Accédez directement au site compétition

CRB : Le staff technique remotive le groupe

Depuis un moment et pour de multiples raisons, le staff technique s’efforce à bien accomplir son rôle de psychologue.

Demi-finale de la coupe d’Algérie reportée à une date qui reste toujours inconnue, salaires impayés, très longue trêve de plus d’un mois et tout récemment défaite en match de championnat sont tous des facteurs qui influent négativement sur le moral du groupe. Le staff technique le sait très bie,n ce qui le pousse donc à redoubler d’effort pour bien effectuer son travail de psychologue à travers lequel on vise de donner davantage de motivation et d’envie de gagner aux joueurs. «Dans de tels moments, il faut beaucoup parler aux joueurs», nous a affirmé Badou Zaki récemment. Hier lors de l’entraînement, ce dernier et ses adjoints se sont une nouvelle fois adressés à l’équipe avant de commencer à travailler. Ils leur ont beaucoup parlé afin qu’ils puissent gérer leurs problèmes actuels et bien se concentrer sur leurs prochains rendez-vous. Le coach nous a indiqué dans le même sillage que sa plus grande crainte est que ses joueurs soient saturés en raison du rythme de compétition intense que la programmation oblige, ajouter à cela cette histoire des salaires impayés qui ne cesse de préoccuper constamment tout le monde.

 

Badou Zaki prépare Feham pour le derby

A la fin de la séance d’entraînement d’hier matin, Badou Zaki et Feham Bouazza ont eu un moment de discussion en tête à tête. Les deux hommes parlaient d’aspects tactiques et de certains automatismes offensifs que l’équipe devrait adopter qui pourraient la rendre plus efficace. Le coach a évoqué plusieurs points avec son joueur et le prépare ainsi pour mener le jeu du CRB face au NAHD. Le technicien marocain sait très bien qu’en présence de Feham les choses iront mieux pour son groupe d’un point de vue tactique et a pu le confirmer lors du dernier match face à l’OM.

S. B.

Feham : «C’est ma dernière saison au Chabab»

 

Accosté par nos soins hier matin à l’issue de la séance d’entraînement, Feham Bouazza nous a accordé un entretien dans lequel il nous parle de ses rapports avec l’entraîneur en chef mais également de son avenir. Le milieu de terrain nous a affirmé que la direction s’est rapprochée de lui pour renouveler son contrat, mais…

 

Comment s’est déroulée la reprise ?

Il y avait du dégoût au début à cause de cette dernière défaite, mais tout a vite disparu quand on a commencé à travailler. On pense désormais à notre prochain match contre le NAHD. Donc il y a de l’envie de se relever en gagnant ce derby, ce qui fait qu’on soit mieux moralement.

 

Qu’est-ce qui n’a pas marché face l’OM ?

Je pense qu’on manqué de chance, c’est tout. Sinon si on revoit le match, on s’apercevra qu’on a bien joué et qu’on était bien en place dans nos actions. On s’est déplacés pour ramener une victoire, donc on considère que par rapport à la manière avec laquelle on a joué ce match on méritait bien mieux qu’une défaite.

 

Que pensez-vous de votre prochain match face au NAHD ?

On pense que ça sera un match difficile. Ce genre de matchs le remporte généralement celui qui joue avec plus d’envie. Nous on en a en tous cas, mais on doit continuer à travailler pour être au top le jour J.

 

Est-ce que ça vous dérange le fait que la demi-finale de la coupe ne soit pas encore programmée ?

Oui, ça nous dérange parce que la coupe d’Algérie fait partie de nos objectifs et c’est une de nos sources de motivation. Mais on fait de notre mieux pour nous concentrer sur nos matchs de championnat qui ont également de l’importance pour nous. Donc on patiente.

 

Qu’est-ce que ça vous a fait de rejouer à nouveau vu que vous étiez personnellement en désaccord avec l’entraîneur ?

Ça m’a fait plaisir de rejouer et de porter les couleurs du CRB, et c’est toujours le cas quand je joue. Ça me rassure. Et pour ce qui est de cette histoire avec Badou Zaki, je ne veux faire aucun commentaire. La page est tournée.

 

Depuis une période on parle de votre départ du CRB surtout depuis le problème que vous avez eu avec Badou Zaki. Qu’en est-il au juste ?

C’est vrai mon départ est d’actualité et ce n’est pas une rumeur. C’est ma dernière saison avec le CRB. Cela n’a rien à voir avec ce qui s’est passé dernièrement, mais ça a été décidé bien avant. D’ailleurs la direction s’est rapprochée de moi pour me proposer de prolonger mon contrat chose que je n’ai pas voulu faire.

 

Pourquoi voulez-vous partir ?

Je veux partir parce qu’il est temps de le faire. J’ai tout fait pour être à la hauteur depuis que je suis avec le CRB et mon plus grand souhait est de quitter le club la tête haute en remportant la coupe d’Algérie. J’espère que ça va se réaliser.

 

Où est-ce que vous irez ?

Pour le moment je n’en ai pas la moindre idée. Il me reste encore du travail avec le CRB et c’est encore tôt pour prendre une quelconque décision. Je réfléchirai mûrement avant de faire quoi que ce soit.

S. B.

Reprise hier

L’équipe fanion du Chabab Riadhi de Belouizdad a repris du service hier matin au stade du 20-Août. Cette séance a été consacrée comme de coutume au décrassage pour les titulaires et les remplaçants ont eu droit à beaucoup plus de travail. Ces derniers, après avoir effectué des exercices physiques, ont disputé une sixte à travers laquelle le staff technique a voulu perfectionner le jeu collectif.

 

Le groupe au complet

L’entraînement d’hier a connu la présence de tous les joueurs, ce qui a permis à l’entraîneur de bien appliquer son programme. En prévision du prochain derby face au NAHD, le groupe affichait beaucoup de motivation, notamment chez les jeunes.

 

Les joueurs attendent toujours leurs salaires

Mis à part le côté sportif, les hommes de Badou Zaki ne supportent plus la situation financière que la direction en place leur impose depuis un bon moment. La plupart d’entre eux attendent leurs salaires depuis plus de six mois. Ils veulent que tout cela se règle. Il faut dire que si les dirigeants ne font rien très prochainement, cela risque d’avoir de très mauvaises répercussions sur le moral des joueurs. Notons qu’il n’y a pas que ces derniers qui ne sont pas payés, pratiquement tous les employés du club se trouvent dans la même situation.

La sortie de Kerbadj fait sensation à Belouizdad 

L’interview de Kerbadj parue dans les colonnes de Compétition a fait beaucoup de bruit du côté de Laaqiba. Les inconditionnels du Chabab n’ont pas omis, bien évidemment, de décortiquer les déclarations de l’ancien président de leur club ; certains d’entre eux penseraient même que son retour n’est pas à écarter. Pour eux, le fait qu’il quitte son poste de président de la LFP en fin de saison devrait le rapprocher davantage du CRB, mais toujours est-il que dans le milieu des supporters belouizdadis les avis ne sont pas unanimes en ce qui le concerne. Certains souhaitent qu’il revienne surtout que le club se porte très mal actuellement concernant la manière avec laquelle il est géré, mais, pour d’autres, ce n’est pas le cas. Ces derniers sont du même avis que Reda Malek. Ils pensent que si le CRB s’est porté mal ces dernières années c’est parce qu’il n’a pas été assez protégé par son ancien président qui, pour eux, du haut de la LFP, devait œuvrer de sorte à ce que le Chabab ne soit pas en difficulté. La troisième catégorie, quant à elle, pense qu’un retour de Kerbadj serait la meilleure chose qui puisse arriver au club pour la simple raison qu’il sera bel et bien plus probant que l’actuel président et que le dernier titre que les Belouizdadis ont brandi remonte à la période où l’actuel patron de la LFP était au CRB.

S. B.

 

 

 

Tags:

Classement