USMH : Bouarata ne viendra pas

 

Revirement de situation encore à El-Harrach qui demeure sans entraîneur depuis le départ de Laoufi. Après Bouzidi et Bououkaz, qui ont décliné l’offre, et Slimani qui a fait faux bond, c’est au tour de Bouarata de faire machine arrière et de revenir sur sa décision d’entraîner l’USMH.

 

Bouarata a annoncé aux dirigeants qu'il entamerait ses nouvelles fonctions mercredi, mais contre toute attente, il leur a fait faux bond. Les dirigeants de l’USMH ont essayé de convaincre le coach d’entamer sa mission hier, mais en vain. Selon les dernières informations, Bouarata a décidé de faire machine arrière et de décliner ainsi l'offre de Mohamed Laib et ses proches collaborateurs. Quelques heures après avoir donné son accord au président harrachi, Rachid Bouarata appelle les dirigeants harrachis pour leur faire part de sa décision de ne pas succéder à Salem Laoufi.

 

Dirigeants cherchent entraîneur désespérément

Le club toujours est sans entraîneur. Le départ de Salem Laoufi a ouvert la voie à d'éventuels successeurs. Néanmoins, pour le moment, les responsables de l'USMH ont fait à chaque fois chou blanc dans leurs tentatives de dénicher un nouvel entraîneur. Des contacts ont été pris pêle-mêle avec des techniciens, mais en vain. Il y a lieu de citer Youcef Bouzidi, Moez Bououkaz, Sid-Ahmed Slimani ou encore Rachid Bouarata. Mais le fait que la direction harrachie a contacté plusieurs entraîneurs simultanément aurait singulièrement froissé certains candidats. Ce qui n'a pas pour autant donné matière à réfléchir au recruteur de l'USMH, qui s'est empêtré dans sa démarche en prenant langue avec d'autres entraîneurs.

 

Laïb dans l’embarras

Après dix journées de championnat de la Ligue 2 Mobilis, l’USMH n’arrive toujours pas à provoquer le déclic et enregistrer sa première victoire de la saison. Sur les dix matchs disputés, les Jaune et Noir totalisent 5 points, soit cinq nuls et cinq défaites, et pointent à la 15e place de relégable. Après avoir apporté son soutien à Salem Laoufi, le président Mohamed Laib songe à recruter un entraîneur chevronné pour lui confier la barre technique. Le premier responsable de Maison-Carrée se trouve dans une situation embarrassante après le départ de Salem Laoufi. Le boss harrachi souhaite trouver un technicien capable de redresser la situation et jouer l’accession cette saison. Avec la situation difficile qui traverse Essefra sur le plan de résultats, ce sera difficile de trouver un coach qui va accepter un tel challenge. 

  1. H.

 

Lounici refuse de travailler avec la direction actuelle

Réclamé par les supporters de l’USMH, l’ancien joueur d’Essefra Khaled Lounici ferme toutes les portes quant à son éventuel retour à l’USMH. Dans des déclarations à ses proches, l’ex-entraîneur du MCEE se dit prêt à travailler gratuitement à l’USMH, mais pas avec la direction actuelle. Alors que tout le monde était optimiste, l’ancien international ne compte pas travailler avec l’actuelle direction et réclame un changement radical au club. Décidément, l’USMH n’a pas encore trouvé de remplaçant à Salem Laoufi. Alors que les supporters étaient plus ou moins confiants quant à la venue de Lounici, ce dernier, après avoir officiellement refusé, va donc pousser les dirigeants à étudier les autres pistes. Pour le moment, on ne sait pas encore qui sera contacté mais ce qui est sûr, les CV pleuvent de partout sur le bureau du club. Laib cherche cependant un entraîneur capable de jouer l’accession et faire revenir l’équipe parmi l’élite.

  1. H.

 

Bechouche assure toujours l’intérim

En l'absence d’un entraîneur en chef, la direction du club a confié les rênes techniques à l’entraîneur adjoint Nacer Bechouche. Ce dernier assure la préparation depuis le dernier match à domicile face à l’A Bou Saâda. La séance de reprise de lundi a été assurée par l’ancien joueur d’Essefra. Avec son expérience et son savoir-faire, Bechouche gère parfaitement bien le groupe. En attendant d’engager un nouvel entraîneur, c’est Bechoouche qui assure la préparation du prochain match, prévu vendredi à Lavigerie face au leader du championnat, l’ASO.

  1. H.

 

Le club perd son procès contre Gougam au TAS

L’ancien joueur Mohamed Gougam, qui joue actuellement à l’ESM Koléa, vient de gagner son procès contre l’USM El-Harrach. En effet, après avoir signé un contrat professionnel avec la formation harrachie en 2017, la direction harrachie a refusé de lui payer ses arriérés de salaire. Le joueur qui n’avait pas eu sa chance n’a pas bénéficié de la moindre minute de jeu sous la houlette de trois entraîneurs, Younes Iftiçen, Hamadi Daou et Aziz Abbès. Après la décision de la Chambre de résolution des litiges (CRL), qui exigeait de l’USMH de payer le joueur, le club harrachi a décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Les dirigeants harrachis ont présenté un document prouvant que leur ancien joueur n’a jamais été utilisé dans un match officiel. Le TAS, après avoir étudié le dossier présenté par les dirigeants harrachis, a condamné lundi le club harrachi à 285 millions de centimes, correspondant à la totalité des mois de salaire du contrat signé.

  1. H.

 

Entraînement au grand complet

Après la séance de reprise de lundi après-midi, l’entraîneur par intérim Nacer Bechouche a donné rendez-vous à ses joueurs pour une autre séance hier matin à laquelle tous les joueurs étaient présents, mis à part Kamel Belarbi qui se trouvait au Maroc avec la sélection U21. Les deux joueurs qui ont boudé la semaine de préparation du match face à l’US Biskra, en l’occurrence Yaghni et El-Amali, ont repris le chemin des entraînements ; ils seront concernés par le match de vendredi prochain.

 

Belarbi attendu aujourd’hui

Le milieu de terrain récupérateur Kamel Belarbi n’a toujours pas repris les entraînements avec son équipe. Retenu en équipe nationale des U21, qui a joué deux matchs amicaux face au Maroc vendredi et dimanche, le joueur harrachi devait rentrer hier au pays ; il devra rependre les entraînements aujourd’hui. Ayant manqué le dernier match à Biskra, Belarbi va certainement reprendre sa place dans le onze qui débutera la partie face à l’ASO.

 

Belhani reprendra sa place face à l’ASO

Après la défaite du week-end passé contre Biskra sur un score de 2 buts à 1, le staff technique harrachi n’a pas manqué d’afficher son mécontentement suite à la prestation du gardien de but Mouici qui n’a pas réussi à garder son invincibilité de deux matchs sans encaisser le moindre but. Les membres du staff technique estiment que leur portier a sa part de responsabilité dans les deux buts encaissés. A cet effet, selon notre source, Nacer Bechouche prévoit un changement au prochain match face au leader du championnat ; il prépare dans ce sens Abderraouf  Belhani. Ce dernier, qui a perdu sa place de titulaire après le match de Mostaganem, sauf surprise jouera d’entrée ce vendredi face à l’ASO.

  1. H.
Tags:

Classement