Accédez directement au site compétition

Laïb : «Dans 5 à 6 jours tout le monde sera régularisé»

Le président du club banlieusard Mohamed Laïb, confronté à des problèmes financiers énormes retardant la régularisation de la situation financière de ses joueurs, a réussi à dénouer cette crise.

Joint hier par téléphone, le boss harrachi nous a fait savoir que les caisses du club seront bientôt renflouées par une somme d’argent conséquente qui lui permettra de régulariser les joueurs et les membres du staff technique. A cet effet, Laib a tenu à préciser que tout le monde sera régularisé dans 5 à 6 jours. «A partir de la semaine prochaine on ne reparlera plus de problème d’argent. On a reçu un chèque qu’on va déposer dans les plus brefs délais à la banque et en principe tout le monde sera régularisé dans 5 à 6 jours. Les joueurs qui étaient présents avec nous mercredi à l’ANEP (Younès, Madani et Hendou) sont au courant et sont même rassurés. Je n’ai pas promis de payer les joueurs  pour ce dimanche, comme je vous l’avais dit, on a de l’argent mais il faut compter une semaine pour régulariser les joueurs et les membres des staffs technique et médical. On ne va pas s’amuser à payer une partie du groupe. Ce n’est  pas une petite sommes, ce sont des milliards quand même et pour éviter les mécontentements on va régulariser tout le monde le même jour », nous déclara le président Laïb.

 

«C’est pour cette raison qu’on n’a pas versé la prime le même jour»

Pour ce qui est de la prime de la victoire face au MCA, versée aux joueurs la semaine passée, le premier responsable du club a expliqué pourquoi il n’avait pas régularisé les joueurs et les membres des staffs technique et médical le même jour. «On ne pouvait pas donner une prime aux joueurs en dehors du stade du 1er-Novembre, mais ce jour-là (jeudi le 30 mars) et lors du match amical joué face au RC Arba, on a fait une exception à la règle, puisque les joueurs qui résident en dehors d’Alger devraient rentrer chez eux et on les a payés là-bas. Je suis gestionnaire, je sais la varié des choses et je ne peux jamais régulariser les joueurs dans un stade en déplacement. Je pense que ce serait honteux de prendre l’argent liquide et aller à l’Arba pour payer les joueurs. Donc, c’est pour cette raison qu’on a régularisé le reste du groupe et les membres du staff technique à la reprise des entraînements au stade du 1er-Novembre », nous a expliqué le boss harrachi.

 

« Combassa n’a pas déclaré les 200 millions qu’il avait perçus»

Revenant sur cette histoire du compte bancaire qui est toujours bloqué, le président Laïb n’a pas manqué de tirer sur son ancien joueur en le traitant de vicieux. Le boss semble confiant et s'attend à un verdict positif pour, enfin, voir les comptes du club être débloqués après avoir été gelés par les instances juridiques à la suite de la plainte déposée par le Guinéen Mohamed Combassa. «Pour l’affaire Combassa, je tiens à vous informer que la CRL nous a condamnés à verser 250 millions et on a versé au joueur 200 millions. Mais comme il est vicieux, il a porté plainte au TAS sans déclarer l’argent qu’il avait empoché. Nous sommes en justice avec lui et nous comptons aller jusqu’au bout pour défendre l’intérêt du club. Pour le déblocage du compte je ne suis pas vraiment inquiet.»

 

«Nous allons programmer un stage bloqué pour bien gérer cette longue trêve »

Interrogé sur l’arrêt du championnat, un repos forcé de 52 jours imposé par la Ligue de Football Professionnel pour la mise à jour du calendrier, Mohamed Laïb estime qu’un stage bloqué d’une dizaine de jours s’impose. Les dirigeants harrachis n’attendent que la programmation de la prochaine journée, soit la date du derby face à l’USMA, pour organiser  un stage bloqué et permettre aux camarades d’Younès de bien gérer cette longue trêve et repartir du bon pied. «Cette trêve imposée par la LFP est certes très longue et risque de freiner les joueurs dans leur élan, mais je pense qu’on n’a pas d’autre choix. On compte organiser un stage bloqué pour permettre au groupe de bien gérer l’arrêt du championnat. On n’a rien programmé pour le moment et on attend toujours la date du match face à l’USMA qui sera probablement reporté.  On ignore encore si on joue le 11 mai le derby ou ça sera un match reporté. On voudrait bien être fixé sur la date du match le plus vite possible pour que le staff technique puisse tracer son programme de préparation.»

M. H.  

 

Cherat entamera les essais

Les dirigeants de l’USMH commencent à préparer le prochain exercice. En effet et pour renforcer l’effectif en prévision de la saison prochaine, les responsables de l’USMH sont sur les traces d’un jeune joueur qui devra entamer les essais ce dimanche à l’occasion de la reprise des entraînements. Il s’agit du jeune joueur Abderrahmane Cherat, en l’occurrence, âgé de 21 ans, il est né le 1er février 1996. Avant de rejoindre l’académie de Nadi El-Wihda où il a passé deux saisons, le milieu de terrain, puisque c’est son poste de prédilection, a porté les couleurs du Paradou AC durant deux saisons en catégorie cades et a été, à plusieurs fois, appelé en sélection nationale de sa catégorie. Sur les raisons qui l’ont poussé à revenir au pays, le joueur affirme : « Après avoir passé quelques saisons en Arabie saoudite à l’académie de Nadi El-Wihda où, dois-je l’avouer, j’ai appris beaucoup de choses et progressé à tous les niveaux, j’ai appelé mon manager Mohamed Merabet qui est d’ailleurs derrière mon transfert en Arabie Saoudite pour lui demander de me trouver un club algérien pour subir des tests et je vais entamer les entraînements avec la formation de l’USMH à la reprise. Je vais tout faire pour décrocher une place dans cette équipe », nous a déclaré le joueur.

M. H.

 

Boulakhoua convole en justes noces

L’actuel joueur et défenseur de l’USMH, Zinelabiddine Boulakhoua, a convolé en justes noces avant-hier. De fait, l’arrière gauche des Jaune et Noir a fêté son mariage le soir du jeudi 6 avril 2017. Un nombre important de ses amis et de la famille sportive a pris part aux festivités. La cérémonie a eu lieu dans sa ville natale à Aïn El-Beida.

Nous souhaitons au couple Boulakhoua une heureuse vie conjugale.

M. H.

 

Belarbi non retenu pour le stage de l’EN U23

Le jeune milieu de terrain de l’USMH, Kamel Belarbi, s’est vu sauter de la liste des 23 joueurs retenus pour le second stage de la future sélection des U23. Présent lors du premier regroupement la semaine passée, le jeune Harrachi a pourtant donné satisfaction lors du match amical joué mardi face au PAC. Contrairement  à Belarbi qui a vu son nom retiré de la liste des joueurs convoqués pour ce second stage qui débutera ce dimanche au Centre Technique National de Sidi Moussa, l’autre joueur des Jaune et Noir Laïd Ouadji quant à lui est retenu. La sélection nationale des U23 prépare les Jeux de la Solidarité islamique et les Jeux méditerranéens de Tarragone en 2018 qui constitueront une préparation pour les Jeux Olympiques de 2020 prévus à Tokyo qui restent le principal objectif de cette équipe. Le DTN Toufik Korichi a dû retirer quelques joueurs nés avant 1997 pour faire appel aux joueurs seniors et renforcer son groupe par des éléments plus expérimentés.  

M. H.

 

Deux matchs amicaux lundi et jeudi

Ayant prévu de jouer deux joutes de préparation mardi prochain, le staff technique de l’USMH et sous la houlette de l’entraîneur Boualem Charef est finalement revenu sur sa décision. Le premier responsable du staff technique du club a finalement apporté des modifications dans son programme de la semaine. Selon notre source, les camarades de Debari disputeront deux joutes amicales, lundi et jeudi. Le premier match se jouera face à la modeste équipe de la JS Azazga à TIzi Ouzou tandis que le second n’est pas encore confirmé. Après les quatre rencontres disputées respectivement face à l’OMR, l’OM, le NRBBE et le SKAF, les camarades de Dahari joueront leurs cinquième et sixième  joute amicales durant cette trêve. Une occasion pour l’entraîneur Boualem Chalef de faire tourner son effectif et permettre à ses protégés de rester compétitifs.

M. H.

 

Aïchi reprendra ce dimanche

Absent depuis plus d’une semaine à cause d’un souci familial, le milieu de terrain Mounir Aïchi devrait reprendre son travail dès ce dimanche à l’occasion de la reprise des entraînements. Le natif d’Oran que nous avons contacté hier après-midi nous a fait savoir qu’il a eu l’autorisation de s’absenter et il sera d’attaque pour la reprise.

M. H.

 

 

Tags:

Classement