[Alt-Text]

USMH : Récupérer les blessés et combler les lacunes

 

La trêve imposée par la LFP a mis dans un sérieux embarras les Harrachis qui restent sur une victoire, lors du dernier match face à l’US Biskra.

 

Ne voulant pas perdre le rythme de la compétition et souhaitant reprendre confiance par un succès à l’extérieur, les Harrachis étaient prêts à reprendre la compétition cette semaine. Maintenant, ils seront appelés à attendre plus de deux semaines. Ce qui a poussé le staff technique, à sa tête Cherif Hadjar, à élaborer un vrai programme de travail. Entre autres avantages de la trêve, la récupération des joueurs blessés à l’image de Ismaïl Kherrbache et Mohamed-Amin El-Amali et d’autres joueurs qui ont souffert de bobos. Le coach aura également un laps de temps suffisant devant lui pour corriger les lacunes relevées, notamment lors de la première mi-temps contre l’USB. Il faut dire que le match face à l’ASO Chlef nécessite plus de temps pour le préparer de manière convenable, aussi bien sur le plan physique que tactique ou mental.

 

Le coach trace son plan de travail

Dès qu’il a eu connaissance de la trêve, le coach de l’USM El-Harrach Cherif Hadjar a établi son programme de travail pour les deux prochaines semaines. Le coach a axé beaucoup plus son travail sur le plan physique. Après avoir accordé quelques jours de repos à ses éléments, Hadjar a entamé hier son travail pour préparer la reprise du championnat programmée hier au stade du 1er-Novembre. Le staff technique augmentera la charge de travail à partir de la prochaine journée, a-t-on appris, avec du biquotidien.

 

2 matchs amicaux au programme

Le staff technique va également essayer de meubler cette trêve en programmant deux matches amicaux avant le déplacement de Chlef. Le premier match devra avoir lieu cette fin de semaine, alors que le second match se tiendra la semaine prochaine. Les sparring-partners de l’USMH au cours de cette mini-trêve seront désignés ultérieurement.

 

Régler les primes des joueurs

Il n’y a pas que le staff technique qui est appelé à rentabiliser cette trêve puisque même la direction doit bien gérer cet arrêt du championnat. Les responsables du club de la ville d’El Harrach seront, en effet, appelés à compléter la prime de la victoire contre l’USB durant cette période, histoire de motiver davantage les joueurs la veille de déplacement à Chlef. Il faut dire que seul le langage de l’argent pourra convaincre les joueurs et faire passer le discours de la direction.

  1. H.

 

Hadjar : «Cette coupure est une arme à double tranchant»

A propos de ce changement opéré au niveau de la programmation de la Ligue 2 Mobilis, l’entraîneur de l’USM El-Harrach Cherif Hadjar s’est exprimé sur le sujet en déclarant : «Le fait de reporter le championnat à une date ultérieure est une arme à double tranchant. Cela pourrait briser l’élan du groupe qui aura un manque de compétition dans les jambes. Mais à l’heure actuelle, ce report devrait être bénéfique à l’équipe car on aura toute latitude pour s’organiser en vue du rendez-vous face à l’ASO.»

 

«On doit saisir cette trêve pour revenir en force»

Le technicien harrachi a répété l’importance de saisir cette mini-trêve pour parfaitement s’armer : «Certes, une coupure de trois semaines pourrait être préjudiciable à l’équipe. Mais on peut outrepasser cette période si l’on travaille comme il se doit avec le plus grand sérieux. Il faut saisir cette coupure pour bien s’armer dans le but de terminer la saison en force et assurer notre maintien en Ligue 2 Mobilis.»

 

«Ces derniers temps, on a trop souffert des blessures»

Bien évidemment, la récupération des joueurs blessés reste le souci majeur de staff technique d’Essefra, car cela offre plusieurs possibilités au moment de composer une partition à géométrie variable. Le coach harrachi dira : «Ces derniers temps, on a trop souffert des blessures. C’est ce qui nous a contraints à nous produire avec un effectif amoindri. Ce qui m’amène à dire que cette trêve va nous permettre de récupérer nos blessés et nous offrir plusieurs options et variantes.»

 

«Les matches amicaux vont nous permettre de garder le groupe compétitif»

Pour le premier responsable de la barre technique de l’USM El-Harrach, les matches amicaux restent la meilleure solution pour maintenir le rythme de la compétition de ses capés : «Suite à cette mini-trêve conséquente, les matches amicaux vont nous permettre de garder le groupe compétitif. Cela va aussi nous permettre de corriger les carences constatées ; on va jouer un premier match amical ce jeudi», a-t-il conclu.

  1. H.

A lire aussi :

Djerbiaâ : «La programmation va casser notre dynamique»

 

Tags:

Classement