Accédez directement au site compétition

EN: Le 5-Juillet épate Alcaraz

24 heures seulement après avoir animé sa première conférence de presse en tant que nouveau sélectionneur national, Lucas Alcaraz était déjà dans le bain et a entamé ses premières sorties de prospection.

En attendant d’assister au premier match du championnat ce soir entre le MCO et le MCA à Zabana, à Oran, c’est aux stades du centre du pays qu’il s’est déplacé hier, non pas pour suivre des matches, mais pour s’enquérir de l’état des deux stades pressentis pour devenir le lieu où l’EN recevra ses invités et ce, dès la prochaine date FIFA, à savoir les stades Tchaker de Blida et le 5-Juillet d’Alger. Ainsi, Alcaraz, en compagnie de Hakim Medane, s’est déplacé dès hier matin à Blida. C’est du stade Tchaker que la tournée du coach a débuté ; il a eu l’occasion donc de découvrir ce terrain connu pour être l’une des forteresses inébranlables de l’EN. C’est dans ce stade que les Verts se sont fait un nom ces dernières années, et ce, depuis l’épopée d’il y a 8 ou 9 ans. Les joueurs y sont habitués, mais cela ne leur garantit rien puisque c’est Alcaraz qui devra trancher après avoir fait mijoter tous les ingrédients. Il faut dire que la tentation de rester dans la capitale est grande ; elle l’est davantage lorsque le coach andalou a visité en fin de matinée le stade du 5-Juillet ; ce dernier l’a tout simplement épaté.

 

Bataille déjà gagnée ?

Après un tour du côté de la ville des Roses, où Alcaraz a découvert le grand stade de la ville, l’Espagnol et ses accompagnateurs, à leur tête le manager de la sélection, se sont rendus au 5-Juillet. Tout le monde s’accorde à dire que, depuis que nos joueurs ont peur de s’y produire, l’EN a beaucoup perdu. L’échec dans c stade surnommé « le tribunal » est en lui-même une preuve de l’incapacité de l’EN à affronter les difficultés. Cela explique ses matches catastrophiques à chaque fois qu’elle joue loin de Tchaker. C’est pourquoi la FAF version Zetchi veut changer les habitudes ; elle part avec l’idée initiale de recevoir ses prochains invités au « 5 ». Mais pour l’instant, le coach espagnol ne veut surtout pas se précipiter et prendre une décision finale quant au stade qui recevra les Verts. Il préfère d’abord discuter avec ses joueurs avant de prendre une décision finale.

 

Un match test

Alcaraz a quitté donc le 5-Juillet sous haute escorte avec une idée première sur le stade de la capitale.

Même si rien n’a encore été décidé, on sait tout de même que le stade a beaucoup plus au sélectionneur national. Il pourrait donc être testé très prochainement, peut-être dans un match amical. D’ailleurs comme on vous l’expliquait il y a quelques jours, il y a de fortes chances que la rencontre contre la Guinée s’y déroule. La FAF a pris option pour le moment, en attendant de consulter les différentes parties concernées.

La possibilité que l’EN joue une rencontre à Alger et une autre à Blida reste aussi forte. Ce qui est sûr, c’est que l’avis d’Alcaraz comptera double, surtout que la rencontre du Togo s’annonce dès maintenant très importante ; une décision devrait être prise incessamment.

S. M. A.

 

 

Alcaraz tient sa première réunion de travail avec son staff

 

Premier stage pour les locaux le 30 avril

Les choses s’accélèrent vraiment au CTN de Sidi Moussa, et au programme chargé, que le coach national est en train d’effectuer, une réunion de travail avec son staff. C’est en effet avant-hier que l’Espagnol a tenu sa première réunion avec ses adjoints en présence du manager de la FAF. L’objectif était d’essayer d’établir une feuille de route qui facilitera le travail durant les deux prochains mois. Ainsi, après un travail de coordination, et vu les différentes échéances prévues à l’avenir, il a été décidé qu’un premier stage pour les locaux soit effectué le 30 de ce mois d’avril, c'est-à-dire dans 9 jours. Une liste de joueurs sera publiée dans peu de temps sur le site de la FAF. Ce qui est sûr, c’est qu’Alcaraz fera en sorte de suivre attentivement le peu de matches attendus la prochaine semaine, à commencer par celui d’Oran ce soir. Le championnat étant à l’arrêt, il n’y aura que des matches en retard. Mais avant l’arrivée d’Alcaraz, Taoufik Korichi, le désormais ancien DTN et ancien entraîneur intérimaire des A’ et des U23, avait fait un tri qui a permis d’établir une première liste de joueurs locaux. Ce sont ces éléments-là qui devraient revenir, mais cette fois-ci pour passer chacun sous la loupe du coach et de ses adjoints. Hakim Medane, qui suit d’habitude le championnat national, sera toujours là pour le conseiller. Rappelons qu’Alcaraz s’occupera des A et des A’ ; il aura la mission de préparer le groupe pour la double confrontation prévue en août contre la Libye, comptant pour les barrages du CHAN 2018. D’ici peu, un coach local sera installé et c’est lui qui sera chargé de tout coordonner sous les ordres de l’Andalou.

S. M. A.

    

Le coach bientôt en tournée européenne

Alcaraz à la rencontre des cadres

Comme il est de coutume, aussitôt installé, le nouveau coach national a tracé une liste des priorités.

Alcaraz a déclaré qu’il commencera par contacter les joueurs et les suivre dans leurs clubs respectifs aussi afin de récolter un maximum d’infirmations sur eux.

A cet effet, nous apprenons que l’ancien driver de Grenade sera bientôt de retour dans le vieux continent et ce, pour une tournée qui lui permettra de rencontrer des joueurs, plus précisément des cadres.

Les noms qui seront ciblés ne sont pas encore connus. D’ailleurs, une revue d’effectif sera effectuée incessamment, et le grand tri tant attendu aussi. C’est à partir de cette liste que les cadres auront droit à cette visite VIP. Feghouli, Mahrez et autres Brahimi et Slimani seront sûrement concernés ; le coach expliquera à ses futurs joueurs sa méthode et ce qu’il attend d’eux. Il n’oubliera pas de leur donner des conseils pour se donner à fond en cette fin de saison, tout en se préservant des blessures étant donné que le stage de juin est souvent porteur d’ennuis. Alcaraz, qui découvrira le travail du sélectionneur et les difficultés qui y sont liées, essayera de préparer le terrain pour un meilleur début de mission possible.

 S. M. A.

 

Le coach et Medane aujourd’hui à Zabana

L’entraîneur national et le manager des Verts Medane se déplaceront aujourd’hui à Oran pour assister au match en retard opposant le MCO au MCA. Alcaraz découvrira à cette occasion l’ambiance des stades algériens.

 

Liste des joueurs black-listés

Les compteurs remis à zéro

Zetchi le promettait lors de son discours d’investiture, la décision semble avoir été entérinée ; les compteurs des listes des joueurs black-listés sont désormais remis à zéro. C’est du moins ce qui ressort des premiers propos du sélectionneur national Lucas Alcaraz.

Le coach andalou a affirmé qu’il ne dispose d’aucun nom et d’aucune liste noire, il a entre autres tracé les critères de sélection sur lesquels il se basera en mettant l’accent, notamment sur la participation des joueurs au sein de leurs clubs, mais aussi leur prestation. Cela met fin à un climat de psychose qui s’était installé au sein de l’EN durant des années et où la FAF a usé d’une politique où les joueurs auront été terrorisés. Certains ont même pété les plombs vu la pression qu’on a exercé sur eux à l’image d’un Nabil Ghilas qui a préféré dire les quatre vérités et disparaître que d’accepter la « hogra » dont il a été victime. Les exemples de Feghouli et Medjani sont les derniers en date ; ils ont été écartés du groupe qui a pris part à la CAN pour de simples déclarations faites à la presse et qui ont déplu au président sortant.

«Les portes seront ouvertes à tout le monde », disait le coach avant-hier en conférence. Tous les joueurs seront donc sélectionnables dès le prochain stage ; ils auront néanmoins la lourde tâche de convaincre leur nouvel entraîneur. Certains critères risquent aussi de jouer de mauvais tours à certains, entre autres l’âge. Une chose est sûre, la prochaine tournée que compte effectuer le coach en Europe risque d’être révélatrice.

S. M. A.

 

Le joueur a quitté sa chambre d’hôtel la veille du retour au pays

Une fugue minutieusement préparée d’un U19 du PAC à Barcelone

Klame Eldjediane Hamza fait partie des joueurs des U19 du PAC qui ont pris part au tournoi international joué en Catalogne, la semaine passée. Ses coéquipiers sont rentrés au pays, mais pas lui.

Le joueur originaire de Relizane a fugué la veille du retour de la délégation au pays. L’équipe se trouvait dans un hôtel à Barcelone pour une dernière nuit en Espagne avant de rentrer, et ce joueur en a profité pour prendre la poudre d’escampette.

Les faits ont eu lieu durant la nuit de dimanche à lundi derniers ; le joueur a quitté sa chambre laissant son cabas découvert le lendemain matin par les responsables du club presque vide. Il a en effet pris tous ses effets personnels, seul le passeport est resté en possession des dirigeants pacistes. Ces derniers, après un moment d’incompréhension et d’interrogation, ont décidé de saisir le commissariat de police ainsi que le consulat d’Algérie à Barcelone. La stupéfaction était énorme au sein de la délégation qui n’arrivait pas à expliquer cette fugue, surtout que tout s’est bien passé pour l’équipe durant son séjour. Le joueur a certes été très muet depuis son arrivée en Espagne, mais personne n’a soupçonné quoi que ce soit. Le joueur, qui n’a visiblement pas encore contacté sa famille, à en croire des sources proches de celle-ci, a tout fait dans la discrétion ; ses parents n’auraient pas été mis au parfum de ce plan diabolique de rendre possible cette escapade, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle était très bien étudiée et préparée au préalable.

L’incident a plongé l’équipe dans un climat de doute, qui a presque tué l’enthousiasme et la satisfaction qui se lisaient sur les visages des joueurs après avoir fait un magnifique parcours, avec notamment un 1/8 de finale et une défaite aux tirs au but face à Villareal, le futur champion (contre le Barça).

S. M. A.

 

   

Classement