Accédez directement au site compétition

MCO: les joueurs contre l’idée d’un second stage

 C’est lundi en milieu d’après-midi que la formation oranaise a repris l’entraînement au stade Ahmed-Zabana.

Comme le veut la tradition, avant le début de la séance, Belatoui a tenu un discours. Après avoir brièvement évoqué le bilan du stage effectué à Aïn Témouchent, la semaine écoulée, le coach a sondé les joueurs à propos de la programmation d’un second stage du côté d’Alger, comme le proposerait la direction du club. Tous, à l’unisson, ont répondu par la négative. «Non, coach, on préfère s’entraîner ici à Oran.» Etant lui-même favorable à la non-tenue de ce deuxième stage, Belatoui a toutefois averti le groupe. «De toute façon, si je constate que les joueurs, faute d’une bonne récupération, perdent la forme, je donnerai mon aval pour effectuer ce deuxième stage.» Un avertissement que les joueurs, peu enclins à ce regroupement, devraient prendre très au sérieux.

 

Le coach exige un bon état d’esprit

Tout en relativisant l’altercation verbale entre Natèche et Bellabès lors du dernier match amical disputé à Maghnia, Belatoui a demandé aux joueurs de faire preuve d’un bon état d’esprit. «Si nous voulons avancer, il faudrait que vous soyez tous solidaires ; tout le monde doit tirer le même sens afin de sortir l’équipe de cette crise sportive», préviendra-t-il.

Cela s’est passé avant le début de la séance ; une séance lors de laquelle, on a enregistré la défection de Delhoum et Souibaah (blessés), ainsi que Sebbah et Aoued, pour des raisons inconnues.

 

          M. S.

 

Baba a eu le coach au téléphone

Alors qu’on prévoyait une rencontre entre le premier responsable du club et l’entraîneur en chef, afin de débattre du programme de la préparation, les deux hommes ne se sont pas encore rencontrés. Cependant hier dans la matinée, Belhadj a parlé au téléphone avec Belatoui, a-t-on appris.

 

Natèche : «Le dernier mot reviendra à l’entraîneur et la direction»

 

Le capitaine du MCO confirme que le groupe n’est pas chaud pour un deuxième stage. Toutefois, il affirme que ce sera à la direction de se mettre d’accord avec l’entraîneur à ce propos.

 

Entrons dans le vif du sujet, c’est vrai que les joueurs ne sont pas d’accord pour aller en stage à Alger ?

Disons que il n’y a pas mieux que de se préparer ici à Oran. Déjà, on commence à trouver le temps long avec notre prochain match en championnat qui est prévu le 25 avril (MCO-MCA). Nous avons besoin de travailler beaucoup plus le côté technico-tactique qu’autre chose.

 

Donc pour vous, il est inutile d’effectuer un second stage ?

Il ne faut pas aller si vite ! Nous, les joueurs, sommes des employés du club, donc ce n’est pas nous qui décidions de la tenue ou non de ce deuxième stage. Evidement, le président va se concerter avec le coach ; ce sont les seules personnes qui peuvent prendre des décisions. Quant à nous, les joueurs, nous sommes seulement des exécutants.

 

Mais trouver des adversaires d’un bon niveau est le véritable problème si vous vous préparez ici à Oran…

Désolé, si on veut des matches amicaux, il n’est pas recommandé d’avoir de gros calibres comme adversaires, car n’oublions pas que ces matches amicaux servent de répétition générale avant la reprise du championnat, au cours desquels le coach va tester des variantes ou revoir le positionnement de certains joueurs. Par conséquent, on n’a pas besoin de se frotter à des adversaires de taille, d’autant que l’entraîneur connaît bien les qualités de tous les joueurs, il est avec nous depuis l’entame de la saison. Franchement, il ne faut pas trop focaliser sur le standing de nos adversaires en amical.

 

Le stage d’Aïn Témouchent est-il suffisant ?

Ce regroupement a été bénéfique pour l’équipe ; on retient beaucoup de choses positives de ce stage. On constatera ses effets positifs lors de nos prochaines sorties.

 

Raouf, que s’est-il passé entre vous et Bellabès ?

Juste un malentendu. Cela fait trois ans qu’on évolue Farid et moi dans cette équipe ; ce sont des choses qui arrivent dans le football, mais après, il n’y a rancune entre nous, car nous partageons un même but, celui de tirer l’équipe vers le haut.

M. S.

 

Benchâa aurait opté pour Ajaccio

Récemment on a rapporté une information faisant état du transfert de Zakaria Benchâa en France et que la Fédération française de football aurait saisi son homologue algérien pour délivrer au joueur sa lettre de sortie. A ce moment, on pensait que Benchâa venait de rallier les rangs du FC Nîmes, avant que l’information exacte ne tombe. Le désormais ancien attaquant du MCO va jouer pour le compte du club corse de l’AC Ajaccio ; une information qu’Ahmed Belhadj n’ignore pas. «Effectivement, je viens d’apprendre que Benchâa sera transféré à l’AC Ajaccio, un club qui évolue en L2 française. Quand son agent, qui est Zarabi, m’a demandé de lui délivrer sa lettre de libération, comme c’est un jeune, je n’ai pas voulu le briser en acceptant de lui accorder son bon de sortie. On espère qu’il fera une grande carrière.» Toutefois le président précisera : «Si on l’a laissé partir, c’est parce qu’il refusait de jouer chez nous ; il était même difficile de le convaincre à rester au MCO», tenait à préciser le président mouloudéen.

 

Baba : «Zarabi ne nous a pas contactés depuis»

Si le président du MCO a délivré la lettre de libération à Zakaria Benchâa, c’était sur insistance de Raouf Zarabi. «Vu, ajoutera Baba, qu’il m’a convaincu de le laisser partir, car selon Zarabi, il allait le caser dans un club en France. Néanmoins depuis que j’ai appris que le joueur a opté pour Ajaccio, j’attends toujours que Zarabi m’appelle. A ce jour, il ne l’a pas fait », s’interroge le président qui a fait confiance à l’ancien international, selon lui, en délivrant la lettre de libération à Benchâa, alors qu’il pouvait le bloquer.

M. S.

 

Hassani reprend du service

De retour des Lieux saints, il y a presque une semaine, ce n’est qu’hier que Hassani Krimo s’est rendu au stade. Les retrouvailles avec les joueurs et entraîneurs ont été des plus chaleureuses vu que le plus ancien dirigeant au MCO jouit d’une grande estime, notamment chez les joueurs qui adorent le taquiner et rigoler avec lui.

 

Une séance hier

Hier matin, au programme de l’équipe, une seule séance d’entraînement. Alors qu’un match avec la réserve est prévu ce jeudi matin, l’entraîneur a affirmé aux joueurs que lundi prochain, l’équipe disputera une rencontre amicale avec le RCR au stade Ahmed-Zabana.

 

Aoued et Sebbah ont réintégré le groupe

Absents à la reprise lundi, les deux joueurs ont réintégré le groupe hier matin. A noter que seuls Souibaah et Delhoum, qui sont convalescents, sont absents depuis la reprise. Présent la veille, Nessakh était retenu hier matin par une affaire personnelle ; ce qui justifie son absence ce mardi à l’entraînement.

 

Heriet et Helaïmia écourtent leur entraînement

Hier, le milieu récupérateur Heriet n’a pas fini la séance en raison de douleurs persistantes au dos, de même que Helaïmia qui est grippé.

 

 

    

 

 

 

 

 

 

Tags:

Classement