Accédez directement au site compétition

CFA: Koussa et Amalou pour purifier l’arbitrage

La fin de mission de Khelili Hammoum à la tête de la CFA a laissé le poste de président de la commission vide et vu les secousses subies par ce secteur depuis quelque temps, il était plus qu’urgent de réorganiser la structure pour au moins gérer ce qui reste de la saison.

C’est ainsi qu’un  plan d’urgence a été mis en place pour terminer la saison dans de bonnes conditions. A cet effet, le Bureau Fédéral a choisi Mokhtar Amalou pour s’occuper des désignations et de l’arbitrage jusqu’en fin de saison. Le Bureau Fédéral s’engage à défendre et à protéger les arbitres. A cet effet, une rencontre entre le président de la FAF et les arbitres aura lieu prochainement, c’est du moins c’est ce qu’on pouvait lire à travers le communiqué publié hier en fin de journée sur le site de la fédération. Un projet de réorganisation totale de l’arbitrage sera soumis lors du prochain Bureau Fédéral, le tout sous l’égide bien évidemment de la CFA, cette dernière sera sous les commandes de Messaoud Koussa, l’ancien arbitre international a été chargé de prendre en main le dossier, c’est lui d’après la répartition publiée par le site de la FAF qui présidera cette CFA, une source proche du dossier nous a révélé que le président Zetchi a choisi de stabiliser un petit peu les choses, tout en promettant d’introduire des changements au fur et à mesure.  Koussa et Amalou constitueront donc le tandem de choc dans l’immédiat et auront à gérer d’abord les matches en retard, étant donné que parmi les décisions du BF, il y a eu la décision du gel du championnat jusqu’à ce qu’il n’y ait aucune rencontre en retard.

S.M.A

 

DTN

Un statu quo pour le moment et une restructuration prévue en fin de saison

Comme il fallait s y attendre, aucune nouveauté n’a été enregistrée au niveau de la DTN après la réunion du Bureau Fédéral.

Zetchi qui a convié le DTN sortant, Toufik Korichi, à la réunion a eu droit à un tableau exhaustif de la situation des différentes sélections et du travail de formation des entraîneurs.

Autant le travail de formation et de régularisation des entraîneurs a été satisfaisant, autant les résultats des différentes sélections nationales étaient décevants en raison d’un déficit de formation au niveau des clubs, a jugé le BF. Le Bureau Fédéral a décidé que les stages de formation et de régularisation des entraîneurs par rapport au système des licences CAF continuent. Il a également décidé d’assainir la situation financière des entraîneurs des directions techniques régionales. Un bilan sera fait en fin de saison suivi d’une restructuration totale de la Direction technique nationale avec le recrutement de compétences avérées. Ainsi donc, Toufik Korichi continuera à assumer une nouvelle mission dans cette DTN, il n’a pas été confirmé à sa tête, il en fera cependant partie, et ce après la restructuration annoncée par le président, d’ailleurs ce dernier a déclaré après la réunion : « La DTN est un chapitre très important et intéressant, auquel on consacrera un volet très important, je pense que la restructuration est nécessaire au niveau de la DTN, Korichi, en fera probablement partie, elle sera renforcée par des compétences qui réfléchiront au développement du football. »

Charef prêt à aider, mais pas en tant que DTN

Pour rappel, et dans un premier temps, Zetchi avait sérieusement pensé à Rabah Saâdane pour lui confier cette mission à la tête de la DTN, mais ce dernier, à cause de quelques empêchements familiaux, s’est excusé, les regards ont tourné vers son ancien adjoint en sélection, en l’occurrence, Boualem Charef, une source proche de l’actuel bureau a affirmé que le nom du coach harrachi a été évoqué mais le problème st que ce dernier n’est pas intéressé ni emballé par ce poste de DTN, il a affirmé à ses proches qu’il préfère le terrain, même s’il laisse la porte ouverte à une collaboration au niveau de la DTN, dans le cadre d’un éventuel collège d’entraîneurs et de techniciens, qui devrait être mis en place, ce qui devrait faire largement l’affaire du nouveau boss, très fan apparemment des compétences de Charef.

S.M.A 

 

 

EN : aucun coach pour le moment

Le volet logistique et organisationnel pour Zefzef,  le sportif pour Meddane

Parmi les décisions prises à l’issue de la première réunion du Bureau Fédéral, celle qui concerne l’organisation au niveau des sélections.

C’est ainsi que le volet logistique et organisationnel a été confié pour Zefzef qui conserve le même poste qu’il tenait dans le cadre de la même structure sous les ordres de Raouraoua, certes il n’aura pas le temps qu’il avait avant, lui qui est, en parallèle, à la tête d’une structure étatique qui active dans le domaine de agro-alimentaire, mais aussi à la tête de la commission des finances de la FAF, mais il fera en sorte de trouver des moments pour venir en aide à la sélection A, notamment lors des déplacements où le grand travail logistique et organisationnel lui a été souvent donné par l’ex-président et il a souvent bien réussi ses missions.

Toujours en ce qui concerne l’EN, cette fois la partie sportive, celle-ci a été laissée à l’ancien international Hakimr Medane, il faut dire que depuis le début il était pressenti pour occuper ce poste, surtout qu’il présente un profil assez intéressant, il a eu une carrière pro en Europe et a connu l’Afrique avec les Verts et surtout avec la JSK, sa mission sera donc d’être le trait d’union entre la FAF et les joueurs, d’ailleurs il sera appelé à prendre contact très rapidement avec les pros pour les rassurer, après tout ce qui s’est dit sur eux ces derniers temps et sur leur avenir.

Le nouveau coach : on attendra encore

Alors que les regards étaient braqués sur le CTN pour enfin connaître l’identité du successeur de Leekens au niveau de l’EN, à la grande surprise de tout le monde, aucun nom n’a été choisi pour assurer cette mission, les fans des Verts devront encore patienter un bon moment, Zetchi a en effet complètement ‘’zappé’’ ce sujet lors de la réunion, se contentant d’affirmer à la sortie de la réunion qu’il s’accorde encore une dizaine ou une quinzaine de jours avant d’annoncer le nom, cela fait durer le suspense et ouvre la voie aux plus grosse spéculations, déjà jusqu’à hier on a eu droit à plusieurs noms, dont Courbis qui revient le plus souvent, mais visiblement ce retard veut dire forcément que le futur coach est peut-être encore en négociations, le public restera sur sa faim jusqu’à d’ici la mi-avril.

S.M.A

 

  

 

 

Tags:

Classement