Accédez directement au site compétition

MCO: Les joueurs vont interpeller le président

 

Le long arrêt du championnat n’a pas seulement touché la forme des joueurs, mais a eu aussi des incidences sur leur… poche puisque même si la direction les calmait avec les versements de primes de match, cette fois-ci, en raison de cette trêve, ils n’ont pas perçu le moindre centime depuis le mois de décembre.

 

Alors que la direction accuse un retard de quatre mensualités, les joueurs commencent à perdre patience, selon un cadre de l’équipe sous le couvert de l’anonymat. Ces derniers temps, les joueurs se sont posé le problème du retard de leur salaire et des primes. D’ailleurs, ils n’attendent que le déroulement de la prochaine rencontre avec le MCA pour interpeller le président à propos de ce problème, assure notre interlocuteur.

 

D’abord, battre le MCA

Ce n’est pas un secret, le sujet qui fâche le plus le président Ahmed Belhadj est celui de l’argent. Lorsque les joueurs soulèvent le problème du retard des salaires, Baba est souvent remonté contre eux. «Au mois de décembre dernier, ils ont perçu deux salaires, après en guise de récompense, ils n’ont gagné aucune rencontre. Pis encore, l’équipe demeure sur une série de sept matches en championnat sans victoire», se plaignait récemment le président du MCO, qui considère que les joueurs doivent d’abord renouer le succès, au lieu de réclamer leurs salaires. N’ignorant pas les intentions de leur président, les joueurs ont, lors d’une discussion entre eux cette semaine au cours d’une séance d’entraînement, évoqué ce problème : «De toute façon, proposera un des joueurs, pour se mettre en position de force, on doit d’abord battre le MCA.» Si donc par bonheur, l’équipe parviend à se défaire du MCA, les joueurs ne rateront pas l’occasion pour interpeller leur président à propos de ce retard dans le versement des salaires. Même s’ils savent, au préalable, que cela le mettrait en colère, les joueurs sont décidés, d’après toujours notre source, à réclamer leurs droits. «Toutefois si le président ne satisfait pas notre revendication, on sait comment récupérer nos droits après», menace ce cadre de l’équipe. Sans doute, il fait allusion à la CRL qu’ils saisiront au cas où ils n’obtiendraient pas ce qu’ils désirent.

 

Absence d’un manager

Alors que le téméraire dirigeant Hassani Krimo n’est plus avec l’équipe, lui qui avait la particularité de régler en douceur tous les problèmes des joueurs notamment, la direction en s’obstinant à ne pas recruter un manager qui servirait de relais entre l’équipe et le président, pourrait le regretter après, car avec le temps, on se rend compte que beaucoup de choses échappent au président, surtout quand ce dernier n’est pas proche de son équipe, comme c’est le cas depuis plusieurs semaines.

M. S.

 

Ultimes retouches avant le MCA

 

En préparation depuis plusieurs semaines, le club phare de l’Ouest renouera avec la compétition officielle ce vendredi en recevant le MCA dans son antre d’Ahmed-Zabana.

 

En prévision de cette rencontre importante, le MCO livrera une rencontre amicale cet après-midi à Relizane en se frottant au RCR, un adversaire qui l’avait contraint au nul lundi dernier (MCO 2 - RCR 2) dans une rencontre où le staff technique oranais avait fait tourner son effectif. Ce qui ne sera pas le cas pour ce deuxième rendez-vous entre les deux clubs en moins d’une semaine. En effet, le staff technique oranais va sans doute aligner un onze qui débutera la partie vendredi face au MCA. C’est du moins l’information récoltée du proche entourage de l’équipe, même si l’on se rappelle qu’Omar Belatoui, à l’issue du match disputé lundi dernier, avait laissé entendre qu’il fera jouer pour ce deuxième match l’équipe-type. «On donnera plus de temps de jeu aux joueurs qui la composerait», avait déclaré le coach oranais, lequel, pour la précision, ignorait quand il a fait cette déclaration que le match MCO- MCA allait être avancé pour ce vendredi (initialement, ce match devait se jouer le 25 avril). Alors qu’il avait déploré le manque de rythme, Belatoui devrait faire jouer plus d’une heure les éléments qui composeront l’équipe-type. Comme celle-ci pourrait enregistrer un renfort venu de l’équipe réserve, à savoir le jeune et prometteur attaquant Walid Hamidi, l’incertitude demeure quant à la titularisation d’Aoued. Ce dernier, auteur d’une bonne entrée lundi dernier après avoir perdu son statut de titulaire, lors des dernières rencontres en championnat, pourrait à nouveau bénéficier de la confiance de son entraîneur. Sinon pour les autres postes, il est fort probable de voir le coache reprendre les mêmes, sachant que le match de cet après-midi est l’ultime test avant d’affronter le MCA. Nul doute que Belatoui va apporter les dernières retouches avant le grand retour à la compétition officielle.

M. S.

 

Départ à 14h

Pour le déplacement de ce dimanche à Relizane, rendez-vous est donné aux joueurs et accompagnateurs à 14h, a-t-on appris. A signaler que le coup d’envoi du match RCR-MCO est fixé à 16h30.

 

On appréhende la canicule

Depuis quelques jours, le beau temps est revenu ; on a enregistré une hausse du thermomètre, d’où l’appréhension des Oranais pour le match de l’après-midi qui risque, d’après les prévisions météorologiques, de se jouer sous de fortes chaleurs.

 

 

Disséquer le jeu du Doyen

Ce samedi, le futur adversaire du MCO a disputé le match retour en coupe de la CAF face aux Young Africans ; l’occasion pour les membres du staff oranais de suivre ce match diffusé en direct sur le petit écran pour étudier le jeu des Algérois. Il faut dire que dans le camp oranais, on ne néglige aucun détail afin de disposer du maximum d’atouts pour bien négocier ce premier match retard.

 

Le président depuis hier en Espagne

Ce samedi, le président devait s’envoler en compagnie de sa petite famille à destination de l’Espagne pour un séjour privé. Selon nos informations, Ahmed Belhadj sera de retour à Oran en milieu de semaine ; ce qui fait qu’il sera présent pour la chaude empoignade qui attend son équipe face au MCA ce vendredi.

 

Helaïmia en bon capitaine

Titulaire à part entière en équipe première, Mohamed Réda Helaimia, qui a participé aux matches de coupe d’Algérie avec la réserve, dont il est le capitaine en la circonstance, a été l’un des éléments les plus en vue durant la demi-finale contre le NAHD.

 

Un méchoui pour les finalistes

Ravi par la qualification des U21 en finale de la Coupe d’Algérie avant-hier, Tedj, qui n’est autre que le frère du président, a invité les joueurs samedi soir au restaurant du complexe Mezeghena à un méchoui. A signaler que les U21 du club, pour avoir honoré les couleurs du club, bénéficieront d’une prime qui leur sera octroyée par la direction.

Présents tous les deux à la demi-finale des U21

Belhadj et Belatoui ne se sont pas parlé

 

Curieusement depuis plusieurs jours, on ne cessait de parler d’une rencontre entre le président et son entraîneur pour discuter des problèmes de l’équipe et de l’éventualité d’effectuer un second stage. Une option finalement rejetée après que le match MCO-MCA a été programmé pour ce vendredi. Cependant, un fait n’est pas passé inaperçu ce vendredi. Venu assister à la demi-finale de la Coupe d’Algérie des U21, Belhadj a suivi les débats à partir du tunnel ; Belatoui en revanche s’était installé dans la tribune officielle. D’après des témoins, l’entraîneur adjoint Bachir Mecheri, qui est descendu sur le terrain pour saluer le président, lui avait indiqué que Belatoui était présent au stade. Toutefois, cela ne suscitera aucune réaction du président. Ce qui est étonnant car avant ce vendredi, à  chaque fois, le président déclare que faute de temps libre, il n’a pas pu rencontrer son entraîneur. Alors que les deux hommes étaient présents sur un même lieu, pourquoi n’ont-ils pas profité de cette occasion pour évoquer les problèmes de l’équipe ? Mystère, dirions-nous.

M. S.

 

 

 

Tags:

Classement