Accédez directement au site compétition

Zeghli : «C’est une forme de représailles»

 Pour avoir refusé de résilier son contrat, la direction du club a pris la décision de le rétrograder en équipe réserve, avec laquelle il s’entraîne depuis la fin de semaine.

 

Ecarté de l’équipe première pour avoir voulu résilier votre contrat, vous êtes relégué avec les espoirs, votre réaction ?

Evidement, cette situation ne m’enchante pas. Je suis venu au MCO pour apporter un plus à l’équipe. Alors que je revenais de blessure, on me propose de résilier le contrat. Chose que j’ai refusée. En constatant que ce n’était pas possible, la direction a pris cette décision que je qualifie de bizarre.

 

C’est un moyen de vous pousser à partir, non ?

Je le perçois comme une forme de représailles. Mais moi, je n’ai pas demandé la lune ; quand le secrétaire du club m’a fait savoir que le club souhaite résilier mon contrat, je n’ai pas dit non ; ma seule condition est qu’on me verse deux salaires pour que je résilie mon contrat. Apparemment cela ne leur a pas plu ; d’où cette mesure de me faire descendre en espoir. Comme je l’ai dit, c’est une forme de représailles pour n’avoir pas obtempéré à mon employeur.

 

Avez-vous essayé de parler avec le président ?

Le président est tout le temps injoignable au téléphone ; seul Toufik (le secrétaire, ndlr) m’a parlé de cette histoire. Mais d’après lui, c’est le président qui a pris la décision de me libérer.

 

Alors, vous avez accepté de rejoindre l’équipe réserve ?

Depuis la fin de la semaine, je m’entraîne avec les espoirs. L’entraîneur Bekadja m’a bien accueilli. Mais si j’ai rejoint la réserve, c’est dans le but de me couvrir juridiquement, car si j’avais refusé, je risque de perdre mes droits. D’ailleurs pour votre information, au lendemain du départ de l’équipe première en stage à Ain Témouchent, je me suis déplacé au stade Ahmed-Zabana avec un huissier de justice afin que celui-ci constate que j’ai été écarté de façon illégale de l’effectif. Puisque je m’entraîne depuis plusieurs jours de façon assidue, donc je ne suis pas blessé ni en abandon de poste.

 

A propos de cette blessure, on soupçonne, au club, que vous la traînez avant même de signer au MCO…

C’est faux ! Lorsque j’ai signé au MCO, j’ai directement rejoint l’équipe qui était en stage ; je me suis entraîné de façon normale et j’ai même pris part à une vingtaine de minutes au match OM- MCO (1/0). Mais comme on dit, quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.

 

Vous être en train de vivre une situation inédite…

Jamais de ma vie, depuis que je joue dans le haut niveau, je n’ai été confronté à une situation pareille. Je souhaiterais que ce soit la dernière fois ; je suis encore jeune, je peux relancer ma carrière dès qu’on me donnera l’occasion d’exercer mon métier de footballeur.

M. S.

 

 

 

 

L’équipe, n’ira pas en Tunisie

Ne devant reprendre la compétition officielle que le mardi 18 avril, soit dans plus de deux semaines, la formation oranaise a songé effectuer un second stage en Tunisie. Alors qu’on a même évoqué la date du départ pour le pays voisin pour jeudi 6 avril, ce stage n’aura pas lieu. En effet, d’après nos informations, le président ne souhaiterait pas gaspiller de l’argent, alors que la trésorerie du club n’a pas enregistré de rentrées financières depuis un certain temps, Ahmed Belhadj l’a même laissé entendre à son proche entourage, nous a-t-on rapporté. Pour le président, il est donc hors de question d’envoyer l’équipe en Tunisie. Ce qui risque de contrarier les plans du staff technique qui souhaiterait un second regroupement à l’étranger.

 

Des passeports de joueurs au consulat

L’autre obstacle qui a poussé la direction à annuler le déplacement au pays voisin est, d’après nos informations, le problème d’effectif ; il y a des joueurs qui ont déposé récemment leurs passeports respectifs au niveau du consulat de France à Oran pour renouveler leur visa. Des passeports qu’ils ne pourraient récupérer probablement avant le 6 avril, date de départ pour la Tunisie. Comme l’équipe ne peut se rendre en stage avec un effectif incomplet, on se dirige donc vers l’annulation de ce dernier.

 

Ce sera dans l’Algérois

En fin de compte, la décision a été prise de regrouper l’équipe, à partir de la semaine prochaine, dans la région du Centre. Cette décision n’est pas fortuite, selon un des proches de l’équipe ; il est facile de trouver des adversaires pour livrer des matches amicaux dans la région Centre avec une multitude d’équipes qui seront disponibles en cette période. Encore mieux, il est envisageable d’organiser des matches contre des équipes de L1 et L2 Mobilis. En cette période, l’équipe, pour maintenir la forme, a vraiment besoin de jouer des matches amicaux, plutôt que de faire un travail foncier.

M. S.

               

 

Couscous au menu

Dans la coutume des familles algériennes, le couscous est un plat qu’on mange le vendredi ; afin de perpétuer cette tradition, hier au complexe Omar-Oucief, le chef cuisinier a préparé un couscous que les joueurs et accompagnateurs ont dégusté avec délectation.

 

Petits bobos

Hormis Delhoum et Souibaah, qui ne sont pas présents au stage en raison de blessures, tous les autres joueurs s’entraînent de façon normale, même si certains, en raison de l’état un peu dur de la pelouse, souffrent de petits bobos.

 

L’entraînement repoussé

Le début de la deuxième séance, hier après-midi, a été retardé de quelques instants, car le terrain du complexe Omar-Oucief devait abriter un match de championnat de division régionale.

 

Souibaah se soigne à Alger

L’attaquant Amine Souibaah, qui a quitté le stage ce mercredi, avait souhaité se soigner chez son kinésithérapeute à Alger. L’ancien attaquant du PAC, qui soigne un début de pubalgie, est autorisé à rester chez lui à Alger jusqu’à la fin de la semaine, a-t-on appris.

 

MCO-MCA le 18 avril

Selon le secrétaire du club, le match en retard MCO-MCA est prévu le mardi 18 avril. Une date, contrairement au club algérois, que les Oranais n’ont pas contestée. C’est dire que leur équipe est repos forcé depuis trois semaines et devrait le rester encore deux autres semaines.

 

Le président n’a pas rendu visite à l’équipe

Alors qu’il avait promis d’assister à l’une des rencontres amicales disputées durant ce stage, Ahmed Belhadj ne s’est pas rendu à Ain Témouchent. Néanmoins, le président appelait chaque jour le secrétaire du club pour avoir des nouvelles de l’équipe.

 

Fin de stage aujourd’hui

C’est aujourd’hui que le stage d’Ain Témouchent prend fin. Après six jours de préparation au complexe Omar-Oucief, l’équipe oranaise, qui effectuera une légère séance ce matin, regagnera Oran à bord du bus du club en début d’après-midi.

 

Soins et récupération

Ce samedi, pour le dernier jour du stage, une séance de soins et de récupération est au programme de l’équipe. A signaler que le complexe Omar-Oucief dispose d’un hammam, d’un sauna et d’un bassin pour le bain de glaces. De quoi permettre aux joueurs de se relaxer les muscles après une semaine de préparation intensive.

 

Le coucou du DJS d’Ain Témouchent

Hier en fin de matinée, l’équipe a reçu la visite de M. Moncef Merabet, le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Ain Témouchent. Ce dernier, venu s’enquérir des conditions de préparation du MCO, a par ailleurs assuré aux Oranais qu’il est disponible pour les aider, si besoin est. Une initiative que les Oranais ont bien appréciée.                 

 

Condoléances

A la suite du décès, en fin de semaine, de l’épouse de Hadj Bouziane, membre de l’AG du MCO, nous présentons aux familles Bouziane et Bouhafsi nos sincères condoléances. Nous prions Dieu Le miséricordieux d’accueillir la défunte dans Son vaste paradis.

 

 

 

Tags:

Classement