[Alt-Text]

JSMB : La gestion de l’effectif pointée du doigt

 

Les fans du club d’Yemma Gouraya ne comprennent toujours pas comment leur équipe a laissé filer l’objectif de l’accession aussi facilement.

 

Alors que la JSM Béjaïa était bien partie pour réaliser ce but, qui est celui des supporters et des dirigeants, les joueurs n’ont pas été en mesure de dépasser les difficultés qu’ils ont rencontrées. En effet, alors que la JSMB était en course sur deux tableaux, le staff technique a été dans l’obligation de faire tourner l’effectif et cela en donnant la chance à des jeunes de démontrer de quoi ils étaient capables. Si, dans un premier, cette stratégie avait fonctionné, notamment en créant un sentiment de surprise pour les adversaires, la stratégie a montré ses limites puisque vu l’importance des matches, ces jeunes joueurs n’ont pas été performants. Le choix du coach en mettant de côté des éléments de qualité à l’image de Niati, Mekireche, Khellaf Nabil ou encore Benaïache, s’est répercuté sur le rendement de l’équipe lors des dernières rencontres disputées face à Blida, Magra ou encore l’ASO Chlef qui étaient en deçà des espérances. L’équipe de la JSM Béjaïa s’est trouvée à plusieurs reprises en difficulté. On peut dire que l’entraîneur Bououkaz et les membres de son staff technique n’ont pas bien fait leurs calculs puisqu’en se basant sur des jeunes qui ont, certes, des qualités certaines, ils ont oublié les enjeux de ces rencontres et leur importance. Le groupe en place qui traverse une crise de confiance, notamment avec la direction au sujet des salaires, s’est lui-même démobilisé ; cela aussi s’est répercuté sur le rendement et les résultats du club.

 

Des mises à l’écart qui ne disent pas leur nom

Alors que l’équipe a réussi à enchaîner 5 victoires de suite dans ce championnat, le bon parcours de l’équipe s’est arrêté net en laissant place à une succession de mauvais résultats. La JSM Béjaïa, à la faveur des victoires qu’elle a réussi à arracher, a fait une remontée spectaculaire au classement général. L’ambiance qui régnait au sein du groupe a très vite laissé place à un malaise profond. Certaines décisions du coach ont fait que le groupe a perdu la confiance au fil des rencontres. Des joueurs qui étaient certes pas très en vue, mais très importants au sein de l’effectif, ont été mis à l’écart sans que personne ne connaisse la raison, c’était le cas de Mekireche qui a perdu sa place de gardien de but en faveur de Alloui Nafaâ, alors que le jeune gardien a sauvé son équipe à plusieurs reprises lors des rencontres remportées. En plus du jeune portier Niati Belqassim ou encore Maâmar Youcef ont tout d'un coup disparu de l’équipe, sans qu’une explication valable ne soit donnée. Des éléments comme Benaïache et Bensayah ont eu très peu de temps de jeu, alors qu’ils pouvaient aider l’équipe dans ces moments où l’expérience est parfois plus importante que le talent.

 

Manque de motivation financière

Après avoir réalisé une belle série de victoires, les joueurs de la JSM Béjaïa s’attendaient à des récompenses, notamment sur le plan financier. Il faut dire que la majorité des joueurs n’ont pas été payés depuis plus de six mois, et cela ne pouvait pas continuer ainsi. Les joueurs de la JSM Béjaïa ont d’ailleurs dans un premier temps demandé des explications auprès des dirigeants au sujet de cette situation qui commençait à devenir problématique. Les responsables de la JSMB ont tenté de trouver une solution d’urgence en demandant un temps aux joueurs afin de répondre favorablement à leur demande. Mais devant la masse salariale du club qui est très élevée et aussi les nombreux créanciers, le président Houassi était dans l’incapacité de verser les salaires des joueurs. Les autorités locales ont tenté de parer au plus pressé et cela en octroyant des subventions de l’ordre de 11,4 milliards de centimes. Mais cet argent tarde toujours à être versé dans les caisses du club, compliquant davantage la situation. À l’approche de la fin de la saison, les joueurs savent que s’ils n’exercent aucune pression sur les dirigeants, ils vont devoir attendre longtemps avant de voir leur situation financière s’améliorer. Ce manque de liquidités risque aussi de porter un sérieux coup à la fin de saison, sachant que le club n’a jusqu’à présent pas tout à fait assuré son maintien.

 

Incompréhension chez les supporters

La rue béjaouie et l’opinion publique qui suivent de très près l’évolution de la situation sein de la maison de la JSMB ne comprennent toujours pas les raisons de cet échec face à l’ASO Chlef. Entre les rumeurs et les informations qui circulent au sujet de l’éventualité d’un arrangement, mais aussi sur le fait que les joueurs auraient pu lâcher les points pour faire pression sur la direction concernant leur salaire, les fans ne comprennent pas. Une chose est certaine, c’est l’incompréhension totale dans les rangs du club. Le club de la capitale des Hammadites traverse une grave crise de confiance où la confusion règne en maître. Si le président Houassi Belkacem a rappelé que la victoire est essentiellement due à la programmation de la LFP, pour les supporters, ce discours ne semble pas les satisfaire. 

  1. E. Z.

A lire aussi :

Un seul objectif en vue, Dame Coupe

 

Tags:

Classement