[Alt-Text]

JSMB : Béjaïa dit adieu à l’accession

La JSMB a officiellement dit adieu à l’accession en s’inclinant sur le score de 2 buts à 0, dimanche, face à l’ASO.

 

Alors que cette rencontre était importante pour le doyen des clubs kabyles dans la course à l’accession, les Béjaouis ont laissé passer une belle opportunité de se relancer. Avec un rendement médiocre, les joueurs de la JSM Béjaïa n’ont pas été en mesure de contrer ou d’inquiéter l’équipe de Chlef, qui a été exceptionnelle dans sa gestion de la rencontre. Les choses n’ont pas bien commencé pour les Vert et Rouge ; si la première tentative de Belmessaoud a frôlé les montants du portier Oubadi, il faut dire que ce tir était l’une ds rares occasions créées par les hommes du coach Bououkaz durant cette première demi-heure de la rencontre. Les visiteurs, qui sont venus à Béjaïa avec la ferme intention de réaliser le meilleur résultat possible, ont trouvé le chemin des filets sur cette action de classe par Melika, qui se défait du défenseur de la JSMB avec une facilité déconcertante avant de décaler pour Benkablia qui était bien placé. L’attaquant de Chlef ne trouvera aucune difficulté à mettre le ballon dans les filets du portier Alloui, qui n’a fait que constater les dégâts. Cette ouverture du score était logique pour les hommes de Zaoui qui étaient bien en place et qui n’ont pas cédé à la panique, surtout vers la fin de ce premier half, notamment suite aux deux occasions de Khellaf Oussama, qui, dans un premier temps, a tiré, alors qu’il était à l’entrée de la surface de réparation, voyant son ballon sorti par les défenseurs de l’ASO. Cette autre action très franche à la 45’ sur la tête de l’arrière gauche de la JSMB est sortie de la ligne par Melika. En seconde période, c’est le même scénario qui se répète puisque cette fois-ci, Benkablia s’en va en solitaire sur le côté droit, avant de centrer fort à l’entrée de la surface de réparation où se trouvait Melika qui a eu tout le temps de contrôler le ballon et de le placer pour ajouter le second but à son équipe. Ces deux buts vont permettre aux visiteurs de repartir de Béjaïa avec trois précieux points, alors que les gars de la capitale des Hammadites n’ont pas été en mesure d’inquiéter les bois du portier Oubadi, qui a réalisé une belle prestation. Avec ce résultat, la JSM Béjaïa s’éloigne plus de l’objectif de l’accession ; les supporters assistent impuissants à une autre saison ratée de la JSM Béjaïa. Le club souffre dans cette Ligue 2 depuis sept an et les fans ne voient toujours pas le bout du tunnel.

 

1re défaite à domicile

C’est la première défaite depuis l’entame de la saison pour la formation des Vert et Rouge à domicile. Alors que le club, durant cette phase retour, a réussi à se relancer dans la course à l’accession en enchaînant 5 victoires de suite, les choses ont très vite changé. Depuis 4 journées, le doyen des clubs kabyles n’a pas connu de victoire (3 défaites et un match nul). Il faut dire que beaucoup craignaient ce virage important dans ce championnat, notamment en affrontant des équipes prétendant à l’accession à l’image de l’USB, du NCM ou comme dimanche après-midi la formation de l’ASO Chlef. Des rencontres qu’il ne fallait surtout pas perdre pour les camarades du capitaine Belmessaoud. Mais au vu de la situation dans laquelle se trouve leur club, surtout sur le plan financier et organisationnel, il fallait s’attendre à ce naufrage. Le club de la vallée de la Soummam est en train de vivre une situation très difficile, notamment une crise de confiance profonde par rapport aux dernières évolutions au sein de la direction et de l’effectif. La mise à l’écart de certains joueurs, les changements sans raison de l’entraîneur et bien évidemment les déclarations des dirigeants ont fait que la JSMB est devenue une cible privilégiée. Cette série de mauvais résultats n’a fait qu’accentuer le malaise au sein du club, sachant que les victoires réalisées au début de la phase retour n’ont fait que repousser les échéances.

  1. E. Z.

A lire aussi :

Bououkaz au banc des accusés

 

Tags:

Classement