Accédez directement au site compétition

FAF-LFP, stop au bricolage !

La FAF a décidé de reporter  les demi-finales de la coupe d’Algérie qui devaient se tenir les 19  et 20 mai aux  20 et 24 juin suite à la réunion tenue  hier, au siège de Fédération algérienne de football et à laquelle ont participé les responsables de la FAF, la LFP et la commission de la coupe d’Algérie.

La FAF a pris cette décision dans le souci du respect du bon déroulement des journées restantes du championnat de Ligue 1 Mobilis, selon le communiqué de la FAF publié sur son site officiel. Par ailleurs la LFP a procédé à des modifications dans la programmation des journées encore à disputer en L1 Mobilis.

 

Coupe d’Algérie

CRB-USMBA le 20 juin au 20-Août

MCA-ESS le 24 juin à Bologhine

 

Championnat

CSC-MCA le 19 mai à Benabdelmalek (mise à jour de la 26e journée)

 

Ghrib : « Puisque c’est ainsi, nous on ne jouera pas vendredi»

Omar Ghrib ne voulait pas répondre aux provocations du président sétifien Hamar, hier il est sorti de son silence pour déclarer ceci : «C’est honteux ce qui se passe dans le foot algérien. Un président qui menace de se retirer et exige des arbitres étrangers, alors qu’il a oublié, il n’y a pas longtemps, qu’il est passé en finale en battant l’USMH en demi-finale avec l’aide de Benouza qui lui a offert deux penalties. Il est venu au 5-Juillet et l’arbitre l’avait aidé aussi. Un retour du hors-jeu de Djabou, mais le but a été validé. On a perdu chez nous et on n’a rien dit. Car, on sait que ce sont des erreurs d’arbitrage, des fois avec toi et d’autres contre toi. Mais, ce qui me révolte c’est qu’après avoir versé quelques larmes, le programme a été chamboulé. Puisque c’est comme ça nous aussi, on ne jouera pas vendredi le CSC.»

« Je dis à ces responsables de la FAF que celui qui ne peut pas gérer  n’a qu’à céder sa place»

Omar Ghrib reproche aux responsables de la FAF et bien sûr au président Zetchi le fait de ne pas prendre des décisions fermes qu’ils plaisent ou pas, il faudra juste les suivre. D’ailleurs, il dira à ce sujet ceci : « Je dis à ces responsables de la FAF que celui qui ne peut pas gérer qu’il cède sa place. Je ne comprends pas tout ce remue-ménage. Il n’a pas le droit de parler de la domiciliation. C’est le MCA le premier tiré et c’est lui qui a tous les droits de choisir où il jouera sa demi-finale. Il craint surtout de perdre le championnat et la coupe et c’est pour cela, qu’il fait tout ce tapage. Pire encore, il dit que c’est un complot contre lui. Moi je dis, qui se prend la tête de toi. Moi, je m’occupe de mon club et pas des autres. Avec tout le respect que je porte aux Sétifiens, je lui dis que 1000 arbitres t’ont aidé.»

 

Badou Zaki : «C’est du n’importe quoi»

Par Sofiane Boulaouche

L’entraîneur en chef du Chabab a été tout comme les supporters de son équipe abasourdi par le nouveau report de la demi-finale de la coupe d’Algérie.

«Que voulez-vous que je vous dise», a-t-il déclaré avant de poursuivre : «Mais c’est du n’importe quoi de jouer un match officiel et quel match ! Une demi-finale un 20 juin. Il n’y aura pas de match. Puisque dans une telle période les conditions seront telles que les joueurs ne pourront jamais être concentrés. Déjà ça sera le mois de jeûne, ajouter à cela le fait que ça soit la période des transferts. Je ne comprends plus rien.» Rappelons que depuis hier Badou Zaki avait tout mis en place de sorte à ce que son équipe se prépare pour la demi-finale initialement prévue samedi prochain au stade du 20-Août. « Désormais on se retrouve dans l’obligation de tout reporter. Si au moins nous pourrions jouer un match de championnat samedi prochain. Ça sera impossible puisque le Mouloudia d’Alger jouera un match contre le CSC. Tout est donc chamboulé, je ne sais plus quoi faire.»

S. B.

 

Bessaoud : «C’est une véritable mascarade !»

Noureddine Bessaoud, le manager général de l’USMBA, a exprimé sa grande déception après le nouveau report du match de la demi-finale  contre le CRB : «Franchement, on ne peut pas expliquer l’inexplicable. Il semble que ces décisions soient prises à la tête du client. Chaque fois qu’il y a mécontentement d’un côté, on essaie de satisfaire l’autre côté. Je pense que tout le monde est responsable. Les textes sont clairs alors pourquoi continue-t-on à punir le club. Figurez-vous que les joueurs sont informés de jouer à telle date puis, d’un coup, il y a eu changement. C’est du n’importe quoi. C’est une véritable mascarade !»

M. B.

Amrani : «C’est à la direction du CSC de décider»

Par Rabah Gattouche

Joint au téléphone pour nous dire un mot sur la reprogrammation du match CSC-MCA le 19 mai 2017, le coach des Vert et Noir, Amrani, nous a martelé : «Vraiment, je suis hébété car je ne m’attendais point à ce que le match CSC-MCA allait être reprogrammé le 19 mai 2017 après qu’il a bel et bien été reporté à une date ultérieure pour permettre au Mouloudia de jouer sa rencontre de coupe avec l’ESS le même jour. La preuve, comme vous le savez, j’ai accordé deux jours de repos à mes joueurs après qu’ils aient disputé une joute amicale, hier (NDLR : lundi passé), contre l’UC Ibn Ziad. Cela dit, je ne peux vous dire si mon équipe va affronter le MCA vendredi prochain. C’est à la direction de mon club employeur de vous répondre à cette question car c’est à elle de défendre les intérêts de son club. Quant à moi, si la rencontre aura lieu, je ne peux demander des comptes à mes poulains s’ils ne la gagnent pas.»  

R. G.

Alliance Hadj Mohamed-Ghrib contre la FAF

En fin de journée d’hier, soit quelques heures seulement après la décision prise la FAF à propos du programme des prochaines demi-finales de la coupe d’Algérie, les dirigeants du CRB dont le président Hadj Mohamed se sont directement dirigés vers le siège de la Fédération pour discuter avec Zetchi et consorts du report du match de samedi. Ils sont allés avoir des explications par rapport à cette décision mais aussi d’exprimer leur refus qu’un tel match soit reporté. Malheureusement, aucun membre de la FAF n’était sur place pour les accueillir. Pis, les responsables de la Fédération n’étaient même pas joignables au téléphone, ce qui est pour les dirigeants belouizdadis une manière claire de fuir toute justification à propos de la nouvelle reprogrammation des matchs de la demi-finale de la coupe d’Algérie. A ce propos, Hadj Mohamed nous a indiqué qu’il va s’allier à Omar Ghrib, premier responsable du MCA, afin de faire face à cette décision arbitraire. Les deux hommes devraient se rencontrer en début de journée d’aujourd’hui et ils devraient à la fin de leur rencontre programmer une conférence de presse.

S. B.

 

 

 

  

Classement