Accédez directement au site compétition

MCO: La direction en quête d’argent frais

Ces derniers jours, le président du club s’active pour dénicher de gros sponsors, régler le problème du blocage des subventions au MJS, sans oublier les litiges financiers qui opposent la direction à des joueurs qui sont partis.

 

Virées à Alger

La semaine dernière, Ahmed Belhadj s’est déplacé à deux reprises à Alger. La première fois, il est allé frapper à la porte de deux grandes entreprises, à savoir Naftal et Mobilis. Il est sorti quelque peu rassuré des bureaux de leurs directeurs généraux. Alors que pour Naftal, on évoquerait un partenariat, comme cela a été mentionné dans le protocole d’accord signé entre les deux parties, il y a quelques années, d’autres sources affirment que Naftal ne pourrait être qu’un simple sponsor du club seulement avec un apport financier intéressant, nous souffle un proche du dossier. En revanche pour Mobilis, même si la rencontre entre le P-DG de cet opérateur et Belhadj a été fructueuse, nous a-t-on rapporté, il va falloir patienter un peu pour la concrétisation de cette transaction entre les deux parties. En effet, les derniers changements opérés à la tête de Mobilis, les nouveaux locataires, promettent d’étudier cette demande. Seulement la réponse ne sera pas rendue dans l’immédiat, au grand dam du président oranais qui espère conclure avec cet opérateur le plus tôt possible afin de renflouer les caisses du club et disposer, par conséquent, d’argent frais pour gérer la fin du championnat et préparer la nouvelle saison. Si évidement Belhadj décide de rester, car au jour d’aujourd’hui, il ne cesse de répéter à qui veut l’entendre qu’il quittera la présidence à la fin de l’actuel exercice.

 

Affaire Benyahia : on attend les élections de la FAF

Une autre rentrée financière est attendue dans le compte du club, il s’agirait de l’argent du transfert de Mohamed Benyahia à l’USMA cet été. Après la plainte déposée par le MCO à l’encontre du club algérois, la CRL (Chambre de résolution des litiges) a écouté les deux parties pour la deuxième fois mercredi dernier. Après avoir réuni tous les éléments du dossier, ainsi que les témoignages des deux antagonistes, dans le camp oranais, on est confiant quant à un dénouement heureux en leur faveur. Seulement cette commission ne rendra son verdict qu’après les élections de la FAF, nous a-t-on indiqué.

M. S.

 

Hassani communique avec ses amis

Parti ce mardi aux Lieux saints pour accomplir le petit pèlerinage, Hassani Krimo communique avec ses amis, via Facebook, en leur donnant des nouvelles. Le téméraire dirigeant du MCO n’omet pas, non plus, de poster des selfies sur son mur.

…………………………………………

 

D’abord, le capitaine

Il y a quelques jours, le président nous a déclaré qu’il envisage de convoquer des joueurs afin de discuter à propos du déclin que connaît l’équipe en championnat. D’après nos informations, le premier joueur qui sera convoqué sera le portier Raouf Natèche. Normal, dirions-nous, vu que ce  dernier est le capitaine de l’équipe en plus d’être le joueur le plus performant de l’équipe cette saison.

…………………………………………

 

Va-t-on lever le huis clos ?

Pendant la dernière rencontre à domicile entre le MCO et le CAB, une longue banderole fut déployée par les supporters, qui demandaient à la direction de lever le huis clos. Après avoir pris note de cette revendication des supporters, la direction promettait de lever le huis clos. Depuis l’équipe continue toujours de s’entraîner à huis clos au stade Ahmed-Zabana, ces supporters promettent de revenir à la charge à chaque occasion afin que leur revendication soit satisfaite.

…………………………………………

 

Retour de Salem sans suite

Au milieu de la semaine dernière, le président a eu au téléphone, nous a-t- on rapporté, l’ancien responsable de la cellule des supporters Salem Fodil ; les deux hommes ont convenu de se rencontrer d’ici la fin de semaine pour discuter formellement du retour de Salem au club. Mais depuis, selon notre source, il n’y a pas eu de suite. A noter que ce n’est pas la première fois que Baba sollicite Salem pour revenir, mais jamais, il n’est allé jusqu’au bout, et on ne sait pour quelle raison.

…………………………………………

 

Reprogrammer le match avec le WAT

Pendant la trêve hivernale, une rencontre amicale était prévue entre le MCO et le WAT à Tlemcen ; seulement cette joute amicale fut annulée à la dernière minute en raison d’intempéries. Les deux parties ont convenu de programmer cette rencontre un peu plus tard. Comme le MCO sera à l’arrêt jusqu’au début avril et, d’autre part, en stage bloqué à partir du 25 ou 26 mars (la date n’a pas été arrêtée, ndlr), il est possible que Belatoui sollicite le WAT pour livrer un match amical durant cette période.

           

 

 

 

 

 

 

 

Mecheri Bachir : «Cet arrêt nous sera profitable»

 

Le MCO est contraint à un arrêt forcé de trois semaines ; un arrêt que l’entraîneur adjoint estime tomber à pic : «On va en profiter pour corriger nos lacunes», affirme-t-il.

 

Le MCO va rester trois semaines à l’arrêt, comment comptez-vous gérer cette période creuse ?

Franchement, cette trêve tombe à pic, d’abord, elle va permettre à la LFP de faire jouer tous les matches en retard. Ainsi, on sera mieux fixé, début d’avril, sur les objectifs des uns et des autres. Pour notre équipe, il s’agira surtout de récupérer nos blessés Ferahi, Zeghli et Souibaah. Par ailleurs, nous avons décidé de regrouper l’équipe pour un stage de huit jours à Maghnia. Sur place, on va tenter de programmer quelques matches amicaux, cela nous aiderait à mieux juger la forme de nos joueurs.

 

Serez-vous pressés de connaître les dates de vos deux matches en retard ?

Evidement, on aimerait bien connaître les dates de nos deux matches (le MCO compte deux matches en retard face à respectivement au MCA et la JSK). Cela nous aidera à tracer notre programme bien à l’avance plutôt que d’être pris au dépourvu après. A partir du prochain mois, on va livrer des rencontres très importantes ; nous œuvrons en tant qu’entraîneurs à bien préparer le groupe pour amorcer ce virage important dans des conditions favorables. N’oublions pas que nous devons disputer d’ici la fin de la saison neuf rencontres ; donc, il faut être à 100% prêt sur tous les plans pour bien gérer ce parcours sinueux, avec des adversaires qu’on affrontera et qui auront tous un objectif à atteindre.

 

Qu’allez-vous faire pendant cet arrêt ? Il se dit ici et là que vous songez à tester des joueurs dans des postes différents, voire d’autres variantes tactiques…..

S’il y a un secteur où nous devons faire des progrès, c’est bien en attaque d’abord. Avant avec l’enchaînement des matches, ce n’était possible. Désormais, on a le temps devant nous pour tester des variantes. Seulement une précision, on ne va pas le faire pour le plaisir de le faire ! Non, on va voir dans quelle configuration tactique nos joueurs seront plus à l’aise ; à la fin, on retiendra celle qui nous paraît la plus efficace.

 

Quel est le but du stage de Maghnia ?

Depuis qu’on n’est plus en réussite, on a perdu notre bon état d’esprit qui était notre force à la phase aller. Vivre ensemble pendant plus d’une semaine va ressouder les liens entre les joueurs ; c’est l’un des buts du stage. Sinon sur le plan physique, le groupe n’est pas défaillant. Contre le NAHD et avant le CRB, on a montré qu’on a des ressources physiques. Néanmoins on va encore essayer de faire monter en puissance le groupe pendant ce stage. Evidement comme je l’ai dit, les aspects psychologique et technico-tactique ne seront pas négligés non plus.

M. S.

 

 

Tags:

Classement