Accédez directement au site compétition

USMH : Charef, Abdelaziz et Haniched sur le départ

Le retour des joueurs aux entraînements est, certes, une bonne nouvelle pour les supporters, mais ces derniers retombent vite dans la déprime en apprenant que les membres de la barre technique seraient sur la voie de départ.

De sources crédibles et très au fait des affaires de la maison, nous apprenons que l’entraîneur en chef, Boualem Charef, aurait décidé de se retirer de la barre technique. Pour quelle raison ? Nos sources précisent, dans ce registre, que le retour du président Abdelkader Mana aurait contraint Charef à réfléchir à un aller sans retour. Il convient de souligner qu’il serait fortement réclamé du côté de l’autre club de la capitale, à savoir le NA Hussein Dey. Comme le coach Boualem Charef et le président (revenant) Abdelkader Mana ne font pas bon ménage, il était clair que l’entraîneur prenne ses distances. L’on se rappelle que les deux hommes se son livrés une véritable guerre la saison passée. Boualem Charef ne cessait d’accuser Mana de ne pas faire l’essentiel pour l’équipe, tandis que Mana pointait du doigt son coach, estimant qu’il refuse de collaborer avec lui. Mana était allé, dans ses différentes interventions dans la presse, jusqu’à annoncer le limogeage incessant de Charef. Le départ, par la suite, de Mana, conjugué à l’arrivée de Mohamed Laïb, a fait que Charef poursuive sa mission. Son probable retrait ne sera pas dans l’intérêt des Jaune et Noir surtout en cette phase cruciale de fin de saison. Entre le marteau du purgatoire et l’enclume du départ de l’entraîneur en chef, l’équipe de l’USMH est soumise à l’incertitude des lendemains. A noter que Charef n’est pas le seul qui songe à se retirer après le retour de Mana. A en croire toujours nos sources, l’entraîneur adjoint, Hocine Abdelaziz, et le chargé de la préparation des gardiens de but, Mohamed Haniched, auraient décidé eux aussi d’emboîter le pas à leur…chef. Tout comme ce dernier, ils ont brillé par leur absence de l’entraînement d’hier. Un coup dur pour la stabilité de l’équipe d’El-Harrach qui ne peut compter désormais que sur la bonne volonté des joueurs pour espérer sauver les meubles.

A. N.Les joueurs mettent fin à la grève

 

Par AMINE NAOUFEL

  

Flux et reflux. C’est la situation qui prévaut actuellement à l’USM El-Harrach. Mercredi dernier, les joueurs ont annoncé l’enclenchement d’un mouvement de débrayage après que la direction du club a accusé un nouveau retard dans le paiement de leurs arriérés.

 

Une grève qui allait mettre en danger l’avenir de l’équipe puisqu’elle se dirigeait vers un forfait en championnat à l’occasion du match en déplacement demain contre l’Entente de Sétif pour le compte de la 26e journée de la Ligue 1 Mobilis. Soumise au risque de la suspension née du forfait, l’USMH aurait compromis grandement ses chances de rester parmi l’élite la saison prochaine. Tout a changé toutefois dans la soirée, et ce, après que le président Laïb eut annoncé la passation du «pouvoir» à Abdelkader Mana. Celui-ci est parvenu à débloquer les comptes, procédant, du même coup, au paiement de trois mois de salaires à quelques joueurs. L’opération devra se poursuivre pour que tous les joueurs soient régularisés rapidement. C’est ce que nous avons appris de sources généralement bien informées, indiquant que les joueurs ont décidé, par la suite, de mettre fin à leur grève. Les coéquipiers de Younès Sofiane ont repris, en effet, le chemin des entraînements hier au stade du 1er-Novembre de Mohamadia. C’est dire que les Jaune et Noir vont effectuer le déplacement à la capitale des Hauts Plateaux pour donner la réplique au leader sétifien dans un match plein d’enjeux pour les deux équipes. Si l’Aigle noir est tenu de l’emporter pour espérer préserver sa première place et consolider, par la même occasion, ses chances de remporter le titre, l’USMH, pour sa part, est soumise à l’obligation de résultat afin d’ajouter au moins une précieuse unité à son capital afin d’assurer un peu plus son maintien.

A. N.

 

Il cède le pouvoir à Mana

Quand Laïb pense à l’intérêt du club

 

C’est une sortie le moins que l’on puisse dire émouvante que celle du président Mohamed Laïb en conférence de presse mercredi dernier. Voir Laïb en larmes, c’est vraiment touchant. En dépit des reproches de certains supporters, il serait peu correct de balayer d’un revers de main tout ce qu’il a fait pour le club. Laïb peut sa targuer d’avoir eu le courage de reconnaître la légitimité de Mana, se montrant disposé à lui donner le «pouvoir». Un geste qui dénote, on ne peut plus clairement, son sens des responsabilités. Laïb aura mis l’intérêt du club au-dessus de  tout autre considération juste pour qu’il puisse terminer sereinement la saison. Rendre à Césare ce qui apparient à Césare dixit l’adage. Il faut louer le mérite d’un président qui a toujours su trouver, grâce à son génie, la bonne forme pour faire contre mauvaise fortune bon cœur. En dépit du manque flagrant et chronique de ressources financières, l’USM El-Harrach s’est permis le luxe d’atteindre la finale de la coupe d’Algérie en 2011 perdue contre la JS Kabylie (1-0) et de terminer la saison 2012/2013 en deuxième position. Pendant que les autres clubs mettent des milliards pour recruter des noms sans garantie de résultats, l’USMH s’est toujours mise à la disposition des jeunes talents qui y font un tremplin. Il suffit de citer, entre autres, Bounedjah, Belkaroui, Azzi, Abid et Doukha. La question qui mérite désormais d’être posée est : si Mohamed Laïb avait les mêmes moyens que les autres clubs dits «gros budgets», quelle aurait été la situation de l’USMH actuellement ?

A. N.   

 

Younès a dirigé la séance d’hier

Après avoir décidé de mettre fin à leur grève, les joueurs de l’USMH ont repris l’entraînement hier au stade du 1er-Novembre de Mohamadia. Prévue initialement à 10h, la séance a débuté trente minutes plus tard. Les joueurs ayant attendu l’arrivée des membres de la barre technique pour débuter l’entraînement, en vain. Ainsi, pour combler leur absence, le capitaine d’équipe, Younès Sofiane, s’est reconverti l’espace d’une matinée en entraîneur pour diriger la séance.  

 

…Des absences à l’entraînement

Malgré le fait que le groupe ait décidé d’interrompre le débrayage, certains joueurs ont brillé par leur absence à la séance d’entraînement d’hier matin. Selon les informations en notre possession, les joueurs absents sont ceux qui n’ont pas encore perçu leurs arriérés.

A. N.

 

Vers une marche des supporters

Les supporters de l’USM El-Harrach sont au summum de leur colère. Ils stigmatisent la situation déplorable dans laquelle se trouve désormais leur équipe favorite. A quelques encablures de la fin de la saison et devant la menace de la relégation, les dirigeants du club continuent à sa battre pour le «pouvoir». C’est tout l’avenir de l’équipe qui est, du coup, menacé. Une simple virée dans les fiefs des supporters du club nous permet de constater leur forte déprime. A coups de messages écrits sur les murs, les supporters appellent les dirigeants à s’en aller et laisser place à une novelle génération de gestionnaires en mesure de rendre à la Maison-Carrée ses lettres de noblesses. Dans ce sillage, nous apprenons de sources généralement bien informées que des supporters préparent une marche pacifique pour faire entendre leur voix désapprobatrice de ce qui se passe au club. 

A. N.

 

Départ ce matin pour Sétif

En prévision de la prochaine sortie en championnat professionnel de Ligue 1 Mobilis, l’USM El-Harrach donnera la réplique à l’Entente de Sétif au stade du 8-Mai-45. La direction du club a programmé le déplacement pour ce matin. Le voyage se fera par route.

…………………………………………….

ESS – USMH ne sera pas télévisé

En dépit du caractère capital du match entre l’ES Sétif et l’USM El-Harrach dans la mesure où les Sétifiens luttent pour le titre et les Harrachis pour le maintien, la télévision publique nationale n’a pas jugé utile de le retransmettre en direct. Les supporters des deux équipes, qui n’auront pas la chance de prendre place dans les gradins de l’enceinte du 8-Mai-45, seront tenus de se rabattre sur leur transistor pour suivre les détails du match.

 

 

Tags:

Classement