Accédez directement au site compétition

Laïb : «Prêt à rencontrer Mana»

Le président de l’USMH, Mohamed Laïb, que nous avons rencontré à l’issue de la réunion avec ses joueurs, s’est dit prêt à rencontrer Abdelkader Mana et essayer de trouver une solution pour l’intérêt de l’équipe.

«Pour l’intérêt des joueurs, je suis prêt à le rencontrer et trouver une solution. On traverse une situation très difficile et cette histoire de blocage des comptes a démotivé le groupe», nous déclare Mohamed Laïb. Les camarades de Sofiane Younès, qui n’ont pas encore perçu leur dû et comme nous l’avions rapporté dans l’édition précédente, refusent de reprendre les entraînements et font la pression sur les dirigeants.

 

«Il n’a pas choisi le bon moment»

«Mana a attendu le renflouement des caisses et l’arrivée de l’argent pour bloquer les comptes. Il n’a pas choisi le moment pour faire une chose pareille. Il aurait dû passer à l’action quand on était en crise. Les plus touchés dans cette situation sont les joueurs qui attendaient avec impatience ce jour pour retirer leur argent. Nous avons plus de 5,3 milliards dans les caisses.» Pour l’intérêt de l’USMH, les deux hommes vont se rencontrer dans les prochaines heures et la sagesse devrait l'emporter sur toute autre considération.

 

«J’ai expliqué la situation aux joueurs, à eux de trancher»

Revenant à la réunion tenue avec les joueurs, le boss harrachi nous a fait savoir qu’il a expliqué la situation aux camarades de Boulakhoua pour tenter de les convaincre à reprendre les entraînements. «Je comprends parfaitement la réaction des joueurs. J’ai tenu une réunion avec eux et je leur ai expliqué la situation. Je leur ai promis de trouver une solution et les régulariser avant que la justice tranchera sur cette affaire, maintenant le dernier mot leur revient.» La résolution de ce conflit repose désormais sur l'intervention des sages de l’USMH, qui devront  réconcilier les deux hommes.

 

«On n’a pas encore assuré le maintien»

Le premier responsable de la maison harrachie estime que cette affaire risque de porter préjudice à l’équipe à quelques jours de la reprise de la compétition. «Comme je vous l’avais dit, ce n’est vraiment pas le moment de bloquer les comptes bancaires du club. L’équipe n’a pas encore assuré son maintien et cette affaire risque de nous porter préjudice. Nous avons un match important pour ce dimanche face à l’USMA et les joueurs refusent de s’entraîner. On doit trouver vite une solution pour faire revenir la sérénité dans le groupe, en prévision du reste du parcours», a-t-il conclu. 

M. H.

 

Les joueurs refusent de reprendre

Ne voyant rien venir, les joueurs de l’USMH campent sur leur position en maintenant leur grève pour le 3e jour d'affilée, de même que certains joueurs qui résident en dehors de la capitale ont carrément regagné leurs domiciles familiaux respectifs et comptent revenir à la veille du match face à l’USMA. Les joueurs que nous avons contactés hier matin nous ont fait savoir qu’ils ne comptent pas reprendre aujourd’hui et ils vont attendre jusqu’à la régularisation de leurs arriérés pour retrousser les manches et reprendre les entraînements.

 

Le staff technique solidaire

Le problème financier continue de perturber les joueurs et par ricochet le travail de l’entraîneur Boualem Charef qui ne sait plus à quel saint se vouer. Constatant que les choses continuaient à traîner et qu'ils allaient encore devoir attendre avant de toucher leur argent, les joueurs harrachis ont décidé de ne plus s'entraîner avec l'espoir que cette mesure radicale fasse enfin bouger les choses. Même le coach Boualem Charef et ses adjoints seraient solidaires avec les joueurs, car contrairement aux semaines écoulées, le premier responsable du staff technique des Jaune et Noir n'a pris aucune initiative pour les raisonner. Le premier responsable du staff technique des Jaune et Noir souhaite la régularisation de ses poulains pour poursuivre son programme et l’appliquer à la lettre et bien préparer le derby de dimanche face aux voisins usmistes. Présent mardi au stade, Boualem Charef n’a pas assisté à la réunion.

M. H.

 

 

Boulakhoua : «On est dans le flou»

 

L’USMH traverse encore une fois une situation très difficile, avec en ce moment un conflit à la présidence et des joueurs impayés…

C’est franchement lamentable et désolant. Cette situation n’est pas faite pour rassurer les joueurs, alors que la fin de la saison ne s’annonce pas de tout repos et nous devons récolter encore des points pour assurer le maintien. L’USMH ne mérite pas cela.

 

Le président Laïb vous a réunis aujourd’hui (Ndlr : l’entretien réalisé mardi), il vous a dit quoi plus exactement ?

Laïb nous a expliqué ce qui se passe actuellement dans la direction du club et cette histoire de blocage des comptes bancaires. Il nous a promis de débloquer la situation et nous régulariser le plus vite possible. On s’est réunis une seconde fois entre nous (les joueurs) et on a pris la décision de poursuivre la grève et faire la pression sur les dirigeants pour nous régulariser. L’USMH est un club respectable qui a une histoire et de merveilleux supporters. C’est le club de tous les Harrachis. Des hommes ont veillé depuis l’existence de ce club à sa pérennité, et il ne mérite pas ce qui lui arrive. Ce genre de conflit n’arrange personne et notamment les joueurs qui ne sont pas payés depuis plusieurs mois.

 

La situation est devenue plus compliquée, à quelques jours de la reprise de la compétition, qu’en pensez-vous ?

Que voulez-vous que je vous dise. Je suis un simple joueur et le volet administratif n’est pas de mon ressort. Ceux qui ont la responsabilité du club doivent être à la hauteur et faire le nécessaire pour que l’USMH ne manque de rien, même si je sais que de nombreux clubs connaissent aussi des difficultés sur le plan financier. C’est aux dirigeants de trouver la solution s’ils veulent sauver le club. J’espère que tout finira par rentrer dans l’ordre.

 

Votre préparation pour le derby est chamboulée…

Ce n’est pas de notre faute. Nous les joueurs on a trop patienté et on ne peut plus attendre. Il faut savoir que la force de l’USMH, c’est l’harmonie au sein du groupe et du staff technique et la formidable ambiance qui règne parmi les joueurs. L’entraîneur et les membres de son staff sont sages, connaisseurs et très complémentaires. Leur message passe bien parmi les joueurs. Et en cas d’échec, les dirigeants devront endosser la responsabilité.

 

Vous êtes en fin de contrat, avez-vous discuté avec les dirigeants pour une éventuelle prolongation ?

Non, pas encore. Je sais bien que je suis en fin de contrat, mais je n'ai pas encore rencontré les dirigeants pour discuter avec eux de mon avenir. Du moment que le championnat n'est pas encore terminé, je préfère me concentrer sur les six derniers matchs qui s'annoncent importants.

 

Avez-vous reçu des contacts des autres clubs ?

Effectivement, j’ai reçu plusieurs contacts des clubs de Ligue 1 Mobilis, mais comme je vous l’ai déjà dit, tant que je n’ai pas encore rencontré le président, je ne peux pas négocier avec un autre club. Toutefois, je donne toujours la priorité à ce club qui m’a fait un nom et auquel je reste toujours reconnaissant. Tout sera clair prochainement.

M. H.

 

Bouamrane de retour

Parti en France pour effectuer les examens médicaux et soigner sa blessure, le Franco-Algérien Youcef Bouamrane se trouve depuis samedi à Alger. Le défenseur de l’USMH, que nous avons rencontré à l’issue de la réunion avec le président Laïb, nous a fait savoir qu’il s’est débarrassé complètement de sa blessure et qu’il est apte à reprendre les entraînements.

Ils ont fait passer l’intérêt du club

Les joueurs ont repris l’entraînement

 

Les joueurs harrachis ont repris hier en fin d’après-midi l’entraînement en participant à la séance programmée au stade du 1er-Novembre d’El-Harrach, mettant ainsi fin à la grève qu’ils ont entamée depuis plusieurs jours en guise de protestation contre la non-perception de leur argent. Les joueurs, qui se sont réunis, ont fait passer l’intérêt du club avant leur intérêt personnel car ils savent bien que l’équipe n’a pas encore assuré son maintien en L1 Mobilis. Malgré la situation catastrophique suite au blocage du compte par l’ancien président Mana, qui a pris l’équipe en otage, les joueurs ont décidé de continuer la saison en dépit de tous les problèmes afin de sauver l’équipe et honorer ainsi leurs engagements. Par ce geste, ils ont voulu montrer au public harrachi qu’ils sont attachés aux couleurs du club banlieusard et qu’ils ne sont pas des traîtres. De son côté, le staff technique a décidé de poursuivre sa mission et de relever le défi comme il l’a toujours fait. Le coach Boualem Charef, qui a toujours tenu ses engagements, a demandé aux joueurs de rester solidaires et d’être concentrés sur le travail afin de bien préparer le match de dimanche contre l’USMA au stade du 5-Juillet.

M. H.  

 

ESS-USMH le 12 mai à 16h

La LFP a programmé le match de la 26e journée de L1 Mobilis entre l’ESS et l’USMH pour le vendredi 12 mai à 16h au stade du 8-Mai-45 à Sétif. Cette rencontre sera retransmise en direct sur le petit écran.

 

 

Tags:

Classement