Qatar 0 – Algérie 1 : Avec l’art et la manière

La sélection nationale a disputé sa joute amicale hier à Doha face au Qatar à huis clos. Les poulains de Djamel Belmadi ont sorti une prestation de qualité qui leur a permis de s’imposer sur la plus petite des marges. Baghdad Bounedjah a encore frappé. Beaucoup de satisfaction pour le coach.

Depuis que la rencontre a été annoncée, le coach national, Djamel Belmadi, n’a pas cessé d’envoyer des messages codés aux joueurs locaux, leur faisant comprendre qu’il y avait des places à prendre et que ce serait au mérite. Hier, les joueurs ont fait l’essentiel et ont pu aller s’imposer face au Qatar, une équipe qui prépare la Coupe d’Asie et qui a fait tomber des équipes comme la Suisse en match amical de préparation. D’ailleurs, les hommes de Belmadi ont eu droit à l’équipe titulaire qatarie. Les Fennecs ont fait ce qu’il fallait et ont sorti une bonne prestation, affichant une grande détermination, et surtout une grande solidité, pour gagner cette partie. Les joueurs savaient très bien qu’à partir de cette prestation, ils allaient prendre option ou pas pour intégrer l’équipe A en vue des prochaines échéances, et cela les a motivés à tout donner.

 

Domination territoriale des Verts

Des échos qui nous sont parvenus du Qatar, on a pu avoir quelques indications sur la tournure du match, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Verts n’ont pas volé leur victoire. En effet, le match a été parfaitement géré par les camarades du capitaine Bounedjah. Ces derniers ont dominé de long en large les débats et n’ont rien laissé au hasard pour s’imposer. Les meilleures actions ont été du côté algérien, avec notamment celle de Bounedjah, à la 8e minute, qui est passé juste à côté, ou encore, une minute plus tard, avec Meziane, qui a vu son tir dévié au dernier moment. Une domination qui a permis aux joueurs de prendre le jeu à leur compte et de mettre l’adversaire en difficulté.

 

Bounedjah puissance 59

La mi-temps s’est achevée sur un score de parité, mais dès la reprise, on a eu droit à des Verts beaucoup plus entreprenants et qui allaient rapidement trouver l’ouverture. A la baguette, le tandem Belaïli – Bounedjah. Le premier sert idéalement le second, qui ne trouve aucune peine à marquer. Il s’agit là de son 59e but durant l’année 2018, toutes compétitions confondues, en club et en sélection. L’attaquant d’Al Saad conclut l’année de la plus belle des manières et offre un précieux succès aux Verts. Pour le coach, Belmadi, beaucoup de satisfaction et des enseignements importants, car des joueurs ont su se faire remarquer et pourraient bien marquer leur présence au cours de la prochaine date FIFA au mois de mars.

  1. Z.

Algérie-Qatar, Qatar-Algérie

Le secret c’est Belmadi

En parvenant à l’emporter, hier, du côté de Doha, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, aura gagné dans les deux sens. En effet, en 2015, il a reçu l’Algérie, entraînée alors par Christian Gourcuff, et avait réussi à la battre sur le score d’un but à zéro, alors que les Verts avaient tous leurs atouts avec les Brahimi, Mahrez, Slimani et autre Ghoulam. Hier, il en a fait de même, en allant battre cette fois le Qatar, chez lui, avec une équipe composée de joueurs locaux. Autant dire qu’il a gagné dans les deux sens.

 

Bounedjah capitaine

Pour cette joute amicale, le staff technique des Verts a décidé d’offrir le brassard de capitaine à Baghdad Bounedjah. L’attaquant d’Al Saad est l’élément le plus ancien du groupe et bénéficie d’une grande confiance de la part du coach national.

 

Dans son jardin

S’il y a un qui n’a pas été dépaysé au cours de la rencontre d’hier c’est bien l’attaquant des Verts, qui évoluait à l’occasion à «domicile». Il connaît parfaitement l’atmosphère qatarie avec un stade vide et des conditions de jeu qu’il apprécie particulièrement.

 

Naïdji s’est blessé la veille du match

Le sélectionneur national a donné la chance à tout le monde au cours de la rencontre d’hier. Cependant, un élément, et pas des moindres, n’a pas été incorporé au cours de cette partie, il s’agit du meilleur buteur du championnat, Zakaria Naïdji. Il se trouve que le joueur s’est blessé à la veille de la rencontre et ne pouvait donc prétendre disputer la partie. Une chance de ratée pour le Paciste, mais cela n’est  que partie remise.

Salhi, un choix purement technique

Autre élément à ne pas avoir disputé la moindre minute au cours de la rencontre d’hier, c’est le dernier rempart de la JSK, Abdelkader Salhi. Il se trouve que s’agissant de ce choix, il est purement technique, car le sélectionneur national voulait donner une chance pleine à Zeghba et voir ce que ce dernier a à montrer. Il semble que la hiérarchie est claire pour le coach national et le portier sétifien passe avant celui de la JSK.

Quartier libre après le match

Une fois la rencontre terminée, les joueurs de l’équipe nationale ont été informés qu’ils avaient droit à un quartier libre jusqu’à minuit. L’occasion pour eux de visiter la ville de Doha et d’acheter des présents à leurs proches. Le coach, Belmadi, est également rentré chez lui.

Retour aujourd’hui

Le groupe des Verts regagnera Alger aujourd’hui. Le départ de Doha se fera à 7h heure locale. Les joueurs rejoindront directement Alger, avant de retrouver leurs clubs respectifs et reprendre la préparation pour la seconde moitié de la saison.  

  1. Z.

Ils se sont illustrés de fort belle manière

Benyahia et Chetti marquent des points

Des joueurs ont su marquer des points aux yeux du coach, hier. Deux d’entre eux ont attiré particulièrement l’attention, à savoir Ahmed Benyahia et Lyes Chetti.  

On savait bien que les joueurs locaux avaient à cœur de prouver sous les regards du sélectionneur national, qui leur a promis une chance entière s’ils parviennent à le mériter. Message reçu comme il se doit par le groupe, qui s’est dépensé sans compter, et qui a montré un bon visage pour une première, car il ne faut pas l’oublier, pour la majorité, c’était la première fois qu’ils jouaient ensemble. Cependant, certains se sont fait remarquer plus que les autres et ont été bien plus sous les projecteurs que leurs équipiers. On parle du défenseur central de l’USMA, Ahmed Benyahia, et du latéral gauche de la JSK, Lyes Chetti. Les deux joueurs ont été incontestablement les meilleurs sur le terrain et ont marqué des points importants pour la suite du parcours et en vue des prochaines échéances.

 

Benyahia, une très sérieuse option en défense

On commence par le défenseur usmiste. C’est un joueur pétri de qualités et le fait qu’il ait été l’un des joueurs les plus utilisés par Froger à l’USMA en est la preuve. Belmadi ne le connaissait pas vraiment et voulait profiter de ce stage pour avoir une meilleure idée sur lui. Désormais, on peut dire que c’est chose faite, puisque le défenseur usmiste a été dans tous les bons coups défensifs. Il a été présent dans les duels avec un grand impact physique. Auteur d’une prestation remarquée, il présente désormais une bonne option pour la défense, qui demeure un chantier pour Belmadi.

 

Chetti postule déjà pour les A

Le second joueur qui s’est illustré de fort belle manière, n’est autre que le latéral gauche de la JSK, Lyes Chetti. En effet, l’enfant d’Annaba est en train de monter en puissance au fur et à mesure. Cette convocation pour ce match n’est que le début pour lui, car après son match d’hier, il est déjà un postulant pour les A et pour le prochain rassemblement du mois de mars, en vue des matchs de Gambie et de la Tunisie. Belmadi le connaît bien maintenant et le joueur est déjà prêt à passer un nouveau cap, car avec ses qualités que sont la vitesse et la puissance physique, il peut apporter beaucoup de bonnes choses à l’EN. Autre paramètre non négligeable, son jeune âge et sa marge de progression encore importante. Les deux joueurs ont fait ce qu’il fallait et peuvent maintenant espérer être dans les plans du coach pour la date FIFA de mars.

  1. Z.

Equipe alignée :

Zeghba, Loucif (Helaïmia 70e), Chetti (Lamara 70e), Bedrane, Benyahia, Benkhemassa (Bourdim 70e), Boudaoui (Benghit 70e), Chita, Meziane, Belaïli (Ghacha 70e) et Bounedjah

 

Chita confirme

Le milieu récupérateur de l’USMA a fourni une belle prestation hier face au Qatar. Présent dans tous les duels et avec une très bonne précision dans ses passes, l’ancien joueur du Mouloudia confirme tout son potentiel et donne raison à Belmadi qui l’avait sélectionné et aligné en tant que titulaire à Lomé.

 

Travail de fourmi de Benkhemassa et Meziane

Deux autres joueurs de l’USMA ont été crédités d’une belle prestation, il s’agit de Mohamed Benkhemassa et Abderrahmane Meziane. Benkhemassa, avec sa complicité avec Chita et Boudaoui, ont réussi à régner en maîtres dans l’entrejeu. Pour sa part, Meziane a été libre de ses mouvements et a constitué un danger constant pour la défense adverse.

 

Belaïli et Bounedjah au dessus du lot

Le chef d’orchestre fut Belaïli. Passeur décisif, l’Oranais a servi l’autre Oranais, Bounedjah, qui a inscrit le seul but de la rencontre. Moyen lors du dernier match, le champion d’Afrique s’est illustré hier. Il était, avec Bounedjah, au dessus du lot.

 

Youcef sort blessé

L’attaquant de l’EST n’est pas allé au bout de la rencontre. En effet, le joueur s’est blessé et on n’a pas voulu prendre le moindre risque avec lui.

 

Loucif, une belle découverte

Le jeune latéral du PAC, Loucif, a brillé hier. Ce fut la belle surprise, puisque lui, contrairement aux autres, n’est pas trop médiatisé. Quoi qu’il en soit, Loucif a émerveillé Belmadi, ce n’est pas Attal, mais c’est une bonne option pour l’avenir. On suivra de plus près ce joueur, c’est clair. 

  1. Z.

Présents physiquement très appliqués tactiquement 

Le joueur local en finit avec les préjugés

On reprochait deux choses aux joueurs locaux. La première, c’est leur physique défaillant, la seconde, c’est leur manque de rigueur tactique. Désormais, fini tout ça, puisque le groupe a parfaitement répondu aux attentes.

Beaucoup de reproches étaient faits aux joueurs locaux, et l’ancien sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, en parlait avant la Coupe du monde, concernant Djabou : «S’il fait le boulot d’ailier, il sera cuit en 10 minutes.» De plus, même Christian Gourcuff avait abordé le sujet en parlant de son projet avec les locaux : «Je veux faire progresser les joueurs tactiquement.» Résultat, cette étiquette a longtemps collé aux joueurs. Cependant, c’est désormais du passé. En effet, hier au cours de la rencontre face au Qatar, on a eu droit à un tout autre visage. Des joueurs très bien sur le plan physique, qui ont parfaitement répondu aux duels, mais aussi et surtout une application tactique parfaite. D’ailleurs, avant le départ à Doha, Belmadi,  dans sa déclaration au site de la FAF, n’avait pas manqué d’assurer : «On va se concentrer beaucoup plus sur le tactique au cours des prochaines séances d’entraînements», cela a été fait et de fort belle manière.

 

La nouvelle génération mieux armée

Il faut dire aussi que la nouvelle vague de joueurs est différente, et pour cause. Un joueur comme Benyahia, par exemple, a été formé en Europe, où il a reçu tout ce dont a besoin un footballeur. Que dire alors des académiciens que sont Boudaoui et Loucif. Même concernant un Chetti, il a la chance d’avoir un Franck Dumas qui l’a fait beaucoup progresser en club, le tout entouré par deux vieux briscards que sont Bounedjah, attaquant d’Al Saad, qui joue aux côtés de Xavi, et Belaïli qui joue à l’EST et qui ont mis tous les moyens à sa disposition pour progresser. De ce point de vue, on peut dire que la nouvelle génération de joueurs est beaucoup mieux armée pour faire face aux nombreux défis et le match face au Qatar a été une occasion pour le démontrer et cela a marché avec brio. Autant dire maintenant que les locaux en ont fini avec les préjugés les concernant, puisqu’actuellement avec Belmadi, ils auront une sérieuse chance de faire leurs preuves et de préparer sereinement le CHAN 2020, mais surtout l’édition de 2022 que l’Algérie organisera à l’occasion.

 

Le tout en 5 jours seulement

Difficile de passer sans revenir sur tout ce qui a été fait par le sélectionneur national Djamel Belmadi. Ce dernier avait un plan d’action qu’il a suivi et appliqué. Le tout en un temps record, 5 jours seulement. Le résultat s’est fait immédiatement voir. Ce n’est que le début, puisque le coach national va continuer à suivre les joueurs qu’il a sous la main et d’autres qui pourraient intégrer ses plans en prévision des prochaines échéances. Nul doute que celui-ci fera tout ce qu’il faudra pour essayer de faire progresser les joueurs locaux et leur donner plus de chances d’intégrer les A. Belmadi veut aller loin dans son projet et il l’a déjà dit, il ne ménagera aucun effort pour essayer d’avancer rapidement dans son plan d’action pour que disparaissent pour  de bon des préjugés qui n’ont fait que du tort aux joueurs évoluant en Ligue 1 Mobilis.

  1. Z.

Classement