour les prochaines rencontres de championnat à venir.

 

Hansal était hors sujet

Désigné pour diriger cette rencontre de championnat qui a opposé le Nasria au Mouloudia d’Oran, l’arbitre de la partie, M. Hansal, a été complètement à côté de la plaque lors de cette rencontre, lui qui a souvent pris les mauvaises décisions, chose qui a irrité au plus haut point les Nahdistes qui se sont sentis visés lors de cette partie. Les Nahdistes craignaient d’ailleurs dès le début l’arbitrage de M. Hansal, désigné pour diriger une rencontre du MCO, pour la seconde fois en l’espace de deux semaines (il avait dirigé USMH-MCO), des craintes qui se sont avérées justes, puisqu’il omettra de signaler de nombreuses fautes en faveur des Nahdistes, dont la plus nette fut cette faute de main commise par Nessakh dans sa surface, que Hansal sifflera en faveur des Hamraoua, avant que son assistant ne lui signale la faute oranaise. Hansal omettre de siffler un second penalty pour les Nahdistes en seconde période, ainsi que de nombreuses fautes non accordées à Ardji et Cie.

 

Reprise ce matin à Bensiam

Alors qu’il a accordé une seule et unique journée de repos à ses joueurs, le coach Alain Michel leur a donné rendez-vous pour ce matin à partir de 09h30 au complexe Bensiam, pour une séance de reprise des entraînements qui ne sera que légère, en attendant la seconde séance du jour qui aura lieu toujours à Bensiam vers les coups de 16h30.

 

Il a sciemment laissé l’initiative du jeu aux Oranais

Michel : «On a fait du MCO face au MCO»

 

Ingénieuse fut la stratégie de jeu mise en place par le coach Alain Michel Samedi dernier face au MCO, lui qui a eu une l’audace de jouer la prudence à domicile, en laissant l’initiative du jeu aux Oranais, une stratégie qui fut payante pour les Nahdistes, comme nous le dira le coach Michel : «Je savais bien que nous allions affronter une formation du MCO qui joue parfaitement bien les contres. On a d’ailleurs pris les choses différemment que d’habitude, en jouant le jeu du MCO. Pour plus précis, on a fait du MCO face au MCO, et cela a quelque peu perturbé les Oranais qui ont laissé des espaces derrière eux. Une stratégie qui a été payante, même si j’estime qu’on aurait dû marquer d’autres buts en seconde période notamment, où l’on a très mal joué les coups devant. Mais bon, une victoire reste une victoire, elle rapporte trois points, ni plus ni moins, on ne va pas faire la fine bouche sur ce succès, qui nous permet de bien avancer, et préparer nos prochaines sorties dans la sérénité la plus totale.»

 

«Je me suis sacrifié pour l’équipe»

Revenant sur l’incident qui a vu l’arbitre de la rencontre l’expulser en cours de rencontre, le coach Alain Michel s’est bien expliqué sur la question : «C’était juste une réaction sympa, sans violence ni mots déplacés. Je n’ai d’ailleurs rien dit à l’arbitre, mis à part le fait que je lui ai reproché ses décisions intempestives. Sur l’action en question, il avait signalé une huitième faute en quelques minutes, dont 7 en notre défaveur, et la plupart d’entre elles étaient injustes. Je voulais faire ce geste pour mettre fin à la mascarade de l’arbitre, je me suis en quelque sorte sacrifié pour l’équipe, car après mon intervention, ce n’était plus le même arbitrage, ni le même arbitre. Ce n’est pas la première fois que j’agis de la sorte, mais c’est la première fois que je me fais expulser, mais je ne regrette rien, du moment que ça a servi mon équipe.»

 

M. A.

Tags:

Classement