Accédez directement au site compétition

JSI : Les Verts terminent premiers du groupe

Les protégés d’Ameur Chafik ont disputé hier matin leur 3e et dernier match dans ce premier tour et ont fait match nul. Suffisant pour passer dans le dernier carré. Une qualification avec panache et aussi avec un nouveau bijou de Meziani.

La future équipe olympique s’est, de nouveau, produite hier matin du côté du stade Azar pour son 3e et dernier match de la première phase face à la formation d’Oman. En ballotage favorable pour la qualification, les Verts ont assuré en prenant un point de cette rencontre. Suffisant pour terminer premiers du groupe avec 7 unités au compteur. La rencontre n’était pas facile et le jeu a été plutôt calme durant la première demi-heure. C’est à partir de la 40e minute que les choses ont pris une tournure intéressante. D’abord, il y a eu cette ouverture du score d’Oman par l’intermédiaire d’Al-Ghassani qui a profité des largesses défensives pour aller marquer. Cependant, la réaction des Algériens n’allait pas tarder puisqu’ils vont parvenir à égaliser dans le temps additionnel de la première période.

Un chef-d’œuvre de Meziani

C’est le pensionnaire du Paradou AC, Meziani, qui a égalisé en faveur des Fennecs. Au départ de l’action, il sert Azzouz qui le ressert avec un amour de passe. Dans un angle impossible, le jeune prodige trouve la lucarne opposée. Un but à voir et à revoir sans modération pour le buteur du PAC qui confirme encore une fois son très grand talent. Par la suite, en seconde période, on a pu assister à des tentatives de part et d’autre avec des occasions mais le score n’a pas changé et au final, les deux équipes se quittent dos à dos. Toutefois, le résultat les arrange puisque les deux adversaires du jour se sont qualifiés pour les demi-finales de la compétition.

Le coach a remanié son équipe

Autre chose importante au cours de cette partie, c’est le fait que le sélectionneur national, Ameur Chafik, avait laissé au repos plusieurs titulaires comme Gaâgaâ ou encore Bouzidi. C’est donc avec une équipe remaniée que les Verts ont joué et ont réussi à aller valider leur place en ½ finales. Une très belle performance pour ces joueurs dont la plupart sont nés en 1997 et qui ont été renforcés par quelques éléments d’expérience.

Algérie – Azerbaïdjan en demi-finales ce jeudi

Hier, durant l’après-midi, se jouaient les deux autres rencontres du second groupe et les Verts ont suivi cette rencontre avec une grande attention puisqu’ils allaient connaître leurs adversaires à l’issue des matchs. Finalement, ils vont rencontrer le pays organisateur, à savoir l’Azerbaïdjan dans le dernier carré. La rencontre se jouera jeudi matin à partir de 9h30. Une occasion en or pour gagner et aller en finale de la compétition.  

I. Z.

Ameur Chafik : «On veut aller le plus loin possible»

Le sélectionneur national qu’on a joint au téléphone hier était naturellement ravi de la qualification et a affiché ses ambitions pour la suite. Il fait l’éloge de certains joueurs qui, selon lui, pourraient intégrer les A dans un avenir très proche.

Les Verts ont donc assuré l’essentiel en validant leur ticket pour le carré d’as. Cela suffit amplement au bonheur de l’entraîneur Ameur Chafik qui était très content après cette performance. D’ailleurs, lorsqu’on l’a joint hier, il a fait savoir : «Pour le moment, on est contents et ravis de la prestation de nos jeunes. On est partis avec le but de prendre de l’expérience et préparer l’avenir. Je pense que notre qualification est amplement méritée et c’est une très bonne chose pour le groupe. On est qualifiés et le mérite revient aux joueurs qui ont fait de grands efforts durant les matchs pour atteindre cet objectif. Désormais, on va préparer la suite avec sérénité et tenter d’aller encore plus loin dans cette compétition. On est contents du travail effectué et on se penche sur la suite du parcours qui nous attend encore.»

«On a des joueurs qui veulent progresser»

Comme on a pu le voir au cours des 3 matchs, cette équipe algérienne propose un très beau jeu fait d’attaques placées, de passes courtes et de beaucoup de technique. Cependant, le coach n’est pas surpris puisqu’il sait qu’il dispose d’un très bon groupe. «Je pense que nous avons un très bon groupe qui est en train d’apprendre dans un premier temps. L’essentiel pour nous, c’était de faire en sorte de prendre de l’expérience dans ce genre de compétitions. Maintenant, les joueurs proposent de belles choses, c’est parce qu’ils ont cette envie d’aller loin et de progresser à chaque match. Ceci les aide beaucoup.»

«Notre objectif, ce sont les JO»

Comme tout le monde le sait, cette équipe est le noyau de la future équipe olympique et le coach en est bien conscient. «C’est l’idée de départ. On a formé ce groupe pour qu’il constitue le noyau de la sélection olympique afin d’entamer les éliminatoires des JO de 2020. On sent que c’est un groupe qui veut travailler et les joueurs ont pris confiance au fur et à mesure. C’est une bonne chose pour nous d’autant plus que la majorité sont encore très jeunes.»

«Khacef, Bouzidi, Douar et Meziani peuvent intégrer les A»

Parmi les grandes satisfactions jusqu’à présent, on retrouve des joueurs tels que Bouzidi, Meziani ou encore El- Mellali. D’ailleurs, Ameur Chafik est convaincu que ces joueurs pourraient intégrer les A. «Je pense qu’on a des joueurs qui pourraient intégrer les A, notamment dans les postes où on a des problèmes. Déjà, on a trois bons gardiens. On a aussi des joueurs comme Khacef, Bouzidi, Douar en défense qui peuvent apporter beaucoup de choses. Il y a aussi Meziani qui est un bon joueur. Ce qui les motive davantage, c’est de savoir qu’ils sont suivis par le staff national et ça leur ouvre une porte. Il y a aussi d’autres joueurs qui ne sont pas là et qui seront rappelés prochainement.»

«C’est de ça qu’ont besoin nos joueurs»

Avec une équipe comme ça, on peut se demander si elle peut faire une compétition comme le CHAN et la réponse de l’entraîneur national a été rapide : «Oui, pourquoi pas ? Je pense que pour avoir un statut international, il faut jouer des matchs et des compétitions. C’est comme ça qu’on acquiert ce statut.»

«Il y a de la compétence locale»

Autre motif de satisfaction, c’est la composante du staff qui est à 100% locale. Interrogé sur le sujet, le coach assure : «Je pense que c’est une bonne chose pour nous. Cela prouve aussi qu’il y a de la compétence locale qui peut apporter un plus. J’espère que cela va ouvrir la porte pour d’autres techniciens afin de réussir eux aussi.»  

Meziani : «Je savais que j’allais marquer»

Le buteur de la rencontre qu’on a eu au téléphone était content de son but et assure que tout le monde lui a prédit cette réalisation. «Déjà à l’hôtel, tous mes équipiers ont senti que j’allais marquer moi aussi. D’ailleurs, j’ai commencé la rencontre comme remplaçant et au moment de faire ma rentrée, Salah Boutadjine m’a dit qu’il savait que j’allais marquer et c’est ce qui est arrivé.» Pour savoir s’il avait l’habitude marquer des buts comme ça, il répond : «A l’entraînement, j’ai l’habitude de fixer mais pas en équipe nationale car je joue meneur alors qu’en club, j’ai des joueurs qui me servent. Durant ce match, j’ai fixé et j’ai marqué mais il faut saluer le service de mon équipier.» Est-ce son plus beau but ? Il éclaire : «Non, ce n’est pas mon plus beau but. J’ai marqué 12 buts cette saison et celui face à Biskra est le plus beau.»

«Si on va en finale, on gagnera la coupe»

Maintenant qu’ils sont fixés sur l’identité de leurs adversaires, les Verts vont essayer d’aller en finale et Meziani est ambitieux et affirme : «On ne connaît pas l’Azerbaïdjan mais on sait que c’est un adversaire solide. On y croit, personne ne nous attendait à ce stade de la compétition mais on se donnera à fond, je peux vous garantir que si on va en finale, on remportera la coupe.»

 

I. Z.

Classement