Accédez directement au site compétition

MCO: L’équipe est en progrès, mais……

Poursuivant son cycle de préparation, la formation oranaise, qui effectue depuis dimanche un stage à Aïn Témouchent, a livré avant-hier après-midi une rencontre amicale avec le WAT.

 A retenir de cette rencontre disputée au stade des Trois Frères Zerga la bonne production fournie par les coéquipiers de Hichem Chérif. Outre la victoire, d’après les présents, ces derniers ont montré un visage plus séduisant que les deux matches amicaux disputés la semaine passée face à l’ESM et le SCMO. Pour Nassim Sefraoui, le fidèle adjoint de Belatoui, l’équipe est en progrès. «Par rapport à nos prestations contre l’ESM et le SCMO, c’est le jour et la nuit», dira le jeune technicien qui pense que «les joueurs ont pris conscience que même si on joue un match amical, on doit le faire avec sérieux. Face au WAT, on a apprécié le rendement global des joueurs», dira-t-il.

 

Sefraoui : «Il y avait plus d’intensité»

Peut-être, c’est parce que l’adversaire se nomme le WAT, quand on connaît la rivalité entre les deux clubs de l’Ouest, cela aurait servi de facteur de motivation pour les joueurs qui ont pris très au sérieux cette joute amicale : «C’est vrai, note Sefraoui, mardi on avait l’impression de jouer un match… officiel, avec plus d’intensité. Même dans le volume de jeu, on a fait un match impeccable, ce qui est de bon augure avant la reprise du championnat.» A ce propos, pour Sefraoui, la décision prise par la FAF d’assainir la programmation des matches de L1 Mobilis est une décision judicieuse : «C’était notre souhait, car on veut jouer nos deux matches en retard d’abord. » Et d’expliquer les raisons qui les motivent à vouloir jouer ces deux matches en retard (contre le MCA et la JSK). «Si nous gagnons ces deux matches en retard, en accueillant après l’ESS chez nous, en cas de victoire, on retrouvera le podium», tel est le vœu des Oranais qui misent sur cette période de préparation pour se refaire une santé, avant de replonger dans la compétition officielle.

 

Un match demain ?

Ayant pris conscience que pour élever le niveau de l’équipe, à quelques semaines de la fin de la saison, il serait judicieux de jouer le maximum de matches amicaux après avoir livré trois rencontres, en plus d’une quatrième qui était prévue hier en milieu d’après-midi à Maghnia, le staff technique souhaiterait programmer ce vendredi une ultime rencontre avant la fin du stage prévu ce samedi. «On aimerait bien jouer une équipe d’un certain niveau», nous révèlera Sefraoui.

M. S.

 

Bentiba : «Si on gagne nos 2 matches retard, on retrouvera le podium»

 

 

Le MCO peut espérer retrouver une place sur le podium, prévient le jeune attaquant oranais, qui pense qu’en négociant parfaitement ses deux rencontres en retard, l’espoir de finir en trombe la saison sera grand, selon lui.

 

 

Face au WAT, l’équipe a joué avec plus de hargne et volonté…

On a joué avec un rythme un peu élevé. Avec la présence du public venu au stade, cela nous a motivés à jouer avec hargne ; on a fait comme s’il s’agissait d’une rencontre de championnat.

 

Peut-on dire que le fait de jouer contre le WAT a servi de facteur motivateur ?

Disons que même si le WAT a connu une descente aux enfers, battre cette équipe, c’était toujours un plaisir pour notre équipe. Certes, la rivalité entre les deux équipes n’est plus la même vu que le Widad évolue en championnat amateur. D’ailleurs, on en profite pour féliciter le WAT pour son accession en L2 Mobilis. Notre but était de livrer un match sérieux afin de bien préparer les matches qui nous attendent en championnat.

 

Le stage se déroule-t-il dans de bonnes conditions ?

On est dans un endroit calme, on s’entraîne dans une bonne ambiance ; en somme, tout se passe bien.

 

Peut-on s’attendre à voir l’équipe enregistrer des progrès ?

Elle est déjà en progrès. Désormais on n’a aucun prétexte, on doit réussir nos matches en championnat et mettre un terme à la mauvaise série.

 

La FAF a décidé de faire jouer les matches en retard d’abord, un commentaire ?

C’est une bonne idée. Je ne vous cache pas qu’on avait un peu peur des combines. Cette mesure a pour but de déjouer les plans des magouilleurs. Nous avons toujours souhaité jouer nos deux matches en retard d’abord, car en cas de succès, on augmentera nos chances d’atteindre notre objectif.

 

C'est-à-dire une place sur le podium ?

Absolument ! Une victoire et l’équipe va retrouver la belle dynamique qu’elle a affichée à la première phase de la saison. Si nous gagnons nos deux matches en retard, on finira en force la saison.

 

Entre jouer dès le début du mois d’avril ou aller en stage en Tunisie, qu’est-ce que vous choisirez ?

Jouer le plus tôt possible ces deux matches. Franchement on souhaite bien que la FAF fixe les dates durant la première quinzaine du mois d’avril car on a envie de se retremper dans l’ambiance des matches officiels, elle nous manque terriblement.

 

Mohamed, vous êtes devenu un spécialiste des penaltys…

C’est parce que je suis adroit dans cet exercice ; d’ailleurs, le coach m’a désigné premier tireur, c’est parce qu’il sait qu’il peut compter sur moi pour bien les transformer.

M. S.

 

Frifer a joué

L’attaquant espoir, qui s’est blessé après un télescopage avec Delhoum lundi matin, a été incorporé au cours de la rencontre amicale disputée avant-hier à Tlemcen ; soit une bonne nouvelle pour l’entraîneur de l’équipe réserve, qui était inquiet en apprenant sa blessure. Finalement, ce dernier est rassuré.

 

Les 4 espoirs libérés

Mardi soir, les quatre espoirs, en l’occurrence Helaimia, Hassani, Blaha et Frifer, ont été libérés du stage ; ils devaient rejoindre hier l’équipe réserve pour la préparation du match des 1/4 de finale de la Coupe d’Algérie de leur catégorie face à l’ESS. Une rencontre qui se déroulera à Zabana.

 

 

 

Deux séances ce jeudi

Dans le programme de la journée d’aujourd’hui, l’équipe effectuera deux entraînements. Pour ce vendredi, si on ne programme pas de match amical, il est également prévu deux séances d’entraînement.

 

Le secrétaire à Alger

Mardi après la rencontre disputée à Tlemcen, Toufik Benlahcène est rentré à Oran, avant de prendre, tôt le matin hier, la route vers Alger pour une affaire concernant le club. Il reviendra  après à Ain Témouchent vu qu’il est le seul dirigeant qui est avec l’équipe.

 

Hassani est rentré de La Mecque

C’est mardi que le téméraire dirigeant, qui se trouvait aux Lieux saints où il est allé accomplir le petit pèlerinage (omra) en compagnie de son épouse, est rentré à Oran. Il devrait reprendre du service la semaine prochaine, nous a indiqué un proche de l’équipe.

Souibaah quitte le stage

Non remis de sa blessure - un début de pubalgie -, Amine Souibaah, après avoir passé les deux premiers jours du stage avec le groupe en s’entraînant en solo, a été libéré par le staff technique. Il a quitté avant-hier le stage. Entre temps, l’ancien sociétaire du PAC va effectuer des séances de rééducation à Alger, a-t-on appris.

 

              

 

 

               

 

 

 

 

 

Tags:

Classement