[Alt-Text]

Genèse d’un championnat torpillé

S’il y en a un qui est bien seul et dans ses derniers retranchements, c’est bien le président de la LFP, Abdelkrim Medouar. Ce dernier aurait pu éviter tout cela à commencer par l’affaire du report du match MCA-JSS. Cependant, à trop vouloir s’entêter, il a perdu toute crédibilité. Il s’en est d’abord pris au RCK, puis au CRB, ensuite vint le tour du MCA, il perd face à ce dernier, alors il décide de s’en prendre à la JSK, c’est à en croire qu’il lui faut toujours un adversaire pour exister. Retour sur les éléments qui ont tout déclenché et qui ont torpillé le championnat.

La JSK a remporté sa bataille haut la main face à la Ligue de football professionnel. Jurant de ne pas jouer lundi, Mellal a obtenu gain de cause et le match a été reporté. Au milieu de toute cette affaire, on retrouve le président de la LFP, Abdelkrim Medouar. Elément déclencheur de tout ce qui s’est passé, l’ancien boss de l’ASO n’a pas réussi à imposer son diktat cette fois et a été le plus gros perdant dans toute cette affaire. Désormais, il se retrouve carrément seul et isolé puisqu’il a dû revenir sur sa décision et cela n’a pas dû lui faire plaisir. Il faut dire qu’il y a eu des facteurs ou des paramètres qui ont déclenché tout cela. Une affaire précédente qui a voulu être réglée par la force par le boss de la Ligue mais finalement, cela n’a été que le début.

 

MCA-JSS, la bourde qui a tout déclenché  

Cette histoire aurait pu être évitée d’une manière très simple. Tout avait commencé par le match MCA-JSS. En effet, les Mouloudéens avaient vécu un vrai cauchemar à Bordj et la délégation du Doyen a échappé à une mort certaine. 14 blessés entre joueurs, manager général et garde matériel. Le Mouloudia a demandé le report mais s’est heurté au refus de Medouar pour on ne sait quelle raison. La veille du match face à la JSS, plusieurs joueurs étaient chez le procureur et il a finalement fallu l’intervention du MJS qui a fait reporter la partie. Ne voulant pas se faire discréditer, il prend alors la décision de reporter toute la journée de championnat juste pour garder la face et surtout par égo. C’est là finalement où  réside sa 1re et plus grande erreur.

 

S’attaquer à la JSK, l’erreur fatale

Il aurait fallu un peu plus de tact et de subtilité dans cette affaire du MCA. En effet, il fallait juste avoir la bonne vision des choses et se projeter. Reporter ce match et maintenir le reste de la journée n’aurait pas causé tant de désagréments. Cependant, le nouveau programme établi n’a pas fait beaucoup d’heureux, loin de là, il a seulement satisfait le MCA qui s’est vu offrir une fleur par Medouar en reportant le match de Bel-Abbès et celui de la Saoura. La JSK qui contestait déjà ce report via son président Chérif Mellal n’a pas supporté ce décalage de la rencontre USMA-JSK de lundi à mardi sans aucune raison valable. Ce fut la goutte qui a fait déborder le vase. Mellal a tout fait péter. Medouar s’en est pris à la mauvaise personne et au mauvais club. L’Algérie découvre dès lors Chérif Mellal.

 

Mellal fait tout péter

Sans donner le moindre motif ou une justification valable pour ce changement, le président de la Ligue va s’attirer les foudres de Mellal qui n’a pas hésité à le charger et le descendre en flammes. Si les Canaris avaient déclaré forfait, ça aurait été un précédent de taille dans la gestion de Medouar et ce dernier a finalement cédé et a reporté la partie. S’il avait pris le temps de régler le souci à l’amiable, il ne se serait pas mis dans pareille situation. Au lieu de ça, Medouar s’est contenté de réunions dans des cafés ou bars à chicha avec Serrar et quelques amis proches, sans prendre le soin de communiquer via la presse ou les autres médias lourds, laissant la situation pourrir d’heure en heure.

 

On lui a forcé la main 3 fois en 3 mois, ses amis se sont retournés contre lui

La JSK a gagné sa bataille et encore plus que ça, c’est désormais une porte ouverte pour les autres clubs. Déjà, l’USMAn a demandé la démission de Medouar, le Chabab va bientôt passer à l’attaque pour essayer de récupérer les trois points défalqués en début de saison. Pour ne rien arranger, l’USMA a exigé que son match face à la JSK soit joué avant le déplacement à Oran sous peine de ne pas faire le voyage à l’ouest du pays. Il y en aura d’autres, le CSC, la JSS, l’USMH, le RCK, la JSMB et d’autres vont suivre. Ce n’est que le début. Medouar a perdu toute crédibilité auprès des présidents de club, lui à qui ont a forcé la main 3 fois en 3 mois. D’abord le MCA, puis la JSK et aujourd’hui l’USMA. Maintenant, on se demande comment il va faire pour régler cette histoire et surtout gérer la LFP et le championnat. Avec son égo et ses décisions sans consultation avec les membres de son bureau, Medouar est en train de torpiller le championnat, il se retrouve dans l’œil du cyclone car même ceux qui le suivaient et le soutenaient, vont désormais se retourner contre lui après cet épisode.

  1. Z.

Il a démissionné hier du BL

Belguidoum : «Medouar nous a marginalisés»

 

Entretien réalisé par

Kamel Hassani

 

Le membre élu du bureau exécutif de la LFP, Farouk Belguidoum, a déposé hier sa démission au niveau de la ligue pour montrer son désaccord sur la gestion du président de la LFP, Abdelkrim Medouar. L’ex-président du RCK a voulu, par cette démarche, se démarquer. Il estime que Medouar a marginalisé les membres de son bureau, préférant prendre les  décisions seul, sans consulter personne.

 

On a appris que vous avez décidé de démissionner du BL…

Oui, je confirme ma démission d’une manière officielle.

 

Peut-on-connaître les raisons de votre démission ?

Les raisons sont nombreuses, liées essentiellement à l’attitude du président de la LFP qui gère la ligue comme si c’était sa propriété privée. Il ne nous consulte pas, on est les derniers à connaître certaines prises de décision, alors que normalement, il est tenu de nous informer sur tous les détails.

 

Pourquoi vous n’avez pas essayé de discuter avec lui ?

Personnellement, j’ai tenté plusieurs fois de le convaincre de changer d’attitude et de consulter son BL sur tous les dossiers importants. Il donne l’impression qu’il va travailler en groupe et prendre en compte tous les avis, mais il revient à son habitude, celle de prendre en solo toutes les décisions.

 

Est ce vrai que lors la dernière réunion du BL, vous avez  été dur avec Medouar ?

C’était l’espace idéal pour le mettre devant ses responsabilités, je ne pouvais pas rester sans donner mon avis. Je ne suis pas venu chauffer la chaise, j’ai des principes et surtout une grande responsabilité vis-à-vis de l’AG. Je suis venu travailler pour développer  le football et non pas pour rester inactif. J’ai demandé à Medouar de changer d’attitude et surtout de consulter les membres de son BL.

 

La programmation a été l’une des causes qui vous ont poussé à vous retirer, n’est-ce pas ?

Franchement, je n’ai été consulté ni de près ni de loin dans ce dossier par Medouar. J’ai appris comme tout le monde par la presse les modifications  apportées dans la programmation par la LFP. Trouvez-vous normal que je ne sois pas consulté, alors que je suis un membre du BL.

 

Que pensez-vous de la décision de Medouar de reporter la 12e journée et de décaler le match USMA-JSK ?

Il fallait reporter le match MCA-JSS et maintenir la 12e journée, mais Medouar a fait un mauvais calcul ; résultat, il s’est retrouvé dans une drôle de situation. Concernant le match USMA-JSK, jusqu’à l’heure où je vous parle, je ne connais pas encore les raisons qui ont obligé le président de la LFP à déclarer la rencontre reportée.

  1. H.

Zetchi a démenti être en contact avec lui

Stambouli : «Je ne rejoindrai pas la sélection algérienne»

 

Le milieu de terrain de Schalke 04 a fait parler de lui dernièrement puisque certaines informations l’ont annoncé comme sélectionnable. Cependant, après Zetchi qui a assuré qu’il n’a eu aucun contact avec lui, le joueur s’est exprimé et a mis fin aux rumeurs.

Il y a quelques années de cela, la FAF, alors présidée par Mohamed Raouraoua, a tenté une approche pour le milieu de terrain passé par le PSG, notamment pour essayer de le convaincre de rejoindre les rangs des Verts. Peine perdue puisque le concerné a décliné l’invitation. Son père étant né à Oran, cela a fait de lui un renfort possible. Il y a plusieurs jours de cela, la rumeur a encore une fois enflé à travers certains médias qui assuraient que Stambouli pourrait être la surprise de Belmadi pour ce stage. Cependant, le président de la FAF, dans ses dernières déclarations qu’on a reprises sur Compétition, démentait tout contact avec le joueur en question. Cette fois, c’est le principal concerné qui a pris position dans ce dossier à travers un post sur les réseaux sociaux pour parler de cette histoire et, surtout, démentir toute sélection prochaine avec les Verts. Dans ce sens, le coéquipier de Bentaleb en sélection a fait savoir : «Suite à un article paru sur un site internet, j’ai reçu beaucoup de messages de votre part et je vous en remercie. L’information donnée dans cet article est fausse. Je ne rejoins pas la sélection nationale algérienne, à qui je souhaite néanmoins beaucoup, beaucoup de succès.» On peut donc dire que cette mise au point se veut claire et que l’ancien Parisien ne rejoindra pas les Verts. Une piste définitivement enterrée pour la FAF qui n’a donc pas cherché après lui.

  1. Z.

Blessé en championnat

Beltaleb a repris les entraînements

 

Le milieu de terrain du club allemand a dû quitter ses camarades à la 72e minute face à Hanovre pour cause de blessure. Cependant, il paraît que cette blessure n’est pas aussi grave puisqu’il a repris les entraînements et a été retenu pour la rencontre d’hier face à Galatasaray pour le compte de la 4e journée de la Ligue des champions. Un retour qui soulage aussi bien Tedesco puisqu’on parle d’un élément essentiel dans son équipe, mais aussi et, surtout, le sélectionneur national Djamel Belmadi qui peut pousser un ouf de soulagement car comme on a pu le constater, une hécatombe de blessures s’est abattue sur les Verts dernièrement avec Abeid, Soudani et Mbolhi, entre autres.

 

Benzia sera sanctionné

Au cours du derby face au Galatasaray, l’international algérien Yassine Benzia remplacé à la mi-temps n’a pas apprécié et l’a fait savoir sur les réseaux sociaux : «Toujours moi, ils ne connaissent rien au football.» Ces mots ont été l’œuvre du joueur qui s’est par ailleurs excusé après cette histoire. Cependant, cela ne va pas passer sous silence puisque la direction de Fener a décidé de sanctionner le joueur. D’après la presse turque, les dirigeants attendent seulement le rapport de Koeman et Commolli pour passer à l’action. Une chose est sûre, l’ancien joueur de Lille ne va certainement pas échapper à la sanction et risque une lourde amende pour son comportement.

 

Butti : «Garder Bennacer nous sera difficile»

Auteur de très bons matchs avec son équipe d’Empoli, Ismael Bennacer reste l’une des valeurs sûres de  son équipe, mais aussi de l’EN. Il est rapidement revenu comme titulaire et a enchaîné les bonnes performances. D’ailleurs, certaines équipes en Italie, plus huppée qu’Empoli, commencent à s’intéresser à son profil. Cela inquiète au plus haut point ses dirigeants qui semblent toutefois se résoudre au départ du joueur tôt ou tard. D’ailleurs, le directeur sportif du club Andréa Butti est revenu sur le cas du joueur algérien au micro de Sky Sports et il assure : «Je pense que lorsque nous avons pris Bennacer la saison dernière, on a misé sur lui pour le long terme. Comme toujours, Empoli axe son travail sur les jeunes pour les améliorer et tenter d’en faire de meilleurs joueurs. Le club les développe, mais peut difficilement les garder. Nous tentons de faire de notre mieux, mais ce n’est pas facile pour autant.» S’il continue de faire d’aussi bonnes prestations, nul doute que le joueur ne va pas rester longtemps à Empoli.

  1. Z.

 

Erwin Koeman à Slimani :

«Reprends-toi, on compte sur toi»

 

Le buteur des Verts rêvait certainement de meilleurs débuts sous ses nouvelles couleurs. Expulsé en championnat, il était le grand absent du derby stambouliote. Cependant, le nouveau coach du club Erwin Koeman est allé le voir et lui a parlé. Le message du coach a été très clair : «Reprends-toi, on mise beaucoup sur toi.» Une façon de faire comprendre à l’ancien de Leicester qu’il faudra faire plus d’efforts car tout le monde sait qu’il n’a pas encore tout donné pour l’équipe. D’ailleurs, selon le site Milliyet, le joueur a montré un nouveau visage marquant beaucoup de buts à l’entraînement, mais aussi, il a pris des cours en turc pour pouvoir discuter avec ses coéquipiers sur le terrain. Le joueur est annoncé comme titulaire face à Anderlecht ce jeudi ; il devra montrer ce dont il est capable.

  1. Z.

 

 

 

 

Tags:

Classement