Accédez directement au site compétition

Benhamza : "Aucun détail ne sera négligé par la commission"

Après avoir organisé  une première réunion, la commission des réformes des compétitions présidées par Benhamza, se penche sur la fin de l’exercice et des prochaines échéances. Prévoyant de se réunir de nouveau le 13 du mois, ladite commission, étudie toutes les possibilités et tient à trouver des solutions. Intervenu sur la chaîne 3, le président de la commission, s’est montré rassurant et dévoile les dernières propositions faites.

 

«Nous avons renforcé la commission par des techniciens»

 Nous avons élargis la commission avec des techniciens, ainsi qu’avec le directeur technique adjoint de la FAF. Donc le tiers des membres de la commission sont des techniciens, ce qui nous permet d’avoir un avis spécialisé qui pourra nous permettre de formuler la meilleure proposition possible au bureau fédéral. Nous souhaitons intégrer tous les acteurs possibles susceptibles de nous apporter un plus. Jusqu’à présent, la décision d’aller au terme du championnat est maintenue.

«Il y a trois dates importantes et la réunion de mardi nous aidera à y voir plus clair»

Sachant qu’il faut dévoiler les équipes participantes aux compétitions africaines avant le 15 août, date limite fixée par la CAF, Benhamza rappelle aussi qu’il y a d’autres dates importantes qu’il faudra aussi respecter «Pour ce qui est du problème des compétitions CAF, il faut d’abord savoir qu’il y a déjà trois dates à connaître et à respecter. D’abord le 15 juillet, c’est la date limite de communication des décisions d’octroi des licences aux clubs pour les compétitions interclubs masculines. Donc tous les clubs intéressés et qui pourront participer, ont été invités à déposer leurs dossiers au plus tard le 11 juillet au niveau de la FAF. Il y a également la date du 31 juillet qui concerne le dépôt de la liste des clubs engagés. Il y aura une-pré liste de 9 clubs et éventuellement le vainqueur de la coupe qui est en cours de finalisation et la liste définitive sera validée avec la fin du championnat pour les équipes qui seront officiellement engagées dans ces compétitions internationales. Puis il y a le 15 août qui est la date butoir de l’enregistrement des licences. Effectivement c’est la conditions la plus contraignante du fait qu’il faut résoudre le problème des contrats des joueurs qui seront toujours en cours de compétition et aussi d’autres paramètres à déterminer, comme l’ouverture du mercato, pour permettre aux clubs de pouvoir être mis dans les meilleures conditions possibles afin de démarrer les échéances continentales, qui débuteront vers la 2eme ou 3eme semaine de septembre. Tous ces points seront débattus lors de la prochaine réunion qui se déroulera le 13 juillet.»

 «On envisage l’arrêt du championnat des réserves incessamment»

L’arrêt de la compétition des espoirs est envisageable. Pour Benhamza, c’est une possibilité «C’était un des points qui a été débattu hier lors de la réunion. Nous avons effectivement envisagé l’arrêt du championnat des réserves qui ont disputés 30 journées, ce qui est appréciable de l’avis des techniciens. Les difficultés soulevées par bon nombre de spécialistes, nous poussent à proposer cet arrêt, tout en sachant que les meilleurs éléments pourront continuer avec les équipes séniors.

«La priorité sera de mettre à jour les matches en retard puis terminer le championnat»

Le championnat connaît plusieurs matches en retard, dont la JSK qui est engagée en coupe de la CAF, le calendrier va être difficile à gérer «Lors de la prochaine réunion, nous allons avoir une meilleure vision. Cette situation est liée au parcours exceptionnel de la JSK à qui je souhaite en même temps qu’elle remporte la coupe de la CAF. D’ailleurs la présence du président de la FAF à Cotonou témoigne sans nul doute du soutien indéfectible de la FAF à la JSK. Après cette finale, nous allons tâcher de régler en priorité les matches en retard pour que nous puissions arriver à respecter l’éthique sportive.»

«On veut que le championnat soit à l’image de l’EN»

«Ce que nous voulons dans le fond c’est de réduire le décalage qui existe entre les prestations du championnat et l’EN. On veut avancer, développer, hisser le championnat professionnel et qu’il y ait le moins de faussée entre le niveau de l’EN et du niveau du championnat. C’est une ambition qui peut paraitre démesurée mais elle est importante et il faut la garder à l’esprit.»

 

Classement