Accédez directement au site compétition

Les Nahdistes redescendent de leur nuage

Fin de série pour les Sang et Or qui restaient sur 5 matchs sans défaite, avant de subir un cinglant revers face au leader du championnat.

On s’attendait à ce que le match soit difficile pour les Sang et Or face à une formation sétifienne qui avait le vent en poupe, et qui restait sur une très belle série de quatre victoires consécutives, mais de là à voir le Nasria prendre l’eau, ce n’était guère envisageable. Et si le NAHD a été malmené lors de cette rencontre, c’est avant tout la faute à une défense qui n’a pas été à la hauteur d’une telle rencontre ; une prestation terne de la part des défenseurs nahdistes que personne n’attendait, au vu des dernières statistiques de l’équipe, laquelle restait sur un seul et unique but encaissé lors des quatre derniers matchs du championnat. Les Husseindéens ont été plutôt bons dans le jeu en faisant même plus que jeu égal avec les Sétifiens, mais la différence s’est faite au niveau du compartiment défensif qui a été le précurseur du naufrage. Une défaite qui permet aux Nahdistes de redescendre de leur nuage après cinq rencontres sans connaître la défaite.

 

L’Entente a échappé à une raclée en 1re période

Pour revenir au match, on peut dire que le NAHD aura réalisé sa meilleure mi-temps depuis l’entame de la saison vendredi dernier à Sétif, car en dehors des deux buts encaissés sur deux grossières erreurs défensives, le Nasria a dominé de la tête et des épaules son adversaire du jour, qui n’a jamais été aussi malmené cette saison de la sorte. Les Nahdistes se sont créé un nombre incalculable d’occasions de scorer lors de la première période ; le portier Khedaïria a dû d’ailleurs remercier ses deux poteaux pour l’avoir suppléé à trois reprises lors de cette première période. Les Sétifiens l’ont clairement échappé belle lors des 45 premières minutes, où le Nasria pouvait aisément marquer trois, voire quatre buts sans que personne ne crie au scandale. Mais l’inefficacité de la ligne offensive a été encore une fois au rendez-vous.

 

L’inexplicable naufrage en seconde période

Après une première période de très haute facture qui s’est soldée par un avantage plutôt immérité en faveur des locaux, qui ont su saisir les deux seules occasions qui se sont offertes à eux face à des Nahdistes qui ont été archi-dominateurs, on s’attendait à ce que le scénario soit le même en seconde période, mais loin de là. Ce sont plutôt les Sétifiens qui vont reprendre le fil du match en dominant nettement un adversaire qui a semblé avoir tout donné lors des 45 premières minutes, et qui ne pouvait plus suivre en seconde période. A partir de là, le naufrage nahdiste était inévitable, et la défense nahdiste a continué à prendre l’eau, concédant deux buts sur des éclairs d’Ait Ouamar et Djahnit. Ce qui portera le score à quatre buts à un, avant que Daouadji ne vienne rétablir quelque peu la donne en réduisant le score à 4 buts à 2. Un naufrage inexplicable au vu de la première période, qui fut une référence du genre sur le plan du jeu et de l’animation offensive.

 

El-Orfi et Herida ont cruellement manqué

Pour tous ceux qui ont pu suivre la rencontre de vendredi dernier entre le Nasria et l’Entente de Sétif, les Sang et Or ont été clairement orphelins de deux de leurs joueurs, en l’occurrence Hocine El-Orfi et Mohamed Herida. Titulaires indiscutables sur l’échiquier du coach Michel, les deux joueurs en question ont cruellement manqué à leur équipe lors de cette partie, à commencer par Herida qui a toujours formé avec Zeddam un duo infranchissable en défense centrale et qui aurait pu changer la donne, d’autant plus que les quatre buts encaissés l’ont été sur des erreurs de la défense centrale, qui a totalement pris l’eau lors de cette partie. Hocine El-Orfi aurait lui aussi beaucoup apporté au milieu du terrain nahdiste, lui qui a été très performant ces dernières semaines en affichant une forme éblouissante. El-Orfi aurait pu faire la différence, notamment en seconde période, lorsque le milieu sétifien avait pris le dessus sur son homologue nahdiste en usant de son abattage physique. Mais malheureusement pour le coach Michel, son absence aura été préjudiciable à l’équipe.

 

Des choix discutables

Il n’y a certes pas lieu de pointer du doigt le coach Michel pour la défaite de son équipe à Sétif, lui qui est en train d’accomplir un excellent travail  avec le groupe nahdiste qu’il a réussi à mener vers le haut du tableau, mais il est intéressant de faire une lecture sur les choix qu’il a pu faire vendredi dernier à Sétif, et qui n’ont pas été totalement judicieux. Il faut dire que la titularisation de Benamara lors de cette partie aura été plus qu’une erreur. Lui qui a été catastrophique lors de la manche aller en se faisant expulser au bout d’un match calamiteux, pour se retrouver de nouveau titulaire, est encore plus mauvais qu’à l’aller. On peut toutefois accorder des circonstances atténuantes au coach Michel, qui n’avait pas d’autres choix, sachant que Ouali et El-Orfi étaient forfaits, idem pour Herida. Ce qui n’offrait pas de solution de rechange à ce poste de latéral droit, qui demeure le plus gros souci du coach. La prestation d’Abid n’a pas été non plus à la hauteur, et sa titularisation, lors de cette partie, a surpris plus d’un, sachant que l’on s’attendait à des choix plus défensifs de la part du coach nahdiste.

M. A.

 

 

Il a ouvert son compteur buts

La réponse de Daouadji

 

Encore une fois remplaçant au coup d’envoi du match de vendredi dernier, Abdallah Daouadji avait clairement des fourmis dans les jambes, lui qui avait à cœur de rentrer sur le terrain afin de prouver à son coach actuel, mais aussi à son ancien entraîneur, qu’il a les qualités pour jouer dans telle et telle équipe. L’ex-pensionnaire du DRB Tadjenanet a eu pour la toute première fois de la saison un temps de jeu supérieur à 20 minutes. Ce qui lui a permis d’étaler tout son talent et démontrer toutes ses capacités sur le terrain. Incorporé à la 68e minute de jeu, Daouadji aura été très bon lors de la vingtaine de minutes qu’il a passées sur le terrain, réussissant une très belle entrée en matière. Le joueur a tout donné lors du temps de jeu qui lui a été imparti, réussissant même le luxe d’ouvrir son compteur buts en inscrivant le second but de son équipe lors des arrêts de jeu de la rencontre. Une belle réponse du joueur à l’adresse de son coach et de tous ceux qui ont douté de lui, lui qui n’attend plus que de voir son entraîneur lui offrir sa première titularisation. Question de montrer encore plus ses qualités et aider son équipe à progresser offensivement.

 

Le stage de Gammarth pour s’imposer

Ayant réussi une très belle prestation lors des 20 minutes qu’il a passées sur le terrain, vendredi dernier face à l’ESS, Abdallah Daouadji veut passer à un tout autre cap, lui qui ambitionne d’être titulaire dès le prochain match, à savoir celui qui opposera son équipe à Bel-Abbès dans deux semaines. Le joueur misera d’ailleurs sur le stage de Gammarth pour sortir encore plus ses crocs, en montrant à son coach qu’il a les qualités et le talent pour faire la différence lors du prochain match de coupe. Daouadji veut d’ailleurs saisir sa chance à Gammarth, lors d’un stage où les cartes seront de nouveau redistribuées et où chaque joueur aura de nouveau la chance de décrocher une place de titulaire en vue du match de coupe.

M. A.

 

4e but de la saison pour Bendebka

Un nouveau but pour le milieu de terrain nahdiste Sofiane Bendebka auteur, vendredi dernier, de son 4e but depuis l’entame de la saison. L’enfant de Leveilley a réussi à réduire le score en toute fin de la première période d’une reprise de volée imparable, portant son compteur buts à quatre réalisations ; un chiffre qu’il n’a jamais atteint sur une saison intégrale. Bendebka pointe ainsi à la 2e place du classement des buteurs du club, après Gasmi qui en est à 9 buts en championnat et une réalisation en Coupe d’Algérie.

 

Ouali forfait à la dernière minute

Alors qu’il devait débuter la rencontre de vendredi dernier en tant que titulaire, le milieu de terrain Billel Ouali a dû déclarer forfait à la dernière minute. Le n°22 nahdiste a souffert d’un mal de dos atroce, qui a contraint le coach Michel à chambouler ses plans. Ouali était certes porté sur la feuille de match, mais il n’était clairement pas en mesure de tenir sa place sur le terrain, le joueur étant tout simplement non opérationnel.

 

Benamara et Khiat hors sujet

Le Nasria a pris quatre buts lors de cette rencontre de championnat face à l’ESS, ce qui n’était plus arrivé depuis la saison dernière et ce cinglant revers subi face à la JS Saoura à Béchar sur le score de quatre buts à zéro. La défense nahdiste a été clairement hors sujet lors de cette rencontre essentiellement pour deux éléments qui ont été catastrophiques de bout en bout. En effet, Youcef Benamara et Abdelghani Khiat n’ont pas eu le rendement attendu d’eux lors de cette partie, et les erreurs qu’ils ont commises ont facilité la tâche aux Sétifiens pour inscrire la bagatelle de quatre buts.

 

Excellente prestation de Boukhalfa

Alors que les Sang et Or appréhendaient fortement l’arbitrage lors de cette confrontation face à l’ESS, leurs craintes se sont vite estompées, lors de cette rencontre, avec la prestation plus que remarquable du referee du match, en l’occurrence M. Boukhalfa, qui a été très bon de bout en bout. En dépit de la lourde défaite de leur équipe, les Nahdistes ont tenu à féliciter l’arbitre de la partie qui a été, selon eux, excellent, sans avantager telle ou telle équipe. Le coach Alain Michel a lui aussi tenu à féliciter l’arbitre de la partie pour sa prestation. Il est d’ailleurs important de mettre en avant la prestation de Boukhalfa, sachant qu’il est issu de la Ligue de Bel-Abbès, alors que le prochain adversaire du NAHD sera l’USMBA, mais cela ne l’a pas empêché de diriger la rencontre de façon impartiale.

 

M. A.

Tags:

Classement