Accédez directement au site compétition

FAF: Route dégagée pour Zetchi

Après le recours déposé par Kheireddine Zetchi candidat à la présence de la FAF qui a demandé le maintien de la date initiale du 20 mars pour l’assemblée générale élective de la FAF, demandant de ce fait d’annuler le report récemment décidé par la commission électorale, en rappelant la souveraineté de l’AG qui a validé les dates émises par le BF, la commission des recours qui s’est réunie hier mercredi a étudié le requête qu’elle a trouvée recevable, et a décidé de ce fait de valider la date du 20 mars, l’AGE aura donc lieu à cette date-là à partir de 10h 00 à l’amphithéâtre Omar Kezzal du Centre technique national de Sidi Moussa..

La commission des candidatures qui s’est réunie hier à Dely Ibrahim a aussi  examiné et affiché  la liste des candidats à la présidence de la Fédération algérienne de football. A cet effet, Kheïreddine Zetchi a été confirmé comme l’unique candidat à la présidence de la FAF du fait que son dossier de candidature a été le seul à avoir été validé. 7 autres candidats ont vu leurs dossiers rejetés, ce qui fait que le président du PAC sera le seul à briguer la présidence de la FAF pour succéder à Mohamed Raouraoua, la voie semble dégagée pour atteindre ce but, à moins que l’un des 7 autres candidats revienne en course, à la faveurs d’éventuels recours qui seront introduits avant demain à 00h00 (la liste finale sera publiée samedi), d’ailleurs Mouldi Aïssaoui et Medouar comptent suivre cette procédure dès aujourd’hui, si leur recours ne seront pas acceptés, Zetchi n’aura plus face à lui que l’assemblée générale pour le plébisciter ou le révoquer.  

Gueddah : «Je ne sais pas pourquoi j’ai été enlevé»

Ali Gueddah président de la ligue de Skikda a fait partie de la liste du candidat à la présidence de la FAF, Kheireddine Zetchi, l’espace de deux jours avant qu’il n’apprenne que son nom a été enlevé et remplacé par Koussa. Il se dit révolté par cette manœuvre. «J’ai appris que mon nom a été enlevé et remplacé par quelqu’un d’autre, tout  cela est anormal. Je compte faire un recours», a affirmé Gueddah.

 

S. M. A.

Les 7 autres candidats rejetés :

Mouldi Aïssaoui, Abdelkrim Medouar, Mansour Beldjoudi, Youcef Azzouz, Djamel Chérif, Rachid Asma et Melle  Khadidja Belkadi.

Maintien de l’AGE pour le 20 mars

Ould-Ali s’en lave les mains 

«Je n’ai jamais rien dicté à la commission électorale, il n’y a aucune ingérence»

«Avec Zetchi ou un autre, on travaillera main dans la main»

 

Le ministre de la Jeunesse et des Sports El-Hadi Ould-Ali s’est exprimé hier en marge de la cérémonie de remise des aides de l’Etat aux clubs amateurs de football de 11 régions dont 6 du sud du pays ainsi qu’aux vainqueurs de la coupe d’Algérie de 3 disciplines, à savoir le basket, le hand et le volley.

Ould Ali était attendu par lesdits présidents de club, qu’il allait aider, mais surtout par les médias venus en nombre pour avoir sa version des faits et ses déclarations au vu de tout ce qui s’est passé lors des dernières heures entre lui et la commission électorale de la FAF.

Le ministre a été assailli de questions, la plupart dans un seul sens, celui du danger que représente la FIFA, surtout que le MJS s’est un peu trop rapproché du dossier, mais le ministre a affirmé qu’il n’a rien exigé, et par conséquent, il trouve qu’il n’y a pas eu d’ingérence : «Je n’ai jamais rien obligé à cette commission, et il n’y a aucune ingérence, le MJS ne s’ingère pas, nous tenons seulement à l’application des lois de la République, la loi est au-dessus de tout le monde, notre mission, c’est veiller, accompagner, mettre en œuvre, apporter et corriger», a-t-il lancé.

 

«L’AGE le 20, et après ? L’AG doit se préparer»

A la question de savoir si le maintien de la date du 20 mars n’est pas un peu trop proche, le ministre affirme que l’AG doit vite se mettre au travail, il trouve que l’organisation est faisable : «Le 20, c’est proche et après ? C’est à l’AG de préparer, à la commission de le faire, pour toutes les fédérations, nous avons un représentant, qui veille à la stricte application des testes et règlements, il n’y a aucune ingérence», précisera-t-il.

 

«L’AG est souveraine, je respecte ses décisions et celles de la CE»

Le ministre continue de soutenir la décision initiale de l’AG qui avait validé la date du 20 mars pour la tenue de l’AGE : «Chaque fédération a une AG, chacune est souveraine dans ses décisions, elle a mis en place une commission électorale et une commission de recours, et cette commission est en train de faire son travail en toute souveraineté, on respecte les décision de l’AG et de la CE, on va attendre leur décision», a-t-il déclaré quelques instants avant l’annonce du maintien officiel de la date du 20.

 

«Mon conflit avec Baâmeur ? No comment»

Face aux accusations de Baâmeur, le ministre refuse de polémiquer : «Je n’ai aucun commentaire à faire, je travaille avec tous les présidents et toutes les ligues, il n’a jamais eu de problèmes.»

 

«Raouraoua a échoué, c’était de mon devoir de demander des comptes»

Encore une fois Ould-Ali est revenu sur l’échec de la FAF version Raouraoua, il rappelle que le MJS a des objectifs à atteindre à travers les contrats d’objectifs signés avec les fédérations dont la FAF : «On est ministre, on respecte toutes les fédérations, il y a un processus qui est engagé, il se fait dans le cadre strict des règlements et des lois de la République, le dernier BF de la FAF a échoué, j’ai dit qu’ils doivent rendre des comptes et être évalués. En tant que MJS, je suis investi d’une mission, mois aussi je dois rendre des comptes.»

 

«Je travaillerai de près avec les 47 fédérations, pas seulement avec le foot»

A la question de savoir s’il aidera Zetchi dans sa mission s’il est élu, le ministre affirme que oui, sans pour autant oublier de mentionner qu’il aidera aussi les autres fédérations, et que le sport n’est pas seulement le foot : «Notre politique est claire, on a 47 fédérations, on travaillera avec tout le monde pas avec Zetchi seulement, il y a des fédérations qui ont eu des résultats, on continuera avec eux, et on les soutiendra, les autres, on leur a demandé poliment de laisser leur place, de laisser les gens capables prendre le pouvoir», conclut-il.

S. M. A.

 

Il a refusé de s’exprimer concernant les élections de la CAF

Parmi les questions posées au ministre hier, celle concernant son avis sur les élections du bureau exécutif de la CAF qui auront lieu aujourd’hui avec la participation du président sortant de la FAF, Mohamed Raouraoua, à Addis-Abeba, Ould Ali a refusé de commenter en esquissant un sourire avant de quitter les lieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Classement