Accédez directement au site compétition

Michel : «On n’a pas voulu d’un CRB-NAHD»

Très remonté contre  l’arbitrage jugé  défaillant, le coach Alain Michel n’a pas du tout mâché ses mots après la fin de la rencontre.

« Je pense que ce qui s’est passé lors de cette rencontre n’a absolument rien à voir avec le football. On est venus ici pour réussir un bon coup, avec une stratégie de jeu qui a été mise en place depuis quelques jours déjà et qui visait à défendre crânement notre camp, tout en tentant quelques coups de boutoir en attaque. Jusqu’à la 70e minute, notre plan marchait à merveille, puisque l’USMBA n’a pas eu la moindre occasion de but à se mettre sous les dents, de même que mon équipe d’ailleurs. Notre plan fonctionnait parfaitement, mais voilà que l’arbitre de la rencontre ne vienne fausser le match en sifflant un penalty que lui seul a pu voir, tout en expulsant Gasmi. A partir de là, il n’y avait plus de match, c’était fini pour nous, nous avions compris qu’on était ciblés, et que ce cher monsieur Aouina était envoyé pour nous éliminer, ça ne valait pas la peine de donner plus, la défaite était écrite pour nous. »

Restant sur son amertume et ses regrets après l’élimination de son équipe, le coach Alain Michel en rajoutera d’autres couches : « Vous savez, nous sommes partis en Tunisie pour préparer ce match de coupe comme il se doit. On est rentrés avec des certitudes, mais aussi des absences, sans Herida, Zeddam et Laribi notre mission s’annonçait difficile. Mais les joueurs ont su faire face à cela, en réussissant leur mission à bien, jusqu’à cette fatidique 70e minute qui a vu cette scène théâtrale de l’arbitre. Vous savez, je connais parfaitement bien les rouages du football algérien, et cet arbitre tout particulièrement. Je sais ce qui s’est bien tramé derrière notre dos, on n’a tout simplement pas voulu d’un CRB-NAHD, ça ne faisait pas les affaires de certains, et on a tout fait pour sortir le NAHD. On sort de cette compétition la tête haute. »

M. A.

Le Nasria crie à l’injustice

Battus samedi dernier par une bonne équipe de l’USMBA, les Sang et Or n’arrivent toujours pas à se remettre de cette déconvenue, d’autant plus que sur le terrain le Nasria a fait ce qu’il fallait faire, à savoir contenir les assauts des Bel-Abbésiens et guetter la moindre occasion pour tenter de trouver la faille dans le camp de l’USMBA. La stratégie des Nahdistes a été finalement faussée par une décision arbitrale litigieuse  à la suite du penalty accordé à l’USMBA. Les Nahdistes ont d’ailleurs pris cela comme une véritable injustice, mais les propos tenus par le coach Alain Michel en toute fin de partie laissent entendre que la défaite nahdiste était programmée bien avant la rencontre, visant tout simplement à éviter un certain derby CRB-NAHD qui aurait été bien explosif.

 

Les Nahdistes étaient pourtant bien en place durant 70 minutes

Pour revenir au match en lui-même, le Nasria a bien joué le coup durant les 70 premières minutes du match, en tenant largement tête à une formation de l’USMBA qui n’a rien pu faire pour trouver la faille dans le camp nahdiste. Il faut dire qu’en dépit de l’absence de la triplette défensive Herida-Zeddam- Laribi, les Sang et Or ont parfaitement tenu le coup, en faisant par moments jeu égal avec un adversaire qui avait pourtant bien des arguments offensifs. La paire Bendebka-Satli a, d’ailleurs, parfaitement tenu la baraque durant 70 minutes, réussissant à annihiler toutes les tentatives adverses, jusqu’à cette fatidique 67e minute lorsque  M. Aouina va décider de désigner le point de penalty sur une faute peu évidente de Gasmi sur Benabderrahmane.

 

Une défaite qui n’a affecté personne

La fin de la rencontre a été sans fioriture pour les Nahdistes qui ont rejoint leurs vestiaires tranquillement sans faire le moindre bruit. L’ambiance au sein du vestiaire nahdiste n’était d’ailleurs pas vraiment morose, puisque les joueurs ont pris cette défaite comme un non-évènement  Les Nahdistes ont pris cette défaite comme un non-match, estimant qu’ils ne pouvaient absolument rien faire face à une équipe aidée par son public ainsi que par des paramètres extra-sportifs qui n’avaient pas lieu d’être.

 

La JSK pour se remettre sur les rails

Pour les Sang et Or, il va falloir très vite oublier la défaite de samedi dernier face à l’USMBA pour se concentrer sur le match en retard qui aura lieu ce mercredi à Tizi Ouzou face à la JS Kabylie. Pour les Sang et Or, il est bien important de rebondir lors de cette rencontre, afin de passer la prochain trêve qui s’annonce assez longue dans la sérénité et éviter de signer une troisième défaite de rang, qui plongera le groupe nahdiste dans le doute. Pour le coach Alain Michel, réussir un résultat à Tizi Ouzou est plus qu’important, lui qui voudrait terminer la saison en beauté, en allant chercher une place parmi le TOP 5 du championnat et, pourquoi pas, viser le podium, mais cela passe par une victoire à Tizi Ouzou, chose qui semble difficile à réaliser, mais loin d’être impossible.

 

M. A.

Les joueurs déplorent l’absence de la direction

Du côté des joueurs, et même si l’on a tout donné lors de cette rencontre, l’on a tout de même déploré l’absence de la direction depuis un bon bout de temps. Il faut dire qu’en l’absence du président Bachir Ould-Zmirli qui était préoccupé par les élections au niveau de la FAF, avant de s’envoler pour des affaires professionnelles à Dubai, aucun dirigeant n’a rendu visite à l’équipe durant son séjour tunisien. Les Nahdistes ont par la suite rejoint la ville d’Oran, puis le stade de Sidi Bel- Abbès avec une présence fictif de certains dirigeants qui n’ont pas eu le moindre discours à l’adresse des joueurs. Pire encore, en fin de partie, le groupe nahdiste était tout simplement livré à lui-même, sans la présence du moindre dirigeant pour tenter de réconforter les joueurs.

 

Reprise aujourd’hui pour préparer la JSK

Après avoir accordé à ses joueurs une journée de repos, le coach Alain Michel a donné rendez-vous à ses poulains cet après-midi au complexe Bensiam, pour entamer les préparatifs du match de championnat de ce mercredi, lequel opposera le Nasria à la JS Kabylie.

 

Bouzidi, Khacef et Bouhalfaya en EN U23

En stage à partir d’hier, la sélection nationale des U23 a compté dans ses rangs pas moins de trois joueurs nahdistes. En effet, on y trouve dans le groupe des sélectionnés les noms du gardien de But Zakaria Bouhalfaya, celui du latéral droit Abdelghani Bouzidi, ainsi que du latéral gauche Noufel Khacef. Des éléments qui méritent amplement leur place dans le groupe des U23, au vu de la saison qu’ils réalisent, notamment Khacef et Bouzidi qui sont régulièrement appelés en équipe fanion par le coach Alain Michel.

 

Le coach a formulé une demande pour récupérer Bouzidi

Alors qu’il n’a pas été très content de la prestation de ses latéraux, le coach Alain Michel a formulé officiellement une demande au DTN M. Toufik Korichi afin de récupérer le jeune latéral droit Bouzidi Abdelghani, afin qu’il puisse le faire jouer mercredi prochain face à la JSK. Le coach nahdiste aimerait bien récupérer son jeune latéral, qui avait d’ailleurs été bien brillant lors des quelques matchs qu’il avait disputés avec l’équipe fanion vers la fin de la phase aller, lui qui voudrait le titulariser sur le couloir droit de la défense.

 

Khacef suspendu lui aussi face à la JSK

Le coach Alain Michel avait même demandé à récupérer son autre latéral, à savoir Noufel Khacef, pour qu’il puisse lui aussi le faire jouer mercredi face à la JSK, face à la prestation bien médiocre de Khiat Abdelghani, mais cela ne pourra pas se faire. Et pour cause, Khacef est suspendu à la suite de son expulsion le week-end dernier lors du ¼ de finale de coupe d’Algérie disputé avec la réserve du Nasria face au WAB. Une suspension qui tombe mal pour le Nahdiste, puisqu’il aurait pu signer son retour dans le onze type d’Alain Michel dès cette rencontre devant la JSK.

6 Nahdistes retenus en sélection régionale Centre U18

Un regroupement des joueurs U18 de la région Centre sera effectué cette semaine au niveau d’Aïn Benian. Toujours en lice en coupe d’Algérie de leur catégorie après leur éclatante victoire face au Mouloudia Club d’Oran, le Nasria est le second club le plus représenté dans cette sélection avec pas moins de six joueurs retenus, juste derrière, le PAC, son prochain adversaire en demi-finales de coupe et ses 7 joueurs retenus. Les six sélectionnés nahdistes sont : Nacef Abdellah, Tagmount Chakib, Zerdoum Redouane, Miloudi Oualid, Bounaâs Abdenour, Benbourahla Nedjm-Eddine.

 

 

Tags:

Classement