Accédez directement au site compétition

Les Oranais crient au scandale

 

Vendredi en début de soirée, un responsable de la LFP appelle le secrétaire du MCO pour suggérer se décaler de 24 heures la rencontre USMA-MCO prévue ce lundi. Le dirigeant oranais lui rétorque qu’il va voir avec l’entraîneur Jean-Michel Cavalli, qui est le premier responsable technique du club.

 

Quelques instants plus tard, le secrétaire l’informe que ce n’est pas possible et que même le président Ahmed Belhadj s’oppose au changement de date de cette rencontre. Néanmoins, la LFP, qui était décidée à céder à la pression de l’USMA qui avait demandé le décalage de la rencontre pour mardi, publie aussitôt après sur son site, un communiqué dans lequel elle annonce le décalage de la rencontre USMA-MCO pour le mardi 16 mai. Très remonté par ce qu’il considère comme la politique du deux poids deux mesures, Baba intervient dans la soirée sur une chaîne privée : «C’est absurde ! On favorise un club (sans citer le nom de l’USMA) au détriment d’un autre.» Et de menacer : «Lundi, on se présentera au stade Omar-Hamadi pour jouer ; que chacun prenne ses responsabilités !» Dépité par ce qu’il qualifie d’injustice, Baba, sur un ton ironique, envisage selon lui : «Je vais louer une maison à Alger afin d’être toujours près de ces décideurs ; le jour du match, je descends à Oran pour soutenir mon équipe.» Allusion faite au diktat des présidents de club du Centre. Avant le MCO, d’autres équipes l’avaient appris à leurs dépens, notamment le CSC et l’ESS.

 

Kerbadj pointé du doigt

Il faut dire que dans le camp oranais, un homme est décrié pour sa passivité dans cette affaire, c’est Mahfoud Kerbadj : «C’est parce qu’il est partant le 17 mai, il cherche à gagner la sympathie des présidents de club algérois étant donné qu’il réside à Alger ; mieux vaut pour lui de gagner leur sympathie…» Critiqué sévèrement par les responsables de l’ESS, décidément l’Algérie du football ne gardera pas de bons souvenirs des derniers jours de Mahfoud Kerbadj à la tête de la LFP.

 

On a refusé de retarder de 2 heures CAB-MCO 

Si les Oranais se sont révoltés contre la LFP, c’est parce qu’ils gardent encore en mémoire les mésaventures de leur déplacement à Batna en automne dernier. Pour rappel, l’avion d’Air Algérie, à bord duquel la délégation devait rallier Batna, fut contraint en raison de mauvaises conditions climatiques, de rebrousser chemin. Une fois à l’aéroport d’Alger, alors qu’il était 21h, le club a sollicité la LFP pour décaler d’un jour le match ; il essuiera un niet catégorique de la LFP qui arguera que le président du CAB Farid Nezar, qui est un membre du conseil d’administration de la… LFP, ne veut pas décaler la rencontre d’une journée. Après les Oranais ont demandé de décaler de deux heures le coup d’envoi du match prévu à 15h ; la LFP ne répond pas favorablement à cette demande. La délégation oranaise qui a ralliée par route Batna est arrivée à 03h30 du matin. Douze heures plus tard, l’équipe était sur le terrain de Sefouhi pour jouer le match. C’est pour rappeler que le club oranais n’a jamais été avantagé par la LFP ; bien au contraire, depuis longtemps, il fait partie des clubs de l’élite professionnelle souvent pénalisés par cette structure qui montre, au fil du temps, qu’elle fonctionne à deux vitesses.

M. S.

 

Souibaah : «Le groupe revit»

 

 

Pour la confrontation avec l’USMA, l’entraîneur Cavalli songerait à sortir la carte du jeune attaquant formé à l’école du Paradou. Débarrassé de ses soucis de santé, cet élément travaille pour retrouver la forme qu’il a affichée à la phase aller.

 

L’équipe est-elle prête pour la confrontation avec l’USMA ?

Après la dernière victoire, on a l’impression que le groupe revit. On voit désormais le bout du tunnel. Aidés par cet état d’esprit positif, on ne peut qu’entrevoir avec sérénité la rencontre avec l’USMA. même si on jouera à l’extérieur et de surcroît devant un adversaire qui vient de gagner par un score confortable en compétition continentale. Si nous sommes dans un bon jour, ça reste quand même jouable.

 

Il paraît que Cavalli exige un résultat positif…

Avez-vous vu un entraîneur qui n’exige pas de ses joueurs des résultats positifs ? Toutefois, le contexte de la rencontre, qui intervient après notre probant succès sur le leader l’ESS, fait que nous devons démontrer que celui-ci n’est pas un feu de paille, d’où notre farouche détermination à faire bonne figure demain à Alger.

 

Le fait que l’USMA a joué ce vendredi, vous serez logiquement plus frais que les Algérois…

Mais ils viennent de battre leur adversaire par le score de 3 buts à 0 (USMA- Al Ahly Tripoli 3/0) ; donc ils vont nous affronter avec un excellent moral. On aimerait bien qu’ils soient un peu fatigués, si tel est le cas, on essaiera de l’exploiter à fond, afin de rentrer à la maison avec le meilleur résultat possible.

 

Libérés du fardeau du maintien, vous jouerez les ultimes rencontres avec moins de pression…

Notre ambition est d’améliorer notre classement. Pour être honnête, on n’a pas abdiqué dans la course pour le podium, on va donc jeter toutes nos forces lors cinq derniers matches de la saison pour finir avec le meilleur classement possible.

 

Quel impact a eu sur le groupe le récent changement d’entraîneur ?

Désolé, je ne souhaiterais pas répondre à cette question, je laisse le soin aux spécialistes de le faire. Je suis un joueur du MCO, il n’est pas de mon ressort de juger mes entraîneurs.

 

Il paraît que Cavalli songerait à vous aligner dans l’équipe de départ pour ce match…

Je suis à la disposition de l’équipe et de l’entraîneur, je me tiens donc prêt pour jouer. Maintenant le dernier mot revient toujours au coach.

 

Les supporters souhaiteraient vous revoir dans la forme de la première phase de la saison…

C’est vrai que mes performances, pendant la phase aller, étaient bonnes, mais comme tout le monde le sait, j’ai été victime d’une tenace blessure (début de pubalgie). Ce qui a influé sur mon rendement. Petit à petit, je suis en train de retrouver toutes les sensations perdues, je veux finir la saison sur une bonne note.

M. S.

 

Annulation de la réservation  

Pour le déplacement à Alger, la direction du MCO avait réservé à l’hôtel Saray de Kouba. Une fois la réservation faite, le gérant de cet établissement a informé les Oranais qu’ils ne seront accueillis dans cet hôtel que le dimanche car le lendemain, il affichait complet. A cause du changement de la date du match, la direction est obligée de voir avec un autre établissement.

 

Un jour de plus pour Helaïmia

Si le décalage de la rencontre USMA- MCO a irrité au plus au point dirigeants et entraîneurs du club, il fait toutefois l’affaire des joueurs qui devaient participer hier à la finale de la Coupe d’Algérie U21, notamment Helaïmia qui est un titulaire en puissance dans l’équipe première, qui va bénéficier d’un jour de repos supplémentaire.

 

Chamboulement du programme

C’est le cas de le dire ; avec le changement de date du match, le club oranais va devoir revoir son plan de voyage, mais surtout les plans de l’entraîneur qui sont contrariés. C’est la raison pour laquelle Cavalli s’est opposé au décalage de 24 heures de cette rencontre.

 

            

 

 

 

 

 

 

Tags:

Classement