MCO : Bon calendrier pour les Hamraoua

Le calendrier dévoilé par la Ligue de football professionnel ne paraît pas compliqué pour l’équipe phare du MC Oran.

En effet, cette équipe, qui sera drivée par Moaz Bouakaz, commencera par affronter deux des trois promus en Ligue 1. L’USM Blida sera le premier adversaire à lui rendre visite et fouler le terrain du stade  Ahmed-Zabana et ce, pour le compte de la première journée du championnat. Le deuxième a pour nom l’AC Paradou, un ancien bourreau des Hamraoua qui les accueillera la journée suivante sur le sol algérois. Puis viendra le tour du NA Hussein Dey avec la deuxième réception de la formation des Rouge et Blanc. Après un déplacement à Tadjenanet, cette formation accueillera l’USM Bel-Abbes dans le seul derby de l’Ouest si le TAS ne donne pas gain de cause au RC Relizane. Les neuvième et dixième journées seront l’occasion pour le Mouloudia de croiser le fer avec l’ES Sétif, détenteur du titre de champion de l’exercice écoulé, et le CR Belouizdad, vainqueur de la coupe d’Algérie de l’édition 2017. L’équipe aura toutefois l’occasion de recevoir deux fois de suite avant le baisser de rideau de la phase aller : l’USM Alger, pour la treizième journée, et la JS Saoura pour la quatorzième seront en fait les adversaires concernés. Autant dire qu’elle devra les négocier par une victoire avant le déplacement à Tizi-Ouzou face à la JS Kabylie pour le dernier match de la première phase du championnat.

L. M.  A.

 

Betorangal proche du MCO

 

Par L. M.  Azzi

Le milieu Morgan Betorangal pourrait être la prochaine recrue du MC Oran. D’après une source fiable, ce joueur intéresse le président du club Ahmed Belhadj. En effet, ce dernier a chargé un intermédiaire de prendre contact avec l’agent du Franco-Algérien. « Le contact est en bonne voie», a indiqué notre interlocuteur hier au téléphone. Selon lui, les discussions sont bien entamées entre les dirigeants et le représentant de l’ancien pensionnaire du MO Béjaia. «Le CRB et le CSC veulent les services du joueur, mais je suis certain que le Mouloudia aura le dernier mot. Le tout parce qu’il a demandé l’avis de ses proches qui lui ont conseillé de jouer au MCO. La finalisation pourrait avoir lieu dans les prochains jours», a précisé notre source. Il est utile de noter que l’intéressé est âgé de 29 ans.

 

Djemaouni attendu demain

Comme il fallait s’y attendre, Antar Djemaouni a toutes les chances de ne pas échapper au MC Oran. Sitôt libéré du MC Alger, l’enfant de Jijel aurait reçu un contact officiel d’un dirigeant du club d’El-Hamri et probablement du président. L’ancien buteur de l’ASM Oran serait attendu demain dans le bureau du patron du Mouloudia. Les discussions devraient aboutir à un accord définitif d’autant que les deux hommes ont déjà abordé le sujet. Car, faut-il le rappeler, le dénommé Baba avait contacté ce joueur au dernier marché des transferts, sauf que les contacts n’ont pas abouti. L’intéressé, qui n’a pas eu la chance avec le Mouloudia de Bab El-Oued, aura une occasion de faire grimper sa cote et de se relancer. Sera-t-il la cinquième recrue hamraouie ? A suivre. 

L. M. A.

 

Intérêt pour Cheurfaoui

Le défenseur Tarek Cheurfaoui intéresse la direction du club d’El-Hamri. Un proche du club oranais a pris attache avec l’actuel sociétaire du CR Belouizdad pour lui en parler. Ce dernier lui a rappelé son contrat avec le club de Laaqiba jusqu’en 2018. Le transfert de ce joueur pourrait toutefois capoter à cause de ce bail qui risque de décourager le patron du MC Oran.

L. M. A.

 

Avec les statuts de la FAF

Les dettes s’élèvent à près de 2 milliards

Le MC Oran figure sur la liste des clubs endettés vis-à-vis des instances fédérales comme chaque été. Cette fois-ci, le montant des dettes décourage Ahmed Belhadj parce qu’il s’élève à 19 450 000,00 millions, y compris le contrat de Gafaiti Adel. Parce qu’en fait, le club doit 1,145 million à ce défenseur qui n’a joué en réalité que quelques minutes au début de la saison écoulée. Ce montant ne peut être ignoré par la FAF même si le patron du club oranais a souligné avoir sollicité le concours de la justice pour prouver que le joueur a usé d’un coup irrégulier pour effacer ce que le club lui a versé. Car l’article 67 des statuts de la FAF stipule que les litiges sont soumis exclusivement aux juridictions de la FAF, de la CAF et de la FIFA, et que l’article 69 interdit tout recours à un tribunal ordinaire. Donc, en réalité, le club doit près de 2 milliards de centimes aux instances, à moins qu’une nouvelle procédure ne change la donne, surtout que le dénommé Baba a souhaité négocier le cas de Hichem Chérif. A suivre.

L. M. A.

 

 

 

 

Tags:

Classement