Comme rapporté dernièrement, le nouveau président de la FAF, Charaf Eddine Amara, s’envolera samedi à destination de la capitale du Qatar. Comme l’indique le site de la FAF «il se rendra à Doha afin de prendre part à la cérémonie de tirage au sort de la Coupe arabe de la FIFA 2021 prévue le mardi 27 de ce mois.» La FAF indique que Charaf Eddine, sera accompagné du S.G de Mohamed Saad pour ce premier voyage en tant que président de la fédération. Ce sera l’occasion de se faire connaître  et de rencontrer «les présidents de plusieurs fédérations de pays arabes, notamment la Fédération du Qatar (QFA) avec laquelle la FAF est liée par un Mémorandum de coopération.» indique la FAF.

Possible rencontre avec Belamdi

Dans le même communiqué publié par la FAF, il est question d’organiser une rencontre entre Charaf Eddine Amara et le sélectionneur national Djamel Belamdi «si le protocole sanitaire le permettra, une rencontre entre M. CHARAF-EDDINE et le sélectionneur national, M. Djamel BELMADI, serait au programme en marge de la cérémonie.»

Rappelons par ailleurs que le tirage au sort est prévu ce mardi, tandis que la Coupe Arabe 2021 se déroulera du 1er au 18 décembre à Doha avec la participation de 22 pays qui seront représentés par des joueurs locaux.

Ça y est, c’est fait, le nouveau président de la Fédération algérienne de football Charaf-Eddine Amara a pris les commandes, et ce, au terme d’une cérémonie de passation de consignes, qui s’est déroulée dans la soirée de mardi au niveau du siège de l’instance fédérale à Dely Ibrahim.

Quatre jours après l’élection du nouveau président de la Fédération algérienne de football, Amara Charaf-Eddine et son Bureau fédéral, la commission de passation de consignes, élue lors de l’assemblée générale ordinaire du 5 avril, s’apprête à entrer en scène.

Sur un total de 88 membres votants, avec 75 voix favorables et 13 non favorables, le candidat unique à la présidence de la Fédération algérienne de football, Charaf-Eddine Amara, a été élu à la tête de l'instance pour le mandat olympique 2021-2025, lors des travaux de l'Assemblée générale élective tenus jeudi soir à l’hôtel Sheraton d’Alger.

Sans surprise, Charaf Eddine Amara, est élu nouveau président de la Fédération Algérienne de Football. L’unique candidat a remporté la majorité des voix lors de l’Assemblée Générale Elective. Avec 88 présent sur 109 qui ont votés à bulletin secret, ils étaient 75 à voter «Oui» contre 13 votes «Non». Ainsi Amara est le 22e président de la FAF en succédant à Kheireddine Zetchi.

Peut être une image de 12 personnes et personnes debout

Charaf Eddine Amara, qui a animé sa première conférence de presse a évoqué les points essentiels qu’il compte attaquer en premier. S’adressant à la presse pendant plus de 35 minutes, l’essentiel de ce qu’il a dit tourne autour de l’organisation du championnat et des compétitions. Il veut apporter sa touche et des améliorations à plusieurs niveaux. Affirmant qu’il n’est pas désigné par l’Etat, voici les grands points qu’il a évoqué :

«Je ne suis pas le candidat de l’état»

Des rumeurs ont circulés concernant l’implication du gouvernement dans l’installation d’Amara à la tête de la FAF, de suite il a tenu  à balayer cette rumeur en affirmant que «Je ne suis pas le candidat de l’Etat.» 

«On va revoir le système de compétition»

Concernant l’organisation du championnat il veut faire du système de compétition une véritable organisation professionnelle «Nous allons revoir le système de compétition. Il y a des choses à améliorer et nous allons étudier les meilleurs options pour avoir un meilleur niveau de compétition.»

«Il faut que l’arbitrage connaisse une amélioration»

Beaucoup de clubs se plaignent de l’arbitrage et cela n’a pas échappé à Amara qui veut qu’à ce niveau, il ait une autre amélioration «Nous allons aussi revoir l’arbitrage. Il faut faire le nécessaire à ce niveau pour que les arbitres soient toujours à la hauteur.»

«Nous allons examiner la faisabilité de la VAR»

L’installation de la VAR en Algérie n’est pas évidente vu les infrastructures insuffisantes. Mais Amara, espère pouvoir y parvenir «Il y a un projet pour la VAR que nous allons étudier et examiner. Pour l’instant peu de stades offrent des conditions pour installer la VAR, mais ce projet vaut la peine d’être pris en considération.»

«Je n’ai pas encore parlé avec Belmadi»

Pour ce qui est des relations avec le coach national, le futur président de la FAF déclare ne pas avoir encore eu l’occasion de parler avec Belmadi «Je n’ai pas encore parlé avec le sélectionneur national. Pour moi sa réaction est logique et acceptable puisqu’il chercher l’intérêt de l’EN.»

 

Par ailleurs, nous reviendrons dans notre édition de jeudi avec plus de détails de cette conférence du futur patron de la FAF.

C’est demain que sera élu le nouveau président de la Fédération algérienne de football. Le suspense n’est pas de mise étant donné qu’un seul candidat a présenté son dossier ; il s’agit du président du CRB Charaf Eddine Amara.

24h avant la tenue de l’assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football, le seul et unique candidat à la présidence, le PDG du groupe Madar, Charaf- Eddine Amara, animera une conférence de presse pour répondre aux interrogations des medias.