Accédez directement au site compétition

Medouar : «Je ferai mon recours, mais je sais qu’il sera rejeté »

 « Monsieur le ministre, appliquez les règlements »

Le président de l’ASO Abdelkrim Medouar fait partie des candidats ayant postulé pour briguer la présidence de la FAF, mais son dossier, comme six autres, a été rejeté.

Le Chélifien a jusqu’à aujourd’hui à minuit pour introduire un recours pour tenter de défier lundi prochain, lors de l’AG élective, le seul candidat validé pour le moment, à savoir Zetchi.

Contacté hier par Compétition, Medouar nous a affirmé qu’il ne compte pas reculer. Certes, il sait le sort qui lui sera réservé par la commission des recours, mais il compte aller au bout : «Oui, je vais faire un recours et je sais même qu’il sera refusé», nous a-t-il dit d’emblée avant d’expliquer pourquoi il est certain du futur rejet : « Car les deux dossiers, le mien et celui de Zetchi, étaient incomplets. Des candidats qui étaient avec moi sont avec lui maintenant ; il me manquait 4 candidats, c’est pourquoi on me l’a rejeté, je l’ai complété hier hors délai. Voilà pourquoi je vous dis qu’il va être rejeté.»

« J’irai au TAS »

Medouar ne veut pas baisser les bras, il compte réagir en cas de refus : « Je n’irai pas jusqu’à la FIFA, mais au TAS oui, car c’est à l’échelle nationale, j’irai jusqu’au bout dans le cadre réglementaire. Moi j’applique les règlements et je ferai en sorte de continuer à le faire ; je ne veux pas du deux poids deux mesures, car avant la réunion de la commission, un membre m’a dit que mon dossier est à rejeter.

Baameur a déclaré aussi que le dossier de Zetchi n’était pas complet. Figurez-vous que mon rejet n’a même pas été notifié, sans oublier le fait d’avoir attendu jusqu’à mercredi pour le faire, alors que ça devait se faire 24 heures après la fin du délai par la commission des recours, et sans la présence des membres de la commission de candidatures. »

«Le BF de Zetchi est illégal »

Medouar, qui semble avoir bien fouiné dans les dossiers de son concurrent, nous apprend que trois membres du BF de Zetchi ne peuvent pas postuler, leurs dossiers ne peuvent pas répondre aux critères : «Il y a des gens du BF de Zetchi qui ne remplissent pas les conditions, ils n’ont pas le statut de membre du club. Le mandatement ne suffit pas, Meddane n’est pas membre de la S/SPA/JSK ; Ould Zmirli n’a pas 5 ans au NAHD et Gasmi de Saoura n’est pas membre de la S/SPA aussi.  La CR doit rejeter et la date doit être renvoyée.»

«Tout ça, c’est la faute à Raouraoua »

Medouar affirme que la faute incombe à Raouraoua, c’est à cause de lui qu’il a dû se présenter. Explication : «Je n’ai jamais pensé me présenter, c’est à cause de Raouraoua qui a empêché Benhamza à la toute dernière minute de se présenter que je l’ai fait dans la précipitation, je ne m y étais pas très bien préparé.»

« Djebbab prend part à la réunion de la commission des recours, on appelle ça de l’ingérence »

Medouar termine par lancer un appel au ministre Ould Ali : «Je lance un appel à Monsieur le ministre des Sports, je lui demande d’appliquer les règlements en vigueur. C’est très grave que le MJS assiste à la réunion de la commission des recours. Djebbab, l’émissaire du ministre, a même signé le PV, cela est très grave», a-t-il conclu.

S. M. A.

Baâmeur ayant décidé de se retirer

 

Hammar présidera l’AGE

 

Le président de l’Entente de Sétif, qui est aussi membre de la commission des recours, aura la lourde tâche de présider les travaux de l’assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football prévue ce lundi au CTN de Sidi Moussa.

En effet, Ali Baâmeur, qui était jusqu’ici le président de la commission de candidatures, a décidé de se retirer ; il ne poursuivra pas sa mission après avoir été poussé vers la sortie d’une manière indirecte suite au maintien de l’AGE pour la date initiale du 20 mars. Il a décidé de rendre son tablier et donc, selon le code électoral, c’est son adjoint qui devait lui succéder. Comme cette commission à l’origine a été installée dans l’illégalité, et en plus de l’absence des suppléants, le vice-président n’a pas été désigné. Ce qui fait que c’est Hammar de la commission des recours qui a été désigné pour assumer cette lourde mission.

S. M. A.

 

 

 

Classement