Boudebouz signera aujourd’hui au Betis

Prévue hier, la signature de l’international algérien Ryad Boudebouz avec le Betis Séville s’est retardée pour aujourd’hui.

C’est du moins ce qu’a annoncé hier le magazine français France Football. Un retard dû visiblement à la deuxième visite médicale que doit effectuer le joueur au plus tard aujourd’hui. Souffrant d’une blessure au genou droit causant son indisponibilité jusqu’à la dernière semaine du mois en cours, la direction du club andalou s’est montrée quelque peu sceptique quant à l’état de santé du désormais ancien joueur de Montpellier. Il a été d’ailleurs convié, comme souligné par nos soins, dans une précédente édition à une première visite médicale. C’est ce qui explique, du coup la présence de Boudebouz jeudi dernier à Barcelone où il a subi une visite médicale qui n’aura rien révélé de grave. Mais il semble que les dirigeants de Betis refusent tout risque à prendre avant la concrétisation de la transaction. Cela explique aussi la nouvelle visite médicale de Boudebouz avant d’apposer aujourd’hui sa signature sur le contrat de quatre ans devant le lier au prestigieux club de la Liga espagnole. Il faut dire que le départ de Boudebouz de la maison héraultaise était dans l’air depuis un certain temps. Le joueur âgé de 27 ans et fort de son expérience sur les terrains de football de l’Hexagone n’a jamais caché ses ambitions d’embrasser une nouvelle expérience dans un autre championnat. Plusieurs offres lui sont parvenues d’Angleterre, d’Italie, de Turquie et d’Espagne. L’Algérien a fini par jeter son dévolu sur le très réputé et courtisé championnat espagnol de la Liga. Une belle expérience qui devra lui servir davantage sur tous les plans mental, physique, technique et tactique. Un véritable point de chute prestigieux pour Boudebouz, décidément bien parti pour donner une toute autre dimension à sa riche carrière de footballeur.  

MHSC récupère 8 millions d’euros

S’il vient de perdre une grande valeur sûre, le club de Montpellier HSC pourrait toutefois se consoler sur le plan financier. En cette période de crise financière qui frappe le vieux continent, le club héraultais aura réussi à mettre dans les caisses quelque 8 millions d’euros, acquis du transfert de son international algérien. Une précieuse enveloppe qui sera engagée dans la concrétisation des projets de trouver un successeur à Ryad Boudebouz.

N. A.

………………………………………..

Mandi a convaincu son compatriote

A en croire des informations ébruitées hier par des médias ibériques, le défenseur algérien du Betis, Aïssa Mandi, aura joué un rôle prépondérant de convaincre son compatriote de le rejoindre en Andalousie. Le défenseur des Verts a exercé, en effet, un grand pressing sur Boudebouz lui fournissant des informations à même de le convaincre d’y signer. L’ancien milieu offensif de Montpellier n’est pas resté insensible aux sollicitations de Mandi. Celui-ci s’assure, par la même occasion, de jouer une saison supplémentaire au Betis Séville. N.A.

………………………………………….

Hadzibegic : «Betis profitera de la venue de Ryad »

Le célèbre technicien franco-bosnien, Faruk Hadzibegic est optimiste pour l’avenir de Ryad Boudebouz avec sa nouvelle équipe espagnole. Ayant  eu par le passé sous la main Boudebouz à Sochaux, le technicien en question dira : « Je connais bien le joueur Boudebouz pour l’avoir entraîné à Sochaux. Techniquement, il est bon. Il peut jouer comme deuxième attaquant. Il dispose aussi d’une superbe visibilité de jeu. Compte tenu de sa force de caractère, j’estime que Boudebouz peut devenir capitaine à Betis.» N.A

Classement