Le nouveau centre de formation d’Ouargla verra le jour très bientôt. La FAF annonce sur son site officiel que «Le membre fédéral et Président de la Commission de développement des infrastructures de la Fédération algérienne de football, M. Bachir MANSOURI, a effectué la semaine dernière une visite de travail pour s’enquérir des installations sportives à Ouargla dans le cadre de la création de l’Académie de formation de footballeurs de la FAF qui rayonnera sur plusieurs wilayas du grand sud.» Ainsi après Sidi Bel Abbes et Khemis Meliana, c’est au tour de la ville du sud du pays d’ouvrir une académie qui comporte «Un stade, une salle omnisport, une piscine semi-olympique, une salle de musculation, un espace de restauration, un amphithéâtre, un lieu d’hébergement de 50 lits et un bloc administratif.» comme indiqué par le site de la FAF permettra aux jeunes de la région du sud d’avoir un lieu pour faire une bonne formation digne de ce nom. Accompagné de M.M. Abbas Larbi, représentant du Directeur de la jeunesse et des sports de la Wilaya d’Ouargla, Kahloul Djelloul, Président de la Ligue de football de la wilaya d’Ouargla, Bensaci Mohamed Yahia, secrétaire général de la même Ligue, Reouighi Messaoud, Directeur technique régional (DTR), Touil Mounir, Directeur technique régional de l’arbitrage et Chetioui Lakhdar, Directeur technique de la wilaya d’Ouargla, le président de la commission s’est dit satisfait des installations. En attendant son ouverture officielle la nouvelle académie de la FAF de Ouargla semble réunir toutes les condition pour assurer une bonne formation pour les jeunes talents.

Le bureau fédéral de la FAF qui s’est réuni ce jeudi matin au siège de la fédération en présence du président Charaf Eddine Amara, est sorti avec des décisions concernant les clubs qui représenteront l’Algérie dans les prochaines compétitions CAF. Ainsi il a été décidé de s’appuyer sur le classement en la date du 10 août pour désigner les clubs qui joueront les compétitions africaines et arabe. En raison des délais imposés par l’instance africaine, l’Algérie devra désigner ses représentants avant la fin de championnat. Pour mettre toutes les équipes sur le même pied d’égalité, la FAF a donc décidé de procéder en calculant le nombre des victoires qui sera divisé par le nombre de matches joués par chaque club. Le premier et le second du classement joueront la Ligue des Champions africaine, le 3e au classement ainsi que le vainqueur de la Coupe de a Ligue disputeront la coupe de la CAF. Dans le cas où le vainqueur de la Coupe de la Ligue termine parmi les 3 premiers en championnat, ce sera le deuxième finaliste qui jouera la Coupe de la CAF.

La période des transferts entre le 6 août et le 20 octobre

Concernant la période des transferts, le bureau fédéral prévoit d’ouvrir le mercato le 6 août jusqu’au 20 octobre 2021. Cela laissera le temps aux clubs de faire leur recrutement et préparer la nouvelle saison.

 

Depuis quelques semaines, la commission de réforme des compétitions multuplie les réunions pour trouver des solutions pour le prochain exercice. Dernièrement il était question d’organiser un championnat avec 18 clubs soit avec un ou bien avec 2 groupes. C’est l’un des principaux sujets débattus par la commission présidée par Benhamza qui sur les ondes de la radio Chaîne 3 a donné de nouveaux détails «Nous voulons mettre en place une formule allégée et un calendrier qui soit maitrisé. La discussion lors de la dernière réunion a tourné autour de cet aspect-là, mais aussi sur d’autres aspects, qui sont liés à la qualité du championnat et a l’intérêt technique, organisationnel en matière de championnat. Il y a donc d’abord cette formule avec un championnat à deux groupes qui a certainement des avantages puisque le nombre de matches est réduit avec 16 matches au total, en plus des play-offs, qui seront proposés pour déterminer les différents clubs qui joueront le haut et le bas du tableau, ce qui nous ramènera au total à a peu après 26 rencontres, ce qui est déjà appréciable. Seulement, comme toute formule, il y a des avantages et des inconvénients. Il faudra mettre en place deux groupes, donc on doit savoir comment les créer, si c’est par tirage au sort ou par un découpage géographique, ou si c’est sur la base de résultats techniques antérieurs de l’année en cours, donc ce n’est pas évident de trouver les solutions. Il y a les adeptes de deux groupes avec le centre-est et le centre-ouest, d’autres préfèrent une désignation des clubs avec un système paire et impaire, en prenant le 1er avec le 3e le 5e puis le 2e avec le 4e, le 6e ainsi de suite, pour ne pas avoir de gros déséquilibres techniques, il y a également un troisième avis qui propose un tirage au sort général qui désignera au hasard les clubs des deux groupes. Nous avons une autre proposition qui consiste à mettre en place un championnat de type classique qui reviendrait à organiser la saison avec 18 clubs. Cette solution nous amènera à jouer 34 matches, donc on aura un calendrier plus long. Maintenant la décision finale reviendra au bureau fédéral qui se prononcera sur la formule.

«On devrait démarrer la nouvelle saison durant la deuxième quinzaine d’octobre»

Avec un championnat qui  va se terminer très tard, le début du prochain exercice pose problème aussi. Benhamza affirme que la saison prochaine débutera plus tôt que celle en cours «Cette année nous avons entamé la saison en novembre. Pour la saison prochaine, nous avons pris l’avis de techniciens et médicaux, pour savoir quelle période de repos accorder aux clubs. Nous avons des propositions et nous comptons bien entamer la nouvelle saison avant le mois de novembre. On pense à démarrer durant la deuxième quinzaine d’octobre. Après nous avons aussi des propositions pour ce qui concerne la coupe d’Algérie ou la coupe de la Ligue, avec les championnats des divisions inférieurs qui n’ont pas repris on ne sait pas s’il y aura une coupe d’Algérie. On doit étudier aussi la possibilité de jouer la coupe de la Ligue. Nous devons également trouver des solutions concernant la programmation avec les compétitions internationales. En tout cas nous ferons en sorte que le championnat se termine avant le mois de juillet de l’année prochaine. Les détails seront exposés au BF qui est le seul à prendre une décision.»

«Une pré-liste de 8 clubs a été envoyée à la CAF concernant les compétitions CAF»

«Aujourd’hui la pré liste des clubs qui joueront potentiellement les compétitions CAF, a été envoyée à l’instance africaine. Le nom de 8 clubs a été envoyé dans le respect des délais.»

«Régler les matches en retard de la JSK et atteindre la 35e journée le 31 juillet»

«Concernant  les dates, il y a surtout le retard des matches de la JSK. Nous avons demandé à régulariser ces retards en priorité. Nous devons faire en sorte de trouver des dates pour mettre à jouer le calendrier. Et notre priorité actuellement et d’atteindre la 35e journée d’ici le 31e juillet. Puis il y a le problème de la date de la finale de la Coupe de la Ligue que nous espérons qu’elle sera jouée avant la fin du mois, comme ça nous aurons le premier représentant en Coupe de la CAF. Nous avons prévus tous les scénarios et nous avons mis en place une sous-commission pour formuler toutes les propositions possibles.»

Par ailleurs Yacine Benhamza s’est exprimé sur la saison 2022-2023 qui devrait se jouer avec un seul groupe.  

Comme prévu la réunion de la commission des réformes des compétitions dirigée par le Dr Yacine Benhamza s’est déroulée ce mardi pour trouver des solutions concernant la fin des compétitions actuelles, ainsi que celles à venir. Parmi les principales décisions prises, il sera question comme prévu à ce que le championnat aille à son terme. Il a également été décidé d’arrêter le championnat des réserves le plus tôt possible. Ceci en raison des multiples appels des staffs des jeunes catégories, ce qui incite la commission à prendre cette décision. Concernant le prochain exercice, il a été proposé d’établir un championnat avec 18 équipes avec 34 rencontres pour la saison 2021-2022. Cependant, pour le nouvel exercice, il faudra probablement ouvrir le mercato assez prématurément afin de permettre, surtout, aux clubs engagés dans les compétitions continentales de faire leur recrutement dans les temps. Par ailleurs, les décisions prises seront soumis à l’AG de la FAF qui prendra la décision de valider ou non les changements opérés.

Après avoir organisé  une première réunion, la commission des réformes des compétitions présidées par Benhamza, se penche sur la fin de l’exercice et des prochaines échéances. Prévoyant de se réunir de nouveau le 13 du mois, ladite commission, étudie toutes les possibilités et tient à trouver des solutions. Intervenu sur la chaîne 3, le président de la commission, s’est montré rassurant et dévoile les dernières propositions faites.

 

«Nous avons renforcé la commission par des techniciens»

 Nous avons élargis la commission avec des techniciens, ainsi qu’avec le directeur technique adjoint de la FAF. Donc le tiers des membres de la commission sont des techniciens, ce qui nous permet d’avoir un avis spécialisé qui pourra nous permettre de formuler la meilleure proposition possible au bureau fédéral. Nous souhaitons intégrer tous les acteurs possibles susceptibles de nous apporter un plus. Jusqu’à présent, la décision d’aller au terme du championnat est maintenue.

«Il y a trois dates importantes et la réunion de mardi nous aidera à y voir plus clair»

Sachant qu’il faut dévoiler les équipes participantes aux compétitions africaines avant le 15 août, date limite fixée par la CAF, Benhamza rappelle aussi qu’il y a d’autres dates importantes qu’il faudra aussi respecter «Pour ce qui est du problème des compétitions CAF, il faut d’abord savoir qu’il y a déjà trois dates à connaître et à respecter. D’abord le 15 juillet, c’est la date limite de communication des décisions d’octroi des licences aux clubs pour les compétitions interclubs masculines. Donc tous les clubs intéressés et qui pourront participer, ont été invités à déposer leurs dossiers au plus tard le 11 juillet au niveau de la FAF. Il y a également la date du 31 juillet qui concerne le dépôt de la liste des clubs engagés. Il y aura une-pré liste de 9 clubs et éventuellement le vainqueur de la coupe qui est en cours de finalisation et la liste définitive sera validée avec la fin du championnat pour les équipes qui seront officiellement engagées dans ces compétitions internationales. Puis il y a le 15 août qui est la date butoir de l’enregistrement des licences. Effectivement c’est la conditions la plus contraignante du fait qu’il faut résoudre le problème des contrats des joueurs qui seront toujours en cours de compétition et aussi d’autres paramètres à déterminer, comme l’ouverture du mercato, pour permettre aux clubs de pouvoir être mis dans les meilleures conditions possibles afin de démarrer les échéances continentales, qui débuteront vers la 2eme ou 3eme semaine de septembre. Tous ces points seront débattus lors de la prochaine réunion qui se déroulera le 13 juillet.»

 «On envisage l’arrêt du championnat des réserves incessamment»

L’arrêt de la compétition des espoirs est envisageable. Pour Benhamza, c’est une possibilité «C’était un des points qui a été débattu hier lors de la réunion. Nous avons effectivement envisagé l’arrêt du championnat des réserves qui ont disputés 30 journées, ce qui est appréciable de l’avis des techniciens. Les difficultés soulevées par bon nombre de spécialistes, nous poussent à proposer cet arrêt, tout en sachant que les meilleurs éléments pourront continuer avec les équipes séniors.

«La priorité sera de mettre à jour les matches en retard puis terminer le championnat»

Le championnat connaît plusieurs matches en retard, dont la JSK qui est engagée en coupe de la CAF, le calendrier va être difficile à gérer «Lors de la prochaine réunion, nous allons avoir une meilleure vision. Cette situation est liée au parcours exceptionnel de la JSK à qui je souhaite en même temps qu’elle remporte la coupe de la CAF. D’ailleurs la présence du président de la FAF à Cotonou témoigne sans nul doute du soutien indéfectible de la FAF à la JSK. Après cette finale, nous allons tâcher de régler en priorité les matches en retard pour que nous puissions arriver à respecter l’éthique sportive.»

«On veut que le championnat soit à l’image de l’EN»

«Ce que nous voulons dans le fond c’est de réduire le décalage qui existe entre les prestations du championnat et l’EN. On veut avancer, développer, hisser le championnat professionnel et qu’il y ait le moins de faussée entre le niveau de l’EN et du niveau du championnat. C’est une ambition qui peut paraitre démesurée mais elle est importante et il faut la garder à l’esprit.»

 

La formule de compétition pour la saison prochaine sera à l’ordre du jour lors de la prochaine réunion de la commission qui se tiendra dans une semaine. Le président de la commission des compétitions, de réformes et du professionnalisme, Benhamza, affirme sur les ondes de la Chaîne 3 que des propositions seront faites pour choisir la meilleure formule.

«Le championnat ira à son terme, mais sa formule changera pour la saison prochaine»

«En premier lieu j’aimerais préciser une chose importante qui concerne la fin du championnat en cours. Il faut savoir que le championnat ira à son terme, c’est-à-dire jusqu’au 21 août. Pour ce qui est des décisions prises concernant les accessions et rétrogradation, elles seront respectées, avec 2 accessions et 4 relégations. Maintenant, il faut savoir qu’exceptionnellement cette saison est plus longue que souhaité et pour cette raison, le président de la FAF et le BF, nous donnés pour mission de mettre en place rapidement une réflexion qui sera soumise au BF pour voir la meilleure formule possible. Ce qui est certain, c’est que le championnat avec 20 clubs ne sera pas réédité.»

«Impossible de jouer un championnat lourd avec les divers compétition de la saison prochain»

«La saison 2021-2022, sera marquée par d’importantes compétitions internationales et interclubs. Avec divers compétitions, ce sont des paramètres qui doivent être pris en considération pour mettre en place un championnat allégé puisqu’il est impossible pour la saison prochaine de jouer un championnat ‘’lourd’’. Le président de la FAF, a également demandé une réflexion pour la saison 2022-2023. Il faut savoir qu’il y a certaines exigences de la part de la CAF en matière de professionnalisme, pour l’engagement des clubs algériens et africains. On espère apporter des propositions au bureau fédéral à qui revient la décision finale en ce qui concerne la nouvelle formule pour la saison prochaine.»

«On souhaite voir la compétition démarrer avant le CHAN»

«Pour établir un nouveau programme, nous allons demander l’avis des techniciens. Dans nos objectifs, pour l’engagement de l’EN pour le CHAN qui aura lieu en fin novembre, il faudra prendre en compte ce paramètre le nombre de matches en championnat. On souhaite jouer au moins 6 journées, puisque l’EN sera composée d’essentiellement des joueurs locaux. Donc nous devrons revenir à la compétition dans des délais qui permettent d’avoir une bonne préparation et une bonne composition pour le CHAN.»

«Les changements dans le système de compétition est une des prérogatives de l’AG»

«Nous allons nous réunir dès la semaine prochaine. D’ici là, nous aurons bien avancé sur le dossier que nous soumettrons au président de la FAF et au BF. Quand il y a un changement de système de compétition, ce changement est une prérogative de l’AG donc je pense que la FAF respectera ces règlements et les statuts.»

 

 

 

Le Bureau fédéral s’est réuni ce mardi 29 juin. Comme promis par le président  de la FAF, Charaf Eddine Amar,  pour qui la mise en conformité était le principal objectif, tout s’est déroulé comme souhaité concernant les statuts qui sont en conformité avec la FIFA. A présent, il ne reste que la validation du MJS afin d’enclencher le processus de l’AG Extraordinaire afin d’amender les statuts «Une fois l’arrêt d’approbation établi par le Ministère de la jeunesse et des sports, la FAF mettre en œuvre sa feuille de route, celle de vulgariser, dans un premier temps, les statuts amendés auprès des acteurs du football lors de réunions régionales avant de convoquer, dans une seconde étape, une assemblée générale extraordinaire pour l’adoption desdits statuts.»  Indique le site de la FAF.

 

Le président de la FAF, Charaf Eddine Amara, a rencontré vendredi matin des représentants de l’UNAF (Union Nord-Africaine de Football) à Tunis. C’est à l’hôtel dans lequel sont hébergés les Verts que la rencontre a eu lieu, indique la FAF sur son site officiel. Les représentants de l’UNAF, à savoir le directeur exécutif,  M. Mahmoud Hammami, ainsi que le secrétaire général, M Reda Kriem, se sont entretenus avec Amara pour évoquer «les relations entre les deux structures, le niveau de coopération et les projets à mettre en place à l’avenir dans le cadre des activités techniques, organisationnelles et événementielles de l’UNAF.» peut-on lire sur le site de la FAF. Par ailleurs, le président de la FAF, Charaf Eddine Amara, vient d’effectuer son premier déplacement avec l’EN depuis son élection à la tête de la fédération, chose qui lui tenait a cœur pour être proche de la sélection nationale et voir de près le travail accomplis, ce qui lui permet en même temps de tisser des liens tout en apprenant comment mettre la sélection nationale dans les meilleurs conditions possibles afin de continuer à honorer les couleurs de l’Algérie.