Trois noms circulaient ces derniers jours du côté de Constantine pour remplacer Amrani à la barre technique. Après avoir évoqué Madoui et le contact qu’il y avait avec ce dernier, il semble que la direction n’a pas encore tranché définitivement la question. En effet, dernièrement nous avions indiqué qu’il ne manquait que la signature de Madoui et qu’il était à 99% le nouvel entraineur du CSC, mais finalement il semble que le 1% qui restait l’a emporté puisque selon les dernières nouvelles, ce sera Miloud Hamdi, l’ancien entraineur de l’USMA. Tout porte à croire que ce dernier sera le nouvel entraineur du CSC et les choses devraient s’officialiser d’ici mercredi nous révèle notre source. Comme toujours, on ne peut pas parler d’officialisation tant que la signature du nouvel entraineur n’a pas été posée sur le contrat. Mais ce qui est sûr c’est qu’avant la fin de semaine la question de l’entraineur sera tranchée de manière définitive.

De retour depuis peu à la compétition, Youcef Atal, est semble-t-il devenu très fragile. Le joueur qui commençait à accumuler du temps de jeu, était une nouvelle fois titulaire pour le match de la 21e journée de L1 Uber Eats au même titre que son compatriote Boudaoui. Après une bonne première période face à Lens, Atal, qui a bénéficié d’un bon ballon de Dolberg, a réalisé quasiment le même geste que Bensebaïni face à Dortmund mais sur son côté droit pour terminer le travail avec une frappe du gauche. Un but important pour Nice, mal classé qui lui permet de s’éloigner de la zone rouge. Mais juste après le but, Atal a demandé son changement pour blessure. Il a dû se faire mal lors de sa célébration et était contraint de céder sa place seulement deux minutes après avoir marque (51’). Les blessures à répétition d’Atal commencent à devenir vraiment inquiétantes puisqu’il n’arrive pas à enchainer les matches et est contraint à de longues périodes de convalescence à chaque fois. Ça devient encore plus inquiétant quand on sait que l’EN aura besoin de lui dans quelques semaines et que les équipes qui le suivent à l’image de l’Athlético vont désormais s’interroger sur ces fréquentes blessures de l’international algérien. En outre, Boudaoui pour sa part a joué l’intégralité de la rencontre face aux nordistes et écopera d'un avertissement en fin de match avec à la clé une bonne prestation.

La formation de West Ham s’est imposée dans le match des 1/16e de finale face à une équipe de League One. Remportant une victoire sur le score de 4 à 0 face à Doncaster, l’équipe de West Ham reste toujours dans la course de la FA Cup. Pour sa part, Saïd Benrahma, qui semble de plus en plus gagner la confiance de son coach, a été aligné d’entrée pour ce match. Auteur d’une belle prestation, il n’a pas marqué mais aura délivré une passe décisive sur le deuxième but de son équipe à la 32’. Accumulant du temps de jeu, Benrahma trouve ses marques au fil des matches et monte en puissance en attendant de le voir étaler tout son talent en Premier League.

Dans un communiqué de la fédération tunisienne de football posté sur son compte officiel, cette dernière accuse l’Algérie de ne pas mettre à sa disposition le stade du 5 juillet pour s’y entraîner. Pourtant la FTF n’avait pas fait de réclamation auparavant et comme par hasard à la veille du match des U17 face à l’Algérie dans le tournoi de l’UNAF, les tunisiens se plaignent d’être mal pris en charge. Il est cependant utile de rappeler que lors du dernier tournoi de l’UNAF qui s’est déroulé en Tunisie, les 5 équipes étaient logées dans le même hôtel avec une équipe d’Egypte contaminée par le coronavirus. N’ayant pas vraiment respecté le protocole sanitaire, la Tunisie à fait jouer les matches de l’Algérie sur de terrains impraticables et tout le monde est d’accord sur ce point. Il s’agissait de matches officiels joués sur des pelouses catastrophiques, alors qu’aujourd’hui pour un terrain d’entraînement la FTF fait tout ce bruit.

Ceci sans parler de la distance qu’il y avait entre le lieu de résidence de l’EN U20 et les stades dans lesquels ils devaient jouer et bien d’autres paramètres. Mais ceci ne reste qu’une guerre psychologique au moment où le président de la fédération tunisienne débarque à Alger.

La formation de Médéa s’est réveillée aujourd’hui dans la peur. Un feu s’est déclenché dans le magasin du club situé en dessous des chambres des joueurs. Fatigués du match de la veille, les camarades de Khalfallah ont étés réveillés par une fumée épaisse et des flammes qui auraient pu provoquer de plus grands dégâts. C’est vers les 7h du matin que l’incendie s’est déclenché en raison d’un court-circuit d’une résistance, puis s’est propagée peu à peu pour toucher d’autres salles. Tout le matériel, les équipements et autres meubles ont pris feu. Fort heureusement il n’y a pas eu de dégâts chez les joueurs, mais on aura tout de même emmené 6 d’entre eux à l’hôpital après avoir inhalé la fumée. Une femme de ménage également aurait été légèrement touchée mais rien de bien méchant. C’est une véritable frayeur qu’on vécut les hommes de Hadjar qui ont été choqués par cet incendie. Avec tout le matériel qui a été brulé, l’OM n’a désormais même plus d’équipements pour joueur son prochain match, le président a d’ailleurs fait une demande exceptionnelle à la LFP afin de reporter la rencontre de l’ESS, pendant que le club se mobilise pour remettre tout dans l’ordre et faire aussi vite que possible pour s’approprier un nouveau matériel, ne serai-ce que celui qui est nécessaire au travail de l’équipe qui malgré la frayeur garde le moral et le sourire.

Par ailleurs, le Wali de Médéa s’est rendu sur les lieux en fin de matinée et promis d’aider le club dans cette épreuve, ce qui a rassuré les dirigeants qui espèrent pouvoir vite remettre les choses à leur place et permettre au club d’avancer dans la sérénité.

 Le sélectionneur national qui s’est exprimé vendredi après son retour à Alger, se dit ne pas être surpris de la signature de Slimani à Lyon et que c’était son ambition qui l’avait mené dans ce club. Évoquant également Belaïli il fera comprendre qu’il fait toujours partie de ses plans en se contentant de dire qu’il faut le laisser travailler. Un peu plus longuement sur Slimani le coach national dira «Islam est un joueur ambitieux il est connu pour ça. Ce n’est pas un joueur qui cherche la facilité, il aurait pu aller dans d’autres championnats ou ça sera plus facile pour lui. Peut-être même avoir un meilleur contrat, mais lui il cherche toujours à être compétitif, cela ne m’étonne pas. On lui souhaite beaucoup de réussite, c’est bon pour lui et c’est bon pour l’équipe nationale surtout qu’il n’a pas encore dit son dernier mot en équipe nationale.» Slimani qui a des comme concurrents de poste avec des noms comme Bounedjah ou Delort, n’a pas l’intention de d’arrêter de se battre pour être toujours prêt à faire parler la poudre avec l’EN.

«On n’a pas programmé de match amical» 

Au sujet d’un éventuel match amical, Belmadi affirmera que pour l’heure aucune rencontre n’a été programmée et que cette question sera vue plus tard «Je n’ai jamais dit qu’il y avait un match amical programmée. On verra plus tard pour le programme pour l’instant ce n’est pas au menu.»

Le Borussia Mönchengladbach qui recevait Dortmund pour le compte de la 18e journée de Bundesliga, s’est imposé sur le score de 4 à 2. Dans un match complètement fou, M’gladbach se verra refuser un but dès la 2’. 9 minutes plus tard, M’Gladbach remet ça et une nouvelle fois la VAR intervient, mais valide cette fois le but. Dès lors le ton est donné et Dortmund reviendra à la marque une première fois puis une seconde 22’ et 28’, par l’inévitable Haaland. Elvedi lui répondra à la 32’ pour signe lui aussi son doublé dans la rencontre. Terminant la première mi-temps sur un score de parité, Bensebaïni dès la 49’ réalise l’enchaînement parfait. Amorti de la poitrine dans la surface, enchainement crochet du gauche qui lui permet d’envoyer dans le vent un adversaire, puis directement frappe enroulée du droit pour terminer au fond des filets. Un but d’une grande importance ou M’gladbach a pris l’avantage au score mais mentalement aussi. A la 78’ Thuram  ajoute le quatrième but pour sceller le sort de la rencontre et gérer au mieux les minutes restante pour terminer sur le score de 4 à 2. Un succès qui permet à l’équipe de Bensebaïni, auteur de son premier but en championnat, d’occuper la 4e place au classement.

 

Dans un match sans enjeu pour l’Algérie mais important pour la Norvège, cette dernière a pris son adversaire au sérieux pour s’imposer logiquement. Les algériens qui avaient fait un match plein face à la France en la faisant douter jusqu’au bout, ont eu droit cette fois à un adversaire qui a tout fait pour éviter le même scénario. Parvenant à résister en première période, l’Algérie verra l’écart de points s’écraser au fil des minutes. Avec un avantage de +6 en première période, la Norvège l’emportera au final avec un écart de 13 buts. Les Verts qui n’ont pas pu réaliser d’exploit et enregistrent une nouvelle défaite et n’auront gagnés qu’un seul match durant ce tournoi.   

Le nom du successeur d’Amrani est désormais connu, ce sera Kheireddine Madoui à 99%, qui sera le nouvel entraineur du CSC. Selon nos sources, sauf revirement de situation de dernière minute, Madoui va prendre la barre technique. Actuellement chez lui, il faudra attendre sa signature pour samedi ou dimanche au plus tard. Après la nomination de Yacine Bezzaz comme nouveau directeur sportif, le club connaitra également l’arrivée de Salim Laïb ainsi que Fouad Sedrati qui seront dans le staff de Bezzaz. Avec l’arrivée de Madoui, d’importants changements sont en cours dans la maison du CSC. un nouveau départ que les patrons du club sera positif et permettra au club de retrouver sa sérénité et les bons résultats, ce qui avait quelque peu manqué ces derniers temps.

Zeghba proche du CSC

A la recherche d’un gardien de but, le CSC a sauté sur l’occasion dès qu’il a appris la résiliation de contrat de Moustapha Zeghba avec le club saoudien de Damac. Désirant prendre la température et faire une proposition au gardien, le CSC tente de séduire le portier international, tandis que d’autres clubs comme l’USMA et plusieurs autres veulent également s’offrir ses services. Ce dernier pourrait bien  rejoindre dès cet hiver les Sanafir si jamais les deux parties parviennent à trouver un accord.

 

 

En l’absence de Zemmamouche (blessé) ainsi que Sifour qui sera indisponible pour un petit moment, l’entraineur des Rouge et Noir était dans l’obligation de faire appel au jeune gardien Souachi afin de compléter sa liste de joueurs convoqués. Le jeune portier aura l’occasion d’être sur le banc pour le match face au CABBA, pendant que dans les bois c’est Guendouzi qui tâchera de remplacer dignement Sifour. Côté effectif, le coach semble avoir choisi son meilleur onze qui devrait ressembler à ça :

Guendouz, Bendine, Alilet, Belaid, Bouchina, Soula, Koudri, Chita, Benhammouda, Belkacemi, Mahious.