Face à Zetchi, Medouar s’est dégonflé

 

On attendait le BF d’hier impatiemment pour voir ce qui allait se passer entre le président de la LFP et son homologue de la FAF. Et bien, il ne s’est rien passé, absolument rien. C’était comme si leurs différends à propos du maintient du mach MCA-USMA à sa date initiale et le désaveu terrible de Zetchi à Medouar à la Radio n’a jamais eu lieu. Incroyable !

Il faut dire que même les membres du Bureau Fédéral étaient attentifs à ce clash annoncé, mais à leur surprise générale, les deux hommes se sont serré la main, froidement certes, avant que chacun ne prenne son siège à l’assemblée. On s’est d’abord dit que, PEUT-ÊTRE, que ces deux hommes se seraient rencontrés avant le BF à huis clos et auraient réglé leurs différends  les yeux dans les yeux ou, PEUT-ETRE qu’ils se seraient parlé au téléphone… On a donc creusé dans ce sens et personne, même pas les plus proches des deux hommes qui d’habitude sont au courtant de tous les faits et gestes de leurs patrons respectifs, n’ont pas entendu parler de ce rendez-vous. Conclusion, Medouar, qui, dans ce cas, censé ouvrir les hostilités vu que c’est lui qui est attaqué, s’est dégonflé face à Zetchi. Ce dernier, par devoir ou au moins par honnêteté professionnelle, aurait pu ouvrir le dossier USMA et exiger des explications à Medouar, mais il ne l’a pas fait.  Pourquoi et dans l’intérêt de qui ? On le saura sûrement lorsque le verdict dans cette affaire sera rendu public  

 

Affaire USMA, la FAF attendait Medouar, Medouar attendait la FAF

L’affaire  du forfait de l’USMA tient en haleine tous les amoureux du football en Algérie. Le BF d’hier était l’occasion de débattre de ce sujet, de comprendre pourquoi Medouar a maintenu ce match malgré les directives de la FAF. Ce fut aussi  l’occasion pour Zetchi de s’expliquer sur son refus d’accepter le recours de l’USMA donnant ainsi raison à la LFP et son volte-face quelques jours après à la Radio nationale lorsqu’il a soutenu l’USMA. C’était surtout le meilleur terrain pour que les deux présidents de la FAF et de la LFP s’expliquent devant tout le monde et d’accorder leurs violons avant que cette affaire ne prenne des proportions alarmantes, hélas, l’affaire USMA n’a pas été inscrite à l’ordre du jour. Un membre fédéral à qui nous avons demandé des explications nous dira : «Cette affaire est entre les mains du TAS qui, seul, est habilité à présent à communiquer sur cette affaire, tout fait ou déclaration de notre part seront perçus comme une ingérence et sujets à interprétation.» Nous lui avons alors dit : «Ok, mais c’est trop tard, Zetchi s’est chargé de ça lors de son passage dans une émission à la Radio. Ces déclarations ce jour-là étaient un désaveu public à Medouar et un soutien clair et net à l’USMA.» Notre interlocuteur répliqua : «Cette affaire concerne plus la LFP que la FAF, Medouar était là, il a pris la parole, de ce fait, il pouvait bien aborder ce sujet et ouvrir le débat, il ne l’a pas fait, pourquoi ? Demandez-lui ?» Voilà qui confirme si besoin est que Medouar s’est bel et bien dégonflé.  

  1. B.

 

Medouar a quitté le BF à 13h30

Prétextant un rendez-vous important, le président de la LFP a quitté Sidi Moussa à 13H30.

 

Zetchi a écourté sa présence

Zetchi aussi n’est pas allé au terme de ce BF. Invoquant des raisons personnelles, il a quitté les lieux à 16H. le BF s’est poursuivi jusqu’à 17h35. La première partie s’est faite en présence des présidents de Ligue. La seconde a été consacrée à la DTN et à l’équipe nationale.

Tags:

Classement