MCO : Ce Mouloudia plaît

 

Pour sa première sortie en match officiel, le MCO a confirmé sa belle forme ; une forme qu’il afficha durant ses matches de préparation.

C’est donc avec une grande curiosité qu’on attendait de voir le nouveau visage des Rouge et blanc, qu’on disait métamorphosés, mais surtout redevenus une équipe ‘’joueuse’’ avec un entraîneur qui privilégie le jeu offensif. La première mi- temps avant-hier laissa toutefois les présents sur leur faim. Certes, Tiaiba avait vendangé deux belles occasions de scorer, cependant cela était peu par rapport à ce qu’on racontait sur l’équipe et ses matches livrés en Tunisie pendant le stage d’intersaison. Heureusement qu’après la pause, on a enfin vu un autre visage de l’équipe avec des gestes techniques et des occasions à la pelle. Elamali et Bentiba gratifieront les présents de gestes techniques, notamment Bentiba, qui par ses dribles déroutants, fit passer un mauvais après-midi aux malheureux défenseurs de l’USMB. D’ailleurs une fois que Mekkaoui a ouvert le score, la domination des Oranais sera plus forte, comme l’illustre le score final de la partie (MCO- USMB 3/0). Très ravis par la victoire et l’ampleur du score, les joueurs regagneront leur vestiaire sous les lampions avec un public certes moins nombreux qui ne dissimulait pas du tout sa joie. Un public qui n’a pas depuis belle lurette assisté à un match gagné avec l’art et la manière de ses protégés.

 

Les joueurs ont plus de liberté

Outre le score éloquent qui sanctionna la partie, on retiendra cette seconde mi-temps fournie par les coéquipiers d’Abidine Sebbah, notamment la facilité technique avec laquelle ils ont fait circuler le ballon. Certes l’USMB est en retard dans la préparation et ses joueurs n’avaient plus de jus au bout d’une heure de jeu ; ce qui a attiré notre attention dans le match d’avant-hier, les Oranais ont joué avec plus de liberté ; pour preuve cette action où Bentiba usera de dribles avant de perdre le ballon. Alors que Ferahi lui reprochera son excès d’individualisme,  Moez Bouokez, du geste, signifiera à Bentiba qu’il avait bien joué le coup. «Continue comme ça », encouragera le coach son joueur qui fit, à l’image de la majorité de ses coéquipiers, une belle prestation.

 

Ne pas s’enflammer

Si la victoire a fait énormément plaisir aux supporters, qui quitteront le stade en chantant à la gloire de leur équipe, il serait présomptueux de croire que cette dernière est plus forte ou peut aller loin cette saison en championnat. D’abord l’adversaire de samedi, à savoir l’USMB de l’avis de son entraîneur, accuse beaucoup de retard en préparation ; ce qui fait que pour faire un jugement précis sur les potentialités de cette équipe, on doit attendre les deux prochaines sorties en championnat avec un déplacement au Paradou et l’accueil du NAHD. Soit deux véritables tests qui attendent les Oranais. S’ils réussissent à répéter la même prestation que celle d’avant-hier, on pourra dire que le MCO nouvelle version est plus costaud. Alors attendons de mieux voir.

M. S.

  

Bouokez : « J’ai apprécié la solidarité du groupe»

 

Propos recueillis par M. STITOU

 

Pour sa première en match officiel sur le banc de touche du MCO, le coach tunisien était content de la victoire acquise par son équipe. Mais il refuse toutefois de s’enflammer.

 

Le MCO démarre de la plus belle des manières sa saison, votre réaction ?

Comme il s’agit du premier match de la saison, la plupart des équipes ne sont pas encore prêtes, ce qui fait qu’on ne va pas s’enflammer après ce succès, il est vrai assez probant. En première période, nos joueurs qui voulaient tellement bien faire ont perdu un peu leur concentration au fil des minutes, en usant notamment de balles longues. Cela  a fait l’affaire de l’adversaire. Après la pause, on a apporté des correctifs en demandant aux joueurs de presser l’adversaire dans sa zone ; cela a porté ses fruits puisqu’on s’est créé de nombreuses occasions nettes tout en transformant trois en buts.

 

Quelles sont les satisfactions que vous avez notées dans ce match ?

Il y a surtout cette solidarité des joueurs, même les remplaçants et ceux qui n’étaient pas convoqués, on l’a remarqué, se sentaient eux aussi concernés par le match à travers leurs encouragements envers leurs camarades qui étaient sur le terrain. Cette solidarité du groupe est une force supplémentaire pour notre équipe.

 

En gagnant par un score confortable, le MCO était-il plus fort ou l’USMB plus faible ?

En tant qu’entraîneur, je m’appuie sur les statistiques ; on s’est créé six occasions franches, on en a transformé trois. Ce qui est quand même un pourcentage acceptable. On tentera évidement de répéter la même chose à chaque match. Sinon à propos du niveau de notre équipe, j’estime qu’il est trop tôt pour porter un jugement.

 

Une action a retenu l’attention des spectateurs : votre insistance pour qu’Aoued botte le coup franc ; en le transformant imparablement, ce dernier vous a donné raison…

En football, il faut toujours savoir exploiter ses atouts. Aoued, qui a une bonne frappe, est le mieux indiqué  pour exécuter les balles arrêtées. A propos de ce joueur, durant le match, alors qu’il était assis sur le banc de touche, il ne cessait d’encourager ses coéquipiers. Cela montre son professionnalisme.

 

Par contre, Tiaiba peine toujours à marquer…

Le problème pour Tiaiba, c’est qu’il dépense beaucoup d’énergie en multipliant les appels de balle. Quand il est en bonne position, soit il est stoppé par les défenseurs adverses, soit il est usé physiquement. Pour Tiaiba, je n’ai pas d’inquiétude ; une fois avoir inscrit son 1er but, il va se libérer.

 

Pour les supporters, ce succès, c’est aussi le vôtre…

Quand on gagne, le mérite revient aux joueurs ; moi je prépare l’équipe durant la semaine et le jour du match pour gagner. Ce succès est le fruit d’un bon travail d’ensemble.

M. S.

 

Natèche courageux

En dépit de douleurs persistantes à la cheville, Raouf Natèche a quand même tenu à participer au match. « Je remercie le staff médical du club qui m’a bien pris en charge », reconnaîtra le portier du MCO qui passa avant-hier un après-midi tranquille.

…………………………………………..

Benamara préféré à Gherbi

Sur la liste des joueurs convoqués pour le match MCO-USMB (3/0) Sabri Gherbi n’a pas figuré pas. Renseignements pris, c’était le choix de l’entraîneur qui a préféré convoquer Abdelhafid Benamara, qui était remplaçant avant-hier.

…………………………………………..

 

Quand le public réclamait Aoued

Devant l’impuissance de l’équipe en 1re mi- temps à déverrouiller le rideau défensif bien articulé autour de l’inusable Abdelkader Laifaoui, au retour des vestiaires, une partie du public a réclamé la rentrée du stratège Mohamed-Amine Aoued. Finalement ce n’est qu’à la fin du match que ce dernier fit son entrée avec, dès son premier ballon touché, un somptueux coup franc qu’il transforma en but.

…………………………………………..

 

Le club risque une amende

Après l’inscription du premier but, un supporter installé dans le virage sud a balancé un fumigène. Celui-ci échoua sur la main courante ; conséquence de cet acte inconscient dudit fan, une amende sera infligée au club.

…………………………………………..

Des entraînements dans l’après-midi

Pendant les trois premiers jours de la semaine, toutes les séances d’entraînement sont prévues dans l’après-midi, sauf celle de mercredi qui aura lieu le matin.

 

Trois jours de repos

Mercredi à l’issue de l’entraînement le matin, les joueurs seront libérés pendant trois jours ; ils reprendront le travail dimanche prochain pour préparer le déplacement à Alger (PAC- MCO).

 

        

 

Tags:

Classement