MCO : La direction doit régler le cas Saoula

 

A cause d’un différend financier, l’entraîneur des gardiens a raté les premières séances de la semaine.

 

Une absence qui contrarie les plans de l’entraîneur en chef qui souhaiterait, croit-on savoir, une résolution rapide du cas Karim Saoula, afin de préparer les gardiens pour le prochain match. Cependant, cela ne semble pas inquiéter outre mesure le premier responsable du club, qui est resté indifférent, alors que Raouf Natèche, qui apprécie le travail avec Saoula, est également inquiet. Devant l’absence prolongée, de ce dernier, il promet d’intercéder en sa faveur auprès de Baba. Toujours est-il que cette affaire n’aurait jamais eu lieu si le président avait invité son entraîneur des gardiens à une réunion afin de crever l’abcès. Or, l’indifférence de Baba ne va certainement résoudre le problème, alors qu’une rumeur laisse entendre que le club, pour combler le vide laissé par Saoula, songerait à recruter Abdeslem Benabdellah, qui a occupé le poste dans un passé récent. Toutefois, ce n’est qu’une rumeur pour l’instant.

 

Baba refuse toute négociation

Faute d’avoir la version du président à propos de cette affaire, on a sondé un de ses proches, lequel nous a indiqué que Baba refuse toute négociation. «Il n’a qu’à réintégrer son poste », a confié le président à ce proche.

 

Tentatives de le récupérer

Tandis que Baba demeure indifférent, selon des bruits qui courent, des proches de l’équipe ont contacté Saoula pour le convaincre de reprendre du service. Celui-ci n’est pas contre cette idée à condition, assure notre source, que le président l’appelle pour éventuellement trouver une solution à ce problème le plus vite possible, car on dit que moralement, Saoula, qui fait du bon boulot, serait très affecté. Alors qu’il essaie de régler discrètement ce différend en refusant de faire des déclarations dans la presse afin de ne pas salir l’image du club, il mérite un peu de considération de la part de son employeur.

  1. S.

 

Lakhdari : «Je serai prêt contre l’USMH»

 

 

Malchanceux, l’ancien défenseur du MOB, qui s’est blessé lors de la 2e journée du championnat, a mis du temps pour se rétablir.

 

Il y a quelques jours, vous avez repris l’entraînement…

En fin de semaine dernière, j’ai repris l’entraînement mais les premiers jours, j’étais soumis à un travail spécifique, sous les ordres de notre préparateur physique. Je dois bosser durement pour retrouver le rythme. Cela dit, dans une semaine, j’aurais rattrapé le retard que j’accuse sur le plan physique.

 

Vous ne ressentez aucune gêne ?

Par rapport aux premiers jours, la différence est énorme ; désormais, je ne ressens aucune douleur, je pense que cette blessure n’est désormais qu’un vieux mauvais souvenir.

 

Mais votre rétablissement a pris du temps, pourquoi ?

J’aurais dû faire une IRM plutôt qu’une échographie pour mieux situer la nature de ma blessure. Certes sur l’action où je me suis blessé, j’ai eu l’impression qu’il s’agissait d’une déchirure ; c’est pour cela que ma période de convalescence a été plus longue que prévue. Enfin, l’essentiel est que maintenant, mes soucis de santé se sont estompés.

 

Avez-vous passé une IRM après ?

Comme ma blessure a évolué, je n’ai pas jugé utile de passer une IRM, même si je dois faire un contrôle médical afin de vérifier que tout va bien.

 

Avez-vous retapé dans le ballon ?

Je fais très attention en évitant de forcer sur le muscle. Cependant, je pense que je vais dès cette semaine intégrer l’entraînement collectif et participer aux exercices d’entraînement afin de retrouver mes sensations.

 

En ratant plusieurs matches, n’êtes-vous pas frustré ?

C’est le destin, on n’y peut rien, mais  il reste tout de même 25 journées à jouer en championnat ; j’aurais largement le temps de montrer que le club ne s’est pas trompé en me recrutant cet été.

 

Pour un nouveau qui arrive, il est primordial de jouer les premiers matches, non ?

Ce n’est pas de ma faute si je me suis blessé dès la 2e journée (PAC- MCO 1/0). Moi aussi je suis déçu de rater ces matches, mais comme je l’ai dit, c’est le destin et j’espère me rattraper après.

 

Votre retour à la compétition, ça sera quand ?

Si Dieu veut, je serais prêt pour le déplacement de la semaine prochaine à El-Harrach.

  1. S.

 

Il a participé au match d’application

Après avoir été soumis à un programme d’entraînement spécifique pendant quelques jours, Adel Lakhdari a tapé dans le ballon mardi après-midi, en participant au match d’application programmé par le staff technique.

 

 

Absence mystérieuse de Haddou 

L’autre absence importante qu’on a constatée depuis la reprise ce lundi, celle du manager du club. Injoignable au téléphone, Moulay Haddou laisse planer le doute sur le motif de son absence cette semaine, alors que chacun y est allé de sa propre version. Certains disent qu’il se trouverait en France, d’autres avancent qu’il y aurait un différend financier entre lui et le club, d’autres prétendent qu’il serait en butte à de sérieux problèmes personnels. En tout cas, l’absence prolongée de Haddou est plus qu’un mystère pour les proches de l’équipe, qui ignorent le motif de cette défection de l’ancien arrière-gauche de l’EN. On y reviendra.

  1. S.

 

3 produits du MCO ont joué avec l’OM mardi

L’Olympique Médéa, qui a réussi l’exploit d’accrocher le MCA mardi à Bologhine, comptait dans ses rangs pas moins de trois joueurs issus de l’école du MCO avec Ezzemani, qui fit un match correct sur le couloir gauche, ainsi que Koulkheir ; sentant le coup jouable, le rusé Slimani a incorporé  dans le dernier quart d’heure l’attaquant Motrani, qui est également un produit du MCO. Disposant de réseaux à l’Ouest, Slimani a toujours recruté de jeunes éléments de la région sans dépenser beaucoup d’argent car ces jeunes en quête de notoriété ne coûtent absolument rien à l’Olympique de Médéa.

 

             

Helaimia ne s’est pas entraîné mardi

En raison d’une grippe, l’arrière-droit du MCO ne s’est pas entraîné mardi après-midi. Toutefois, il s’est présenté au stade Ahmed-Zabana pour informer l’entraîneur qu’il est malade. Il devrait accompagner ce jeudi l’équipe à Tlemcen.

 

Mekkaoui écourte sa séance

Zineddine Mekkaoui, qui ne s’est pas entraîné à la reprise, a réintégré le groupe le lendemain. Toutefois se sentant un peu mal, il a écourté son entraînement. A signaler que ce n’est pas la première fois que Mekkaoui ne va pas jusqu’au bout de la séance.

 

La réserve est également invitée à Tlemcen

L’équipe devrait faire le déplacement à Tlemcen pour affronter ce jeudi son homologue du WAT, a-t-on appris. Actuellement mal en point dans son championnat, l’équipe réserve, qui était la fierté du club, semble marquer le pas en ce début de saison, même si son entraîneur Aissa Kinane promet d’opérer des changements pour éventuellement rendre plus efficace son équipe. C’est la raison pour laquelle, il a demandé à jouer face au WAT afin de tester d’autres joueurs.

 

Avec le WAT, les relations sont bonnes

Par le passé, c’était la haine entre les deux clubs de la région ; depuis quelque temps, les relations entre le WAT et le MCO ont tendance à s’améliorer avec la programmation de matches amicaux, que ce soit à Oran ou à Tlemcen, comme ce sera le cas pour la rencontre amicale de ce jeudi. Ce qui dénote un réchauffement des relations entre les deux clubs et cela mérite d’être signalé.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags:

Classement