Accédez directement au site compétition

Laïb : «J’ai hérité d’une situation catastrophique»

Le président de l’USMH, Mohammed Laïb, fait face à une grave crise financière. Sous pression, le premier responsable de Maison-Carrée, que nous avons rencontré mardi à l’issue du match amical joué par son équipe face au NRB Bab Ezzouar, a accepté de répondre à quelques questions sur cette situation catastrophique que traverse le club.

 L'homme accuse son prédécesseur de lui avoir fait d’un «cadeau empoisonné» au vu des dettes qu'il lui a laissées. «Je suis en train de gérer le passif de l’ancienne direction. Nous avons hérité de beaucoup de dettes, dont les salaires impayés de joueurs, de l’entraîneur et des staffs techniques des jeunes catégories. On doit à certains cadres, à l’image de Zeghba, Younès, Boulakhoua et Harrag plus de sept salaires ; le club a besoin d’une grande somme pour les régulariser», a-t-il indiqué. 

 

 

«Les actionnaires ? On ne peut pas les obliger»

Pour ce qui est des actionnaires, Mohammed Laib estime qu’il ne peut pas les forcer à aider le club. «Les actionnaires, on les a ramenés de force pour acheter des actions, alors comment voulez-vous qu’ils aident le club ? Aucun de ces actionnaires n’a mis la main à la poche pour acheter au moins une bouteille d’eau ! Je défie n’importe quel actionnaire de dire qu’il m’a aidé dans la régularisation de la situation financière des joueurs. Je ne comprends pas comment ils aiment le club», nous a déclaré Laïb.

 

 

«On a 3,8 milliards dans les comptes, mais…»

Concernant le compte bancaire du club qui est toujours bloqué à cause des dettes vis-à-vis de plusieurs ex-joueurs, Mohammed Laïb nous a révélé que le club dispose de 3 milliards de centimes et 800 millions dans le compte, ce qui n’est pas suffisant pour régulariser tous les joueurs. «Nous avons 3,8 milliards dans le compte du club. Une somme qui n’est pas vraiment suffisante pour payer tous les joueurs. Comme je vous l’avais dit, ce n’est pas facile de gérer un club avec une telle dette. Plusieurs joueurs de la saison passée maintenus pour l’actuel exercice ne sont pas encore régularisés. On leur doit sept mois de salaire. Sans compter les membres des différents staffs technique et administratif qui attendent aussi leurs salaires, sans oublier également les entraîneurs des jeunes catégories. Je dois faire face à tout cela.»

 

 

«En principe, le compte bancaire sera débloqué cette semaine»

C'est dimanche que le tribunal de Bir Mourad Raïs devra trancher le cas du gel du compte de la SSPA/USMH. Le président de l’USMH s'attend à un verdict positif pour enfin voir le compte du club débloqué après avoir été gelé par les instances juridiques suite à des plaintes déposées par des anciens joueurs, à l'image de Coumbassa et Chaâl. L’USMH a besoin plus que jamais d'accéder à son compte en cette période cruciale ; le club devra payer les joueurs et les membres du staff technique. « Le tribunal chargé du dossier tranchera ce dimanche, et en principe les comptes seront débloqués. On doit plusieurs mensualités à des joueurs ayant quitté le club, à l’image de Lebihi, Gharbi, Benachour, Brahimi, Combassa et Chaàal. Ils ont eu gain de cause et nous sommes dans l’obligation de les payer.»

 

«On n’a pas encore bénéficié des 5 milliards du MJS à cause de l’ancien président»

Le président Laïb nous a fait savoir que les caisses d’El-Harrach devront être renflouées par une rentrée importante d'argent. Le ministère de la Jeunesse et des Sports devra verser 5 milliards de centimes à la SSPA/CUSMH qui constitue l'aide débloquée par l'Etat aux clubs. «Nous n’avons pas encore bénéficié des 5 milliards de centimes que le MJS devrait nous verser. L’ancien président a tardé à remettre les bilans de la saison écoulée pour permettre au club de bénéficier de cette somme conséquente. J’espère que les bilans seront déposés au plus vite.» L'argent que devra verser le MJS au club devra servir à la régularisation partielle des joueurs qui ont besoin de motivation pour pouvoir terminer la saison en beauté.

 

«La suspension du championnat est une très bonne décision»

Avant de conclure, le boss harrachi a évoqué la réunion tenue mardi par le nouveau bureau fédéral de la FAF et la décision d’arrêter le championnat pour la mise à jour du championnat. «Sincèrement, c’est une très bonne chose. On avait fait une demande à la Ligue pour programmer les matchs retard avant la fin du championnat pour éviter tout arrangement. Cette décision nous soulage et nous permettra de bien négocier le reste du parcours et d’assurer notre objectif », a-t-il conclu.

 

2 ou 3 salaires avant le 6 avril

Lors de sa réunion avec les cadres de l’équipe, tenue mardi en marge de la rencontre amicale face au NRB Bab Ezzouar, le président Laïb leur a promis de leur verser quelques mensualités avant jeudi le 6 avril, nous a déclaré un joueur. En outre, dans le but de les rassurer et de les motiver, Mohammed Laïb compte leur verser, ce dimanche la prime du match face au MCA. Une somme de 10 millions de centimes qui permettra aux camarades de Debari de gérer cette période avant de recevoir deux ou trois mois de salaire. Des promesses qui ont obligé les joueurs à revenir sur la décision de faire grève.

M. H.

 

RCA-USMH aujourd’hui en amical

Comme nous l’avions révélé dans l’édition précédente, l’USMH disputera son quatrième match de préparation aujourd’hui face au pensionnaire de Ligue 2 Mobilis, le RC Arba. Voulant profiter de cette longue trêve imposée par la Ligue de football professionnel, pour la mise à jour du calendrier, Boualem Charef a programmé plusieurs matchs amicaux pour permettre à ses poulains de garder le rythme de la compétition. Le match est prévu ce matin à 10h30 au stade des Frères-Brakni. Les protégés de Boualem Charef auront ainsi l'occasion de voir où ils en sont après deux semaines de travail intense. Ce sera aussi l'opportunité au staff technique, sous la houlette du coach Boualem Charef, d'avoir une meilleure idée sur son équipe et d'apporter les correctifs qui s'imposent, avant la reprise du championnat. Le staff technique de l'USMH doit être satisfait jusque-là de la préparation effectuée. Malgré cette crise financière que traverse le groupe, le programme tracé par Boualem Charef et ses assistants est pratiquement respecté à 100%, jusque-là. Comme le souhaite le premier responsable de la barre technique, les joueurs de l'USMH sont en train de disputer beaucoup de matchs amicaux durant cette longue trêve. «Le fait de jouer plusieurs matchs est une bonne chose. Cela nous permet de faire tourner l'ensemble de l'effectif et d'avoir une idée précise sur la forme et le niveau de chaque joueur, en prévision de ces six derniers matchs qui nous restent en championnat», nous a expliqué Abdelaziz, l'un des adjoints de Charef.

M. H.

 

Repos vendredi et samedi

Après le match amical qu’ils devront jouer aujourd’hui face au RCA, les joueurs de l’USMH bénéficieront de deux jours de repos. Une occasion pour Mellal et ses coéquipiers de reprendre le souffle et de récupérer de tous les efforts fournis cette semaine. La reprise est prévue pour dimanche après-midi au stade de Lavigerie.

 

Fekih s’est entraîné en solo

Hier, lors de la séance d’entraînement effectuée au stade du 1er-Novembre de Mohammadia, l’attaquant Mounir Fekih ne s’est pas entraîné avec le reste du groupe. Le joueur a travaillé en solo, en compagnie de Hmida, Sayahi et Aichi sous la houlette du préparateur physique Hocine Abdelaziz. Auteur d’un doublé face à la modeste formation du NRBBE, Fekih retrouve sa confiance pour le reste du parcours qui attend son équipe cette saison.

 

Debari a repris

Absent depuis le match amical joué face à l’Olympique de Médéa, le défenseur de l’USMH Abdelhak Debari a repris hier le chemin des entraînements. Souffrant d’une forte grippe qui l’a cloué au lit, l’arrière-droit des Jaune et Noir a fait l’impasse sur une semaine de préparation, dont une rencontre amicale disputée mardi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags:

Classement